Un nouveau mouvement appelle les Israéliens à partir et à établir des communautés de la diaspora

Leur principal problème est les déclarations dramatiques des politiciens religieux et ultra-orthodoxes concernant les questions de religion et d’État, mais aussi l’expansion des colonies en Judée et en Samarie.

Les Israéliens sur les réseaux sociaux sont encouragés à immigrer dans d’autres pays alors que leur désespoir s’installe face à la nature conservatrice de la coalition entrante et les préoccupations des groupes libéraux-religieux et non religieux pour leur sécurité et leur bien-être.

Ils sont principalement préoccupés par les déclarations des politiciens religieux et haredi (ultra-orthodoxes) concernant les questions de religion et d’État , ainsi que par l’expansion des colonies en Judée et en Samarie.

Un message quotidien est envoyé à des dizaines de groupes actifs sur les réseaux sociaux : « Salut les gars, nous avons décidé d’organiser ce groupe comme une réponse à ce qui se passe dans le pays : Un changement de régime, la nature du pays changeant pour le pire et juste le fait que la vie n’est plus la même qu’avant.

« Salut les gars, nous avons décidé d’organiser ce groupe en réponse à ce qui se passe dans le pays : un changement de régime, la nature du pays qui change pour le pire et juste le fait que la vie n’est plus la même qu’avant. .”

Israéliens qui veulent quitter Israël

Les groupes sont tous dirigés par les mêmes personnes et intitulés « Quitter le pays – ensemble ». Le but est de s’organiser pour qu’ils partent tous ensemble, avec un objectif de 10 000 fixé comme premier poteau d’expatriation.

Pourquoi les Israéliens veulent-ils partir à l’étranger ?

Le principal organisateur derrière les groupes est Yaniv Gorelik, qui n’a pas répondu aux questions du Jerusalem Post. Il a été très actif dans les manifestations contre le Premier ministre désigné Benjamin Netanyahu au cours des dernières années et a été très virulent contre le « forçage de la religion » tel qu’il le voit se jouer en Israël ainsi que contre le pouvoir politique haredi.

L’un des membres actifs du groupe est Mordechai Kahana, un homme d’affaires et philanthrope israélo-américain surtout connu pour son travail avec les réfugiés de la guerre civile syrienne.

« J’ai fait mon aliyah aux États-Unis en 1991 », a déclaré Kahana à propos de son immigration, en utilisant le mot hébreu aliyah (ascension), qui définit le contraire – l’immigration des Juifs de la diaspora en Israël.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il avait appelé son immigration aliyah, il a répondu : « J’ai élevé mon niveau de vie et j’ai élevé le niveau de mon éducation et de celle de mes enfants.

Kahana a déclaré qu’en tant qu’Israélien ayant grandi dans des quartiers défavorisés de Jérusalem, il était imprégné d’idéologie sioniste religieuse.

« Le sionisme coule dans mes veines, pourtant je suis venu à New York pour gagner de l’argent », a-t-il déclaré. Sa femme a aidé à collecter plus d’un milliard de dollars pour Israël dans son travail pour les Fédérations juives d’Amérique du Nord et l’Institut Weizmann des sciences à Rehovot, a-t-il ajouté.

Il y a quelques jours, Kahana a tweeté : « Après des années de contrebande de Juifs depuis des zones de guerre au Yémen, en Afghanistan, en Syrie et en Ukraine vers Israël, j’ai décidé d’aider les Israéliens à faire leur alyah aux États-Unis.

Il était actif dans un groupe d’Israélo-Américains qui se sont présentés aux dernières élections pour le Congrès sioniste mondial. Ils n’ont reçu que suffisamment de voix pour envoyer un délégué au congrès en Israël.

« Les membres du parti israélo-américain pensaient que j’étais un peu extrême parce que je leur ai dit qu’il était temps d’offrir au mouvement sioniste une alternative au cas où les choses en Israël continueraient à empirer », a déclaré Kahana. « Je ne souhaite pas que notre pays soit détruit, mais que se passera-t-il s’il est détruit ? »

« Je vois une grande haine fraternelle, et je vois les Iraniens avec des missiles précis pointés sur Israël », a-t-il déclaré. « Il y a deux mille ans [lorsque le Second Temple a été détruit], c’était exactement la même chose. »

La moitié des fonds collectés par Keren Kayemeth LeIsrael-Jewish National Fund devrait être allouée à l’éducation juive en Amérique du Nord, a déclaré Kahana, « puisque nous sommes la moitié du peuple juif. Que l’éducation juive soit gratuite, ou du moins subventionnée. L’éducation juive est trop chère aux États-Unis.

