Très chers Amis,

Dans tous les pays, tout autour du monde, se produisent des événements qui nous donnent matière à réflexion. Souvent, nous nous retrouvons perplexes mais il nous est donné de capter les signes qu’HaShem nous envoie.

Lorsque j’étais une enfant, on disait que les Juifs devaient voter à gauche = socialiste mais c’était stupide car qui a condamné Dreyfus ? un gouvernement de gauche ! Qu’était le parti d’ Hitler, ymah shemo (que son nom soit effacé) sinon le parti national socialiste d’Allemagne (de triste mémoire) ???

Depuis, le début des années 60-70, le parti socialiste fait des salamalecs aux pays arabes (ce fut d’abord à cause du pétrole) et, ça ne s’est plus arrêté MAIS LES JUIFS N’ONT PAS SU DECRYPTER et, ils ont continué à renforcer les rangs de la gauche dans la sacro-sainte peur de voir la droite antisémite s’installer et de se voir délogés d’un pays où, pourtant, les actes antisémites se sont multipliés pour continuer et augmenter avec, pour chaque cas des cortèges de condoléances et de regrets circonstanciés…

Mais, la gauche a-t-elle agi ? La gauche ne fait que des ronds de jambe d’un côté et ouvre ses bras pour accueillir l’ennemi juré des juifs de l’autre…. Aujourd’hui il est clair et net que gauche comme droite, extrême gauche comme extrême droite apparaissent tous comme des ennemis.
Ceux que les uns accueillent car ils représentent une force électorale et ceux qui font semblant de combattre cette force, aucun n’est sincère…

SHEMA ISRAËL profession de foi ? 

De tout temps, le « shéma Israël » a été considéré comme la profession de foi du  Juif.  

Lorsqu’un Juif sent que ses jours sont en train de « filer », il posera sa main droite  sur ses yeux (ou quelqu’un le fera pour lui) et récitera le shémâ. Il en est de même, lorsque l’on se sent en danger….

D’où vient cette habitude ? La Tradition nous rappelle que, notre patriarche, Jacob, sentant sa fin venir, demanda à ses enfants et aux enfants de Joseph de prendre  place autour de son lit pour assister à ses derniers instants et, après avoir adressé  quelques paroles à chacun de ses 12 fils, eut lieu, pour la première fois de notre  histoire, la « lecture » du Shémâ……. 

Il est possible ainsi, d’affirmer, qu’il s’agit là de la preuve de l’héritage que nous  avons reçu de Jacob et que ce verset a trouvé en nous un écho pour ne plus en  partir, jamais…. 

Jacob, en affirmant à voix haute et forte a confirmé devant ses descendants  directs son attachement spirituel au D. d’Abraham son aïeul…. Et c’est ainsi qu’il  se sépare de ses descendants pour « rejoindre ses pères ». 

De même qu’il sut instituer une prière pour la prière du soir, Jacob, ressentit la  nécessité d’imposer la récitation des 6 mots du « shémâ Israël » suivis par les  autres 6 mots qui forment ce verset récité à voix basse : « baroukh shem kevod  malkhouto léôlam vaêd » (que soit louée à jamais la gloire de Son royaume). 

Dans la récitation de ces mots, sont rappelés les douze fils de Jacob, les six que  Léa lui enfanta et dans le deuxième verset les 6 autres nés de Rahel et des deux  servantes 

Cet acte de foi initié par Jacob, s’enracina immédiatement chez tous ses enfants  et se répercuta dans toutes les générations qui suivirent… Avant ce retour vers  ses pères, il s’enquit auprès de chacun de ses fils s’ils éprouvaient le moindre  doute… Ils le rassurèrent en criant tous en chœur : Ecoute Israël, HaShem  Elokeynou, HaShem ehad. 

En prolongeant le son de la syllabe « mâ » de Shémâ et en appuyant sur le daleth  de la syllabe « haD » de ehad, les fils de Jacob signifient qu’ils témoignent de cette  vérité, de cette unicité car le ayin de la fin du mot shémâ et le daleth de la fin du  mot ehad forment le mot êd = témoin et, en inversant ces mêmes lettres, : « dâ »,  est confirmé le fait qu’un fils d’Israël (soit Jacob) ne peut témoigner qu’en pleine  connaissance de cause (« dâ » du verbe ladaât = savoir, connaître….).  

