Daesh décapite publiquement l’un de ses principaux commandants accusé de Haute Trahison. 

 

ARA News

ERBIL ــ Le groupe radical Daesh a exécuté, jeudi, un de ses dirigeants prédominants sur des accusations de Haute trahison, dans la ville de Jarabulus, dans la province d’Alep, au nord de la Syrie.

Le Commandant militaire de Daesh, Abu Mustafa, a été accusé de haute trahison par le Tribunal de la Charia, pour tentative de dissidence (ou de désertion), selon des sources locales. 

S’exprimant pour ARA News à Jarabulus, le militant des médias Nasser Taljbini a déclaré que Daesh a décapité, jeudi son commandant militaire Abu Mustafa, devant des dizaines de personnes dans un square public de la ville de Jarabulus, au nord d’Alep après avoir été accusé de fuir les rangs du groupe. 

D’après les lois appliquées par Daesh, la tentative de fuite des rangs du groupe est dénoncée comme de la haute trahison et celui qui la commet est exécuté publiquement.

“La police (appelée) Hisba de Daesh a arrêté Abu Mustafa il y a deux jours près de la frontière turque dans l’arrière-pays à l’ouest de Jarabulus, alors qu’il tentait de s’enfuir en Turquie”, selon Taljbini.

“Après son arrestation, le Tribunal de la Chari’a a décidé de décapiter cet homme en public pour Haute Trahison”, selon des témoins oculaires qui se sont confiés à ARA News.

Des sources locales ont aussi confirmé qu’un autre dirigeant important de Daesh à Jarabulus a été tué au cours de combats contre des factions de l’opposition dans les faubourgs Nord d’Alep.

Mercredi, ce dirigeant important de Daesh, Abu Hadid, a été tué en même temps que six autres djihadistes au cours d’affrontements avec des rebelles syriens au Nord d’Alep dans les faubourgs de la ville stratégique d’al-Raee, toujours selon Taljbini. On a ramené le corps d’Abu Hadid et de ses compagnons à Jarabulus jeudi, le lieu de leur inhumation n’étant pas précisé.

Au cours de ces derniers mois, des centaines de djihadistes de Daesh et de commandants militaires ont tenté de fuir en désertant les rangs du groupe vers des pays européens, en particulier après l’intensification des frappes de la coalition contre les ressources pétrolières et financières et les centres de commandement du groupe djihadiste.

Jarabulus est actuellement une des principales cibles du moment pour les actions des YPG kurdes. S’ils étaient capables de reprendre cette ville, ils seraient en mesure de bloquer une des routes principales pour les djihadistes étrangers qui continuent de franchir la frontière depuis la Turquie vers la Syrie, pour se joindre au Califat, selon les experts militaires.

Reportage de : Salar Qassim

Source: ARA News

 

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.