Kahana a déclaré avoir reçu des dizaines de demandes d’aide à l’émigration d’Israéliens, principalement de ceux qui dirigent de petites entreprises technologiques qui souhaitent délocaliser toute leur entreprise aux États-Unis.

« J’ai vu des gens dans un groupe WhatsApp parler de l’immigration des Israéliens en Roumanie ou en Grèce, mais je pense personnellement qu’il leur sera beaucoup plus facile d’immigrer aux États-Unis », a déclaré Kahana. « J’ai une immense ferme dans le New Jersey, et j’ai proposé aux Israéliens de se joindre afin de transformer ma ferme en kibboutz. »

« Avec un tel gouvernement en Israël, le gouvernement américain devrait permettre à chaque Israélien qui possède une entreprise ou qui exerce une profession recherchée aux États-Unis, comme les médecins et les pilotes, d’immigrer aux États-Unis », a-t-il tweeté.

Le peuple juif n’a jamais su comment gouverner son propre pays et est destiné à vivre dans la diaspora, a déclaré Kahana.

« Le Second Temple a été détruit à cause de la haine, ce qui ressemble à ce qui se passe en Israël en 2022 », a-t-il déclaré.

Kahana a déclaré qu’il était prêt à proposer à sept familles de déménager dans sa ferme du New Jersey et d’établir un kibboutz américain, appelé « Kibbutz Plan B ».

l’homme d’affaires israélo-américain Mordechai Kahana

« J’ai une ferme qui compte sept bâtiments qui peuvent être transformés en appartements », a-t-il déclaré. « Je suis heureux d’offrir à sept familles israéliennes de déménager dans notre ferme et d’établir un kibboutz. »

Kahana a déclaré que les dizaines d’Israéliens qui l’ont approché pour obtenir des conseils et des relations étaient tous laïcs.

« Je n’ai pas parlé à une personne religieuse qui veut quitter Israël », a-t-il déclaré.

L’un des membres du groupe est David, un Israélien qui a déclaré avoir passé les dernières semaines en Italie.

« Je suis en Italie depuis près d’un mois, avec une voiture de location et des appartements, et c’est beaucoup moins cher que de vivre en Israël », a-t-il écrit dimanche sur le groupe WhatsApp.

Israël a de nombreuses « taxes inutiles », tandis que « le plus grand vol fiscal au monde concerne la taxe d’habitation [israélienne] », a déclaré David. Les prix des supermarchés israéliens pour les aliments de base et les produits d’épicerie sont « parmi les plus chers au monde », a-t-il ajouté.

David a exhorté les gens à « se lever et à faire quelque chose aujourd’hui. Même ceux d’entre vous qui sont dans la partie la plus prospère de la société israélienne, vous feriez mieux de vous réveiller car votre chute sera beaucoup plus douloureuse que ceux qui n’ont pas autant de succès.

Pourtant, il n’y a que quelques centaines d’Israéliens qui sont membres de ces groupes sur toutes les plateformes de médias sociaux. Ils ont ouvert de plus petits groupes d’aide à l’immigration dans 26 pays, dont le Canada, la Roumanie, l’Ukraine, l’Australie, la Thaïlande, l’Allemagne, la Grèce, le Portugal, l’Espagne et les États-Unis.

Ce jeudi, le groupe de militants « Quitter le pays – ensemble » se réunira virtuellement via Zoom pour la première fois. Si la conversation Zoom ressemble à ce qui se passe dans les groupes de médias sociaux, il y aura probablement de nombreuses perturbations contre ce groupe petit mais vocal.

Source :jpost.com

11 Commentaires

  1. Mazal Tov ! Be Simane Tov ! Super ! Excellente nouvelle !

    Que la vermine gochiotte parte se fondre dans la pourriture des restes du monde ! Et surtout qu’elle n’ait plus le droit de voter !

    Ca fera de la place pour les vrais Juifs qui continueront d’arriver en Erets.