C’est sans doute pourquoi, le moment solennel de la lecture du shémâ est capital  pour tous. Et c’est aussi en mémoire de l’adieu de Jacob à ses enfants que ce  verset a été institué comme profession de foi. 

Et, la proclamation de ces quelques mots renforce notre âme au moment de notre  vie où nous sommes soumis à des circonstances dures, difficiles : des épreuves.  Ces mots donnent à celui qui va subir la dernière épreuve de sa vie tout comme à  celui qui sera confronté à une telle déchirure, un courage incommensurable.  

Il est important de relever que même ceux qui en sont loin connaissent cette  phrase….

Le Malbim (1) a interprété le verset « Écoute Israël » de manière à ce que tous  comprennent que derrière le mot EHAD qui exprime la croyance en l’unicité d’HaShem que la proclamation du mot EHAD inclut la croyance qu’HaShem est  l’origine de toute chose qu’il s’agisse de créatures dans le domaine du  vivant/animal que dans le domaine du végétatif ou du minéral et de tout ce qui se  produit dans les 6 « sphères » du monde dans ses quatre directions tout autant  que dans les cieux au-dessus de nous ou dans les entrailles de la terre au-dessous  de nous (tout comme nous en témoignons lors de l’agitation du bouquet des 4  espèces à Souccoth lors de la cérémonie du Loulav, que les événements semblent  à nos yeux d’êtres humains bons ou mauvais. Mais, nous savons bien entendu  que tout ce qui vient de Lui est bien et bon. 

Lorsque Yaakov a décidé de passer tant d’années à étudier la Torah, il a reçu en  lui, il a accepté et a fait sienne la voie de la vérité. Il a fait sienne cette doctrine et  cela a dicté son comportement pour toute son existence comme le suggère le  mot EMETH vérité ALEF, (début de la vie), MEM ou le milieu de la vie et le TAV  pour la fin de l’existence. Au long de son existence le patriarche, confronté à toutes  sortes d’épreuves a pu constater qu’HaShem n’a JAMAIS abandonné Son  serviteur et c’est ainsi qu’il a conclu qu’HaShem est UN et ce fut ainsi, par ces  mots qu’il a bouclé son enseignement paternel en inculquant cette foi absolue sur  l’unicité de D. 

A chaque événement auquel il eut à faire face, Jacob n’hésita jamais et exprima toujours son adhésion totale à la foi ancestrale, et aussi son émerveillement  devant chacun de ces événements. Ainsi, lorsque Yaakov se trouva en chemin et  que ses yeux se dessillèrent pour apercevoir le camp des anges il appela ce lieu : mahanayim (genèse 32,2et 3), Beaucoup plus tard, lorsque Yaakov convoqua  Joseph pour lui faire part de son souci pour la postérité, (genèse 48, 16), le vieux  patriarche exprime un verset qui n’est autre qu’une bénédiction. Ces deux versets  sont ceux que nous récitons lors de la tefilath hadérekh et celui que nous récitons  aussi lors de la récitation du shémâ Israël le soir au coucher alors que nous  n’avons guère l’occasion de prononcer de versets d’Abraham ou d’Isaac que la Torah aurait rapportés !! 

Faut-il en conclure que Jacob était un instructeur dans l’âme ? Sans doute aucun. La Tradition rapporte que Jacob était une réplique parfaite d’Adam (Adam  HaRishone) et, dans la prophétie d’Ezéchiel, l’une des 4 têtes est la réplique  d’Adam/Jacob. 

Jacob est le seul personnage biblique a avoir eu la présence d’esprit, si je puis  m’exprimer ainsi, à affirmer sa croyance en un D. UNIQUE et en Sa présence  unique parmi nous. 

Il a su imprimer en notre conscience ce réflexe de réciter ces six mots et de souffler  les six autres avant que notre âme ne s‘envole pour rejoindre son Créateur et pour  une dernière fois affirmer son credo. En se renforçant dans cette croyance  millénaire. 

JForum.fr avec Caroline Elishéva REBOUH
1 Méïr Leïbush ben Yehiel Michel Weiser ou Malbim né en 1809 en Ukraine et décédé en 1879 également en Ukraine fut un immense exégète dont la ligne de pensée trouva grâce tant parmi le public d’étudiants  en Torah que parmi des non-juifs qui apprécièrent fortement sa ligne de pensée.

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires