Opération américaine héliportée dans le Nord-Est de la Syrie, un mort et deux prisonniers.

Plusieurs hélicoptères de l’armée américaine ont mené une opération dans le nord-est de la Syrie, tuant une personne, a annoncé jeudi la télévision officielle syrienne.

Il s’agit de la première opération héliportée des troupes américaines dans une zone tenue par le gouvernement depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’opération menée dans la nuit par « l’occupant américain » s’est déroulée dans une zone proche de la ville kurde de Qamichli, a indiqué la télévision d’État. Elle a visé un village sous contrôle des forces gouvernementales syriennes, selon plusieurs sources interrogées par l’AFP.

Sollicité par l’AFP, le commandement américain pour le Moyen-Orient (Centcom) a indiqué ne pas avoir dans l’immédiat d’informations à communiquer à ce sujet.

Selon un habitant du village contacté par l’AFP, « trois hélicoptères américains transportant des troupes ont atterri à l’aube et ont appelé à l’aide de hauts-parleurs les habitants à rester chez eux ». Il a ajouté que les forces américaines avaient « perquisitionné une maison et tué une personne », avant « d’enlever » deux autres personnes qui se trouvaient dans la même maison. Un échange de tirs a opposé les soldats américains à une force supplétive du régime dans le village, a ajouté ce témoin, selon lequel un membre de cette force a été également enlevé.

Le 16 juin, l’armée américaine avait annoncé avoir capturé un chef du groupe État islamique (EI) lors d’une opération héliportée dans un village du nord de la Syrie échappant au contrôle des forces de Damas.

Tué dans l’attaque américaine ce soir dans le nord-est de la Syrie, rapporte la chaîne al-Mayadeen affiliée au Hezbollah. Selon le rapport, la personne tuée dans l’opération américaine est un homme du nom de Rakhan Abu Hail, qui vivait dans la banlieue de la ville de Qamishli. Il pourrait s’agir d’un chef du groupe État islamique (EI)

Selon les rapports, l’opération d’élimination a commencé à trois heures du matin et a duré environ deux heures. Une cinquantaine de soldats américains y ont participé, dont un traducteur qui a demandé aux citoyens vivant dans les maisons voisines de ne pas sortir dans la rue. Au cours de l’événement, au moins sept hélicoptères de combat américains ont survolé la zone. Deux autres personnes ont été blessées dans l’action, et aucun autre détail n’a été donné sur leur état. Au cours de l’opération, les Américains ont arrêté certains des villageois.

AFP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.