Mandel Ngan (AFP) L’ancien ambassadeur de France aux Etats-Unis, Gérard Arnaud

i24NEWS a révélé lundi que l’ambassadrice française en Israël avait été convoquée suite à cet incident

Le ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé mardi avoir convoqué Hélène le Gal, l’ambassadrice française en Israël, suite à des propos controversés prononcés il y a quelques jours par Gérard Araud, son homologue en poste à Washington, qui a tout récemment quitté ses fonctions.

Suite à cette interview, « la France n’a rien dit, les relations ne sont pas bonnes, elles sont en train de se dégrader chaque jour un petit peu plus », a indiqué Meyer Habib sur i24NEWS lundi soir, révélant en exclusivité la convocation d’Hélène le Gal.

« Le gouvernement israélien a même interdit à tout officiel de rencontrer Gérard Araud, qui doit se rendre en Israël dans les jours qui viennent, » a poursuivi le député de la 8e circonscription des Français de l’étranger.

Dans une interview donnée au magazine culturel The Atlantic et publiée le 19 avril, Gérard Araud avait parlé de « situation d’apartheid » en Israël.

« [Les Israéliens] ne feront pas d’eux [les Palestiniens] des citoyens d’Israël. Donc ils vont devoir officialiser la situation qui est, nous le savons, une situation d’apartheid », avait-t-il estimé

« Le problème, c’est qu’il y a une telle disproportion des pouvoirs entre les deux camps que les plus forts peuvent en conclure qu’il n’ont aucun intérêt à faire de concessions », avait poursuivi l’ex-diplomate.

« Le statu-quo est une situation très confortable pour Israël. Ils peuvent avoir le beurre et l’argent du beurre », a-t-il également indiqué dans son interview intitulée ‘L’ambassadeur français part à la retraite aujourd’hui: voilà ce qu’il pense vraiment sur Washington’.

« Je parlais de la Cisjordanie »

Face à la situation, Gérard Araud a corrigé ses propos mardi.

« Je faisais référence à la Cisjordanie », a indiqué l’ex-ambassadeur sur Twitter.

Désolé Gérard Araud mais ce n’est pas ce que vous avez dit. Le ‘ils’ faisait référence à Israël », lui a répondu Emmanuel Nahshon

« Vous savez pertinemment que 90% des Palestiniens de Cisjordanie se trouvent sous le contrôle de l’Autorité palestinienne. Vous savez aussi que l’Autorité palestinienne refuse systématiquement les négociations de paix. Votre déclaration était offensive et malvenue », a poursuivi le porte-parole israélien du Ministère des Affaires étrangères dans son message.

Dans son interview au site The Atlantic, Gérard Araud a également indiqué que « Trump est plus populaire que Netanyahou en Israël ».

Dans un autre entretien donné au magazine américaine Foreign Policy, l’ancien ambassadeur en Israël et à l’ONU a aussi qualifié le précisent américain de « grande gueule qui ne lit pratiquement rien » et « prend ses décisions à l’instinct, sans réfléchir ni consulter une administration » de toutes façons « brisée ».

Énarque et polytechnicien, Gérard Araud a également été directeur des affaires politiques au Quai d’Orsay.

Il vient de quitter son dernier poste, celui d’ambassadeur de France à Washington, pour prendre sa retraite.

i24news

5 Commentaires

  1. Il ose en plus prendre les juifs, Israël et son gouvernement pour des cons?
    Araud (sur le baudet) c’est ce que vous avez dit:
    Israël est un Etat d’aparteid.
    Je serai lui, j’irais voir à Gaza si lui et son mari serait accueillit les bras ouverts.
    Il se rendrait compte de la différence et ce qu’est un état démocratique et tolérant.
    ROSA

  2. Oserait il dire un seul bémol sur l’Algérie ou le Qatar il aura la tête tranchée alors en ce qui concerne Israel on peut cracher tant qu’on peut on ne risque rie du tout.
    Pauvre type et bon débarras on te retrouvera dans les poubelles de l’histoire!

  3. Inquiétant qu’un officiel français utilise la rhétorique malsaine d »inversion en miroir en laissant entendre que c’est l’un, (Israël) alors que c’est l’autre ( les « cis-jordaniens »)
    Cette gangrène, sur le modèle islamiste, gagne, un peu partout, les lieux de pouvoir, par effet de mode, Comme par exemple le déferlement contre Finkielkraut, qui a explicité « ils sont exactement ce qu’ils dénoncent »
    La mauvaise foi devient la règle, et même en rectifiant, la rumeur court.
    C’est là qu’on voit combien l’Etat d’Israël est important pour assurer du répondant aux Juifs de France, un peu comme un grand frère, qui aide à exister debout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.