A Spanish flag on a window ledge with a black ribbon, a sign of turning mourning as the lockdown to combat the spread of coronavirus continues in Madrid, Spain, Sunday, April 12, 2020. Pope Francis is calling for solidarity the world over to confront the "epochal challenge" posed by the coronavirus pandemic. The new coronavirus causes mild or moderate symptoms for most people, but for some, especially older adults and people with existing health problems, it can cause more severe illness or death. (AP Photo/Bernat Armangue)

L’Espagne rejette des milliers de demandes de citoyenneté de juifs sépharades

Madrid aurait rejeté 3 000 demandes au cours des derniers mois et n’aurait pas répondu à 17 000 autres personnes qui demandent la nationalité espagnole en vertu de la loi de 2015

L’Espagne a largement rejeté les demandes de citoyenneté des descendants des juifs séfarades expulsés du pays il y a plus de 500 ans, selon le New York Times.

Le gouvernement espagnol a étendu la citoyenneté à 34 000 personnes depuis l’avancement de la loi de 2015 visant à réparer « l’erreur historique » commise par l’Espagne lorsqu’elle a forcé sa population juive à se convertir ou à s’exiler en 1492.

Mais selon le New York Times, qui cite des données du gouvernement espagnol, alors qu’un seul demandeur s’est vu refuser la citoyenneté avant cette année, 3 000 demandes ont été soudainement rejetées au cours des derniers mois et 17 000 autres n’ont reçu aucune réponse.

Le ministère espagnol de la Justice a défendu les rejets, déclarant au journal que ceux qui remplissaient les critères « sont de nouveau les bienvenus dans leur pays, mais de la même manière, ceux qui ne remplissent pas les conditions verront que leur demande est rejetée comme ce serait le cas dans n’importe quel autre processus. »

« Cela m’a fait l’effet d’un coup de poing dans les tripes », a confié au journal Maria Sánchez, 60 ans, du Nouveau-Mexique, dont la demande a été rejetée. « Vous avez mis mes ancêtres à la porte, maintenant vous recommencez ».

Le Portugal et l’Espagne ont tous deux adopté en 2015 des lois accordant la citoyenneté aux descendants des Juifs séfarades, des mesures qui, selon les deux gouvernements, visaient à expier l’expulsion de centaines de milliers de Juifs de la péninsule ibérique pendant l’Inquisition.

Le tribunal de l’Inquisition espagnole, une œuvre du 19e siècle de l’artiste espagnol Francisco Goya. (Wikimedia Commons/CC BY)

La fenêtre de la loi espagnole était censée se fermer en 2019, mais a été prolongée jusqu’en septembre 2021 pour ceux qui ont entamé le processus juridique. La loi portugaise n’est pas limitée dans le temps.

Dans les deux pays, le gouvernement a décrit la loi comme un acte d’expiation pour la persécution et l’expulsion massive des Juifs pendant l’Inquisition qui a débuté au 15e siècle. De nombreux Juifs ont été convertis de force au christianisme.

Le terme « sépharade » signifie littéralement « espagnol » en hébreu. On estime que les Juifs séfarades représentent entre un cinquième et un tiers des quelque 13 millions de Juifs dans le monde. Pendant des siècles, les communautés juives sépharades ont conservé leurs coutumes et la langue ladino.

Par TIMES OF ISRAEL STAFF et AGENCES 25 juillet 2021

Un drapeau espagnol sur un rebord de fenêtre avec un ruban noir à Madrid, le 12 avril 2020. (AP Photo/Bernat Armangue)

15 Commentaires

  1. N’oublions pas que les conquistadors ont devancé les nazis .

    Un exemple parmi tant d’autres :l’armada commandée par Cortés lors d’un débarquement à Santa-Cruz ont commis une véritable boucherie contre les mayas .

    Par ailleurs ils importérent diverses maladies qui ont décimé 90% de la population indigène .
    L’épidémie de la variole de 1520 fut responsable de 8 millions de morts , celle du typhus de 1576 de 12 à 15 millions et enfin celle de 1576 avec 2 millions de morts .

    Un cochon tu lui coupes la queue il reste un cochon .

  2. Ces juifs n’ont rien compris !!! Les arabes n’en veulent pas en ISRAEL et une fois de plus, ces pauvres juifs font n’importe quoi au lieu de rejoindre ( ou rester ) dans la Demeure de leur DIEU , JERUSALEM !!!! Je rappelle le verset du Prophète Zacharie : Dieu a dit : JERUSALEM est ma Demeure de ISRAEL mon Peuple !

  3. L’objectif non-dit des Espagnols qui ont proposé de réintégrer les Juifs sépharades dans la nationalité était de plaire aux antisionistes arabes et à leurs supplétifs, en prouvant qu’il y avait un autre choix que l’Alya.
    Leur virage à 180° montre de façon éloquente qu’ils n’ont pas changé depuis l’Inquisition.

  4. Quel besoin y a t il a vouloir prendre la nationalité espagnole ou allemande deux pays à jamais maudits
    Deux pays qui j espère un jour disparaîtront de la surface de la terre c est mon plus fort souhait

  5. Ce n’est vraiment pas étonnant d’un pays comme l’Espagne qui a été conquis par les musulmans et dont les descendants font toujours en encore la population actuelle. Il s’agit en fait d’un rejet naturel de ce pays envers les sépharades et de tout ce qui est juif. Et c’est vrai que si j’avais été dans ce cas j’aurais préféré retourner dans mon pays, Israël » plutôt que d’opter pour cette Espagne.

    • Il faut être pragmatique. De nombreux juifs habitant au Maroc ont demandé cette naturalisation pour venir s’installer librement en Europe et éviter ainsi les tracasseries des cartes de séjour et des dossiers de naturalisation. Quant aux israéliens qui l’ont demandée, ils l’ont fait pour surtout pouvoir voyager aussi librement. Aucun de ces nouveaux espagnols n’a l’intention de promouvoir l’Espagne et encore moins de s’y installer.

      Il faut laisser chacun décider ce qui est le mieux pour lui, surtout quand on a déjà un passeport européen qui nous donne bien d’avantages.

  6. Cette proposition des Espagnols n’avait qu’un seul but, faire revenir des Juifs pour re-dynamiser une économie qui n’a vécu que par les subsides de l »UE, bien utilisés, il faut le reconnaître.

    Mais qu’importe cette proposition de dupe lorsqu’elle n’est accompagnée d’aucune excuse et d’aucune restitution des biens spoliés et/ou volés ?
    Oui le jeune Roi d’Espagne s’est excusé au nom de l’Espagne mais est-ce que ce geste a empêché ces gauchistes Espagnol de se vendre aux Iraniens et pour leur plaire, démontrer un antisémitisme virulent sous couvert d’un anti-sionisme ringard ?
    Avez-vous remarqué ce nombre impressionnant de musulmans arrogants, se pavaner avec un passeport Espagnol ? Des mosquées partout, emplies de Chrétiens convertis à l’Islam.

  7. Une nationalité d’un pays de l’Union Européenne est très utile pour par exemple travailler en Europe et voyager librement presque partout dans le monde, et donc c’est normal que les non-européens qui peuvent en bénéficier la demandent. Juste une question d’intérêt personnel très compréhensible.

    Ceci étant dit, qui sait ce qu’aurait été le judaïsme sépharade si l’expulsion d’Espagne et du Portugal n’avait pas eu lieu. Finalement, avec 500 ans de recul, cet épisode a engendré un judaïsme sépharade florissant présent aujourd’hui avec fierté sur les 5 continents. Dans le même temps, l’Espagne et le Portugal qui étaient à l’époque des puissances économiques et militaires, sont aujourd’hui de petits pays sans influence. Les chemins de la Providence sont difficiles à comprendre.

    Qui perd ses juifs perd aussi la bénédiction qu’apportent les juifs là où ils vivent, comme Dieu l’a promis à Abraham. Regardez tous les pays arabes. Le Maroc l’a bien compris qui renoue avec Israël, et vous verrez que cela lui portera chance.

  8. Le tort de nos frères rejetés est d’avoir demandé. que faire d’une nationalité espagnole alors que ce pays est parmi les plus antisemites. Etant de descendance séfarade, j’ai renoncé à prendre cette fausse main tendue devant l’attitude de l’espagne envers Israel dans les instances internationales.
    que se vallan a la porra !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.