  2. Il y a aura toujours des imbéciles qui mettront sous presse de fausses infos , surtout pour faire croire qu’il faut fuir , alors qu’il faut rester pour combattre et faire venir d’autres juifs en israel afin de tous se retrouver en sécurité , ailleurs ce n’est pas mieux rien n’est garanti , la vie économique est chère pour le moment , il faut une autre politique qui viendra c’est une question de volonté qui n’est pas insupportable .

  3. Suite
    Idolâtrie, idolâtrie que de dégâts…
    Profondément sioniste et croyante je trouve que nous avons quand même un problème
    Nous ne parlons plus que de luxe, chabbatot de luxe, appartements de luxe, tout ça ça commence devenir écœurant et à sentir le veau d’or,
    le juif ne comprendra la valeur de sa terre – dont la JS et le mont du temple font partie n’en déplaise à certains à la mauvaise foi certaine et qui sont un peu trop intéressés par des contrats de carburant et de vente d’armes – que lorsqu’il sera en danger de la perdre.
    Et pour ce qui concerne la peur des Iraniens et de leurs missiles pour ma part on ne fuit pas devant l’ennemi, surtout lorsqu’on possède la technologie pour lui faire face et le mater.

  4. Ce groupe ne connaît pas la Emunah, car visiblement il ne connaît même pas les textes.
    Cela conduit à des prises de décision faussées guidées par l’ignorance.
    Tant pis pour ceux là, que faire –
    Le deuxième temple n’a pas été détruit par la haine ou le refus du vivre ensemble ou d’autres ignorances de ce type.
    Le 2 eme temple a été détruit car les guides religieux de l’époque fourvoyaient le peuple avec de fausses lois.
    Par contre tout n’est pas faux dans leurs arguments : une halahah par trop fabriquée par des lois humaines et qui s’éloigne trop des textes d’origine, cela progressivement est ressenti par les personnes ayant des notions du bitah’on.
    Pèlerinages pour des « Saints » et temple laissé aux étrangers cherchez l’erreur…(?)

  5. Ce groupe est une arnaque . Je dirais tant mieux. Et surtout qu’il emmène avec lui les mamzerims qui vivent en israel.
    Si ce sont de vrais juifs, alors ils goutteront en gola, aux affres de l’antisémitisme qui déferle de toutes parts et ils vivront à nouveau en juifs du silence sous la dhimmitude en baissant la tête et en recevant des coups sans oser se défendre… s’ils sont juifs ils rejoindront l’exil millénaire du reste du peuple juif et disparaîtraient dans le vent mauvais de l’histoire.
    Concernant ce kibbutz dans le New Jersey, il y a fort à parier qu’il s’agit bien d’une arnaque destinée à faire fructifier l’investissement du propriétaire et de ses terres dans une Amérique capitaliste et libérale : alors les émigrés israéliens, par leur décision de quitter israel, subiraient ainsi une double peine : 1/affronter l’antisémitisme qui flambe en Amérique avec toutes les conséquences qui s’en suit. 2/enrichir le capital du propriétaire du kibboutz du New Jersey à leurs dépends ! Dans les 2 cas israel ne s’en porterait que mieux…

  6. LES JUIFS ONT TOUT FAIT POUR AVOIR LEUR PAYS FORT AVEC L’AIDE DE HACHEM ET MAINTENANT ON LEUR DEMANDE DE PARTIR,C’EST QUOI CA.JE VAIS FINIR PAR CROIRE QUE NOUS SOMMES DES MASOCHISTES !!!!!!

  7. Tous ses prétendu laïc n’ont pas l’air de savoir ou de comprendre que la laïcité tels qu’est prônée par l’Europe n’a pour seule idéologie que celle d’en finir avec les religions, et surtout avec le judaïsme, je ne sais pas en tant que qui ou quoi ils ont immigrés en Israël, toujours est-il, que si ce n’est pas en tant que juif, ils ont bien raison de vouloir partir, c’est ce qu’il convient de nommer  » le érève rav et ce cas …Qu’ils partent et bon débarras.

  8. Ce « mouvement » est une arnaque. Ce sont sûrement des arabes ou des palestiriens qui se cachent derrière. Et les noms hébreux, c’est un leurre. Rien de nouveau sous le soleil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.