L’Opération de ratissage du « Tora Bora » du Sinaï par l’armée égyptienne

 

Dans le cadre de l’Opération Torrent-5, l’armée égyptienne prend pour cible l’infrastructure terroriste sur le terrain escarpé de Jabal al-Halal dans le Sinai Central, quartier général de Daesh du Sinaï et « gare de triage » des trafics d’armements libyens. 

Les forces égyptiennes à Jabal al-Halal (Source: el-balad.com)

En mars 2017, les forces armées égyptiennes ont lancé une opération anti-terroriste dont le nom de code est « Torrent 5 », dans la zone de Jabal al-Halal dans le Sinaï Central.

La chaîne de montagnes du Jal al-Halal est constituée de pics rocheux parcourus de wadis tortueux, bordés d’une végétation dense qui recouvre des centaines de cavernes naturelles, dont certaines sont inter-reliées par des tunnels. Il n’y a pas de routes à proprement parler, mais simplement des sentiers étroits  et des pistes abruptes. surnomme cet endroit le « Tora Bora du Sinaï », comme le site de la dernière position tenue par Ben Laden, en Afghanistan, en 2001, et où il a réussi à échapper aux forces américaines.

Les attaques du « Wilayat Sinaï » de Daesh surviennent le plus fréquemment dans le Nord Sinaï, où est basée la Deuxième Armée d’Infanterie égyptienne. Le groupe a fréquemment pris pour cible des positions et check-points militaires, dans les villes d’El-Arish, Rafah et Schweid Zuweid.

Le renforcement de la présence des forces de sécurité dans le Nord Sinaï a poussé les djihadistes de la « Province du Sinaï » (Daesh) à mener des attaques dans le Sinaï central et du sud. On pense qu’actuellement, la « Province Sinaï » adopte une nouvelle stratégie guerrière, fondée sur le fait de prendre des forces pour cibles dans la Péninsule du Sinaï. Parallèlement, la stratégie de l’armée égyptienne a consisté à intensifier les opérations de ratissage dans les secteurs où on pense que des suspects de Daesh sont stationnés.

La 3ème Armée de Terrain opère entre le Sud et le Centre du Sinaï et la Seconde Armée est responsable du Nord Sinaï. La Troisième Armée explique qu’elle monte au combat de plus en plus en profondeur dans la Péninsule, dans des zones semi-désertiques et montagneuses, comme le Jabal al-Halal, près de la ville Hasana, en prenant pour cible les dépôts d’armes et les bastions des djihadistes.

En mars 2017, les forces spéciales sous le commandement de la 3ème Armée ont lancé une opération anti-terroriste contre l’ex-Ansar Bait Al-Maqdis, affilié à l’Etat Islamique (Daesh), dans le Sinaï Central.

Les unités de l’armée sont parvenues à tuer 15 terroristes et à en arrêter sept. Ils ont aussi réussi  à s’emparer de vastes quantités d’armes, d’engins explosifs, de TNT et de C4, d’ordinateurs, de panneaux solaires, de téléphones mobiles et de pièces détachées pour véhicules et motocyclettes utilisées par les terroristes. Elles ont aussi localisé et détruit deux dépôts d’armes contenant des explosives et des engins improvisés, de l’équipement médical et d’autres fournitures employées les groupes terroristes.

Les terroristes ont répondu par des attaques à la bombe dans le Sinaï Central. Alors que les forces armées étaient à la poursuite des terroristes, des engins explosifs improvisés ont frappé deux des véhicules des forces d’intervention, tuant trois officiers et sept soldats. La Province du Sinaï de Daesh a revendiqué sa responsabilité dans les deux explosions qui ont détruit deux véhicules blindés de transport de troupe M113, tuant leurs occupants près de Jabal al-Halal.

A la suite de la dernière opération, le Président Abdel Fatah El Sissi a convoqué une réunion avec des membres du Conseil Suprême des Forces armées et le Conseil Supérieur de la Police. Le Ministre de la Défense Sidki Sobhi, ainsi que le Ministre de l’Intérieur, Magdi Abdel-Ghaffar assistait à cette rencontre.

Dans les commentaires télévisuels, le Président Abdel-Fattah El Sissi a fait l’éloge du long combat contre les Islamistes mené par l’Egypte. Le dirigeant égyptien a déclaré que les forces de sécurité du pays  flotter « l’étendard de l’humanité, de la compassion, de la construction et du développement…  Nous sommes les vrais protecteurs de la Justice et nous condamnons sincèrement tous les actes terroristes lâches partout dans le monde », a t-il dit au cours d’une cérémonie honorant les martyrs des forces armées.

El-Sissi a aussi ordonné le doublement du budget de l’association militaire qui s’occupe des familles des soldats tombés au combat et qui fournissent une thérapie physique aux soldats devenus handicapés. Il a suggéré que les membres des forces armées offrent une part symbolique de leurs salaires pour les déduire en dons à l’association en solidarité avec les blessés ».

Toutes ces remarques soulignent à quel point le prix payé par l’Egypte contre le terrorisme est chaque jour plus élevé.

Dr. Shaul Shay | 2/04/2017

israeldefense.co.il

Adaptation : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.