Netanyahou rend visite aux blessés de Méron à l’hôpital Rambam de Haïfa

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a rendu visite aux personnes hospitalisées au centre médical Rambam de Haïfa qui ont été blessées jeudi soir dans la catastrophe du mont Méron.

«J’ai été impressionné par les soins merveilleux qu’ils reçoivent du personnel médical ici, tout comme j’ai été impressionné par l’opération de sauvetage, qui a sans aucun doute sauvé des vies, y compris celles de plusieurs patients ici», a déclaré Netanyahou. «Nous prions pour leur bien-être. L’un des parents m’a dit la phrase qui résume tout: «Ici, on révèle que le peuple d’Israël n’a qu’un seul cœur». Notre cœur est avec les blessés et nous espérons tous et prions pour leur plein rétablissement», a-t-il dit.

Les Israéliens commencent à exprimer leur détresse et leur colère face à la terrible tragédie qui a eu lieu la nuit de Lag Ba’Omer dans la tombe sacrée du Rabbi Shimon Bar Yo’haï, également connu sous le nom de Rashbi.

Il y a de plus en plus de questions sur le manque de supervision nationale sur la tombe et autant d’appels ou plus par les Israéliens pour que l’État prenne enfin le contrôle complet du site, qui a longtemps été au centre d’interminables tirs de guerre entre les organisations religieuses non gouvernementales et les organismes gouvernementaux. La Haute Cour de justice a torpillé la tentative du gouvernement de rénover et de sécuriser le site de Méron.

Certains demandent une enquête officielle de l’État pour enquêter sur la catastrophe, en plus des trois enquêtes officielles déjà en place – une par le procureur général Avichaï Mandelblit, une autre par la police israélienne et une autre par le département des enquêtes internes de la police du ministère de la Justice. