Existe-t-il une angélologie hébraïque? (2)

Caroline Elishéva REBOUH le 24.11.2020

Nous avons déjà évoqué dans la première partie les Chérubins et les Séraphins mais il existe d’autres anges dotés d’autres noms et chargés d’autres tâches et assignés à d’autres « étages » du monde supérieur.

Ainsi, dans les textes sacrés on parle de חיות הקודש des êtres saints qui ne sont autres que des anges se tenant dans le monde de la création(עולם היצירה) , il est question aussi des séraphins שרפים, des Ofanim אופנים et bien d’autres désignés en français ou dans d’autres langues sous le nom global d’ « ANGES ».

Les anges sont des créatures « spirituelles » qui servent D. Il serait plus exact de traduire ange par « envoyé » étant donné que les fonctions auxquelles ils sont astreints émanent de D. Parfois leurs fonctions sont limitées à une action ou parfois à un domaine.

Les âmes viennent de l’intérieur des mondes supérieurs alors que les anges viennent de l’extérieur des mondes supérieurs ou plus précisément des étincelles provenant de la « brisure des vases ».

Cette différence se remarque jusque dans la variété et l’étendue des tâches qui incombent à chacun. Les anges que Jacob voit dans son rêve de l’échelle, sont des anges dont la fonction est רצוא ושוב ou רצו »ש c’est-à-dire qu’ils ont un ordre à accomplir très vite et revenir au point de départ.

De la même façon que l’homme de par sa tenue (il se tient debout, la tête vers les cieux) et son essence est différent de la bête (dont la tête se tend vers la terre), l’homme se différencie de l’ange de par sa conception-même car si l’homme est créé par une « union » corporelle, l’ange est créé par une union « extérieure » et pas intérieure : זיווג נשיקין.

Le schéma corporel de l’homme suit de très près « l’arbre de vie ou arbre séphirotique » alors que seulement seule la séphira  du hessed (symbolisée par une face de lion et dont la préoccupation majeure est l’amour ou symbolisée par la face du taureau et dont la préoccupation est la crainte) symbolise le règne animal.

Les sérafim sont des anges qui se trouvent dans le monde des créatures עולם הבריאה sur lequel règne la séphira de l’intelligence (בינה) du monde supérieur de la « noblesse » (אצילות). La tâche des séraphins est de comprendre intellectuellement la Divinité et ils se tiennent au-dessus du Trône.

Les créatures saintes ou חיות הקודש . Elles se trouvent dans le monde de la création עולם היצירה Eux et les Ofanim « transportent » le Trône divin.

Les Ofanim se tiennent dans le monde de l’action et ce sont eux qui proclament : «  baroukh kevod HaShem mimekomo » !

Les Hashmélim sont des anges dont le nom est constitué de 4 initiales : holem, shorek, moah et lev. Chacun de ces mots correspond à une séphira : holem = « keter » ; shorek est la magnificence = tif’éret ; moah cerveau = « bina » ; et lev, le cœur = « daât ».

Les Arelim (אראל) sont aussi des anges qui font le lien entre l’homme et le Créateur.

De plus il ne faut pas oublier que nous savons, d’après nos Sages que l’homme peut créer des Anges de par sa conduite (bonne ou mauvaise) et de par le fait qu’il prie et/ou qu’il étudie, parce qu’il fait des mitsvoth ou parce qu’il fait des âvéroth (fautes) etc…. car ainsi ont dit nos Sages :
כל המקיים מצווה בעולם הזה קונה לו סניגור לעולם הבא וכל העובר עבירה בעולם קונה לו קטיגור לעולם הבא (פרקי אבות IV,13)

Toute personne qui fait une mitsva en ce monde acquiert pour lui-même un « défenseur » pour le monde futur de même que toute personne qui fait une faute dans ce monde-ci acquiert pour lui-même un « accusateur » pour le monde futur.

Caroline Elishéva REBOUH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.