Le Chef spirituel du Judaïsme ashkénaze, le Rav Kanievsky, et le Rav Cohen, connu sous le nom de "Hacham Shalom".

Le chef du Shas appelle à la rébellion: ne pas faire respecter la loi de réforme kasher.

Le président du Conseil des sages, le rabbin Shalom Cohen, a appelé les rabbins et les juges d’Israël, y compris les fonctionnaires et les membres du Grand Rabbinat, «à s’opposer fermement à tout changement» dans les systèmes de kasheroute et de conversion de l’État – même s’ils devaient être mis en place. « Ne coopérez pas du tout ». Les réformateurs sont également mécontents: «Le ministre des Affaires religieuses s’est révélé comme un conservateur qui perpétue le monopole du rabbinat».

Les ultra-orthodoxes intensifient la lutte contre les mesures du gouvernement en matière de religion et d’État: le chef spirituel du Shas, le rabbin Shalom Cohen, appelle les rabbins israéliens à ne pas mettre en œuvre les changements prévus dans les systèmes de kasheroute et de conversion d’État ‒ même s’ils sont exigés par la loi.

Les réformateurs ne sont pas contents non plus

Le rabbin Cohen, connu sous le nom de « Hacham Shalom », a qualifié les dirigeants des derniers mouvements, dirigés par le ministre des Affaires religieuses Matan Kahana, de « peuples de Dala Ma’ali » (de l’araméen: mécréants), et les a accusés de vouloir transformer la Torah de Moïse en détruisant tous les remparts religieux, en déclarant la guerre à D’ieu et en ses enseignements, ils cherchent à détruire les fondements du Judaïsme dans tout ce qui est sacré, à apporter un obstacle et de graves mésaventures au peuple d’Israël, et de modifier le système de conversion.

D’autre part, pour la première fois, des critiques se font également entendre du côté libéral contre la réforme kasher de Kahana que c’est un pas insignifiant. Selon elle, le ministre des Affaires religieuses, dans sa proposition, « se révèle dans son vrai caractère de conservateur qui préserve le monopole du Grand Rabbinat sur la question de la kasherout ».

Gafni attaque le ministre Kahana à propos de la réforme kasher: « Antiochus ».

Difficile échange à la Knesset entre le président de Judaïsme de la Torah et le ministre des cultes sur fond de vaste réforme conduisant aux certificats kasher. Gafni a affirmé que Kahana était en train de vouloir détruire le judaïsme, ce à quoi le ministre a répondu:

Les affrontements entre les ultra-orthodoxes et les droitistes sur des questions de religion et d’État sont à nouveau à la vitesse supérieure. Le président de Judaïsme de la Torah, le député Moshé Gafni, a appelé le ministre des Affaires religieuses et des cultes Matan Kahana «Antiochus» et a affirmé qu’il «détruisait le judaïsme», dans le contexte de la réforme qu’il menait à la privatisation de la kasheroute de l’État et l’expropriation du Grand Rabbinat d’Israël.

Le ministre réformateur Matan Kahana et le Rav Moshé Gafni, Président du parti Déguel Ha-Torah.

L’échange entre Gafni et Kahana s’est développé, dans une atmosphère tendue, lors d’une discussion sur une motion de censure déposée contre le gouvernement en raison de la décision qu’il dirige, qui devrait être incluse dans la loi sur les arrangements et obtenir l’approbation de la Knesset avec le budget de l’État.

Le ministre des Cultes en a profité pour critiquer la ligne intransigeante que mènent les ultra-orthodoxes sur les questions religieuses et étatiques depuis des décennies, qui, selon lui, a éloigné le public israélien de la tradition. Les Juifs de la Torah ne sont pas restés obligés, comparant Kahana au roi grec qui a imposé aux Juifs des décrets d’extermination pendant la période du Premier Temple.

Le ministre réformateur Matan Kahana cherche à minimiser la grande radicalisation du peuple durant toutes ces décennies au grand dam du Judaïsme modéré des années 50-60-70 qui n’a cessé d’être en récession depuis ces 40 dernières années.
Ce n’est pas par la force que Kahana et le « gouvernement du changement » arriveront à modifier la volonté du Peuple et sa foi en D’ieu.

JForum ‒ ynet newsynet news ‒ Divers

1 COMMENTAIRE

  1. Tellement triste ces mahlokets, l’identiitaire juif est tellement au dessus de ces querelles, toutes ces discussions abîment l’unité du peuple.
    Au mont sinai la manne avait quelle teouda ???????????
    FAUDRAIT qu’un patriarche biblique leur envoie un SMS leur disant l’unité et l’identiitaire ne passent pas uniquement par la cacherout avec des labels.
    Heureusement que l’identiitaire juif passe par la poésie, la littérature israélienne.
    Lisez un des derniers livres d’amos Oz titre chers fanatiques ou il érige yeouda amihai comme un des pivots de la construction identitaire juive.
    Vive le judaïsme éclairé et on a besoin de mega lumières dans nos, cœurs et de l’oxygène au niveau de la pensée.
    Am israel haï.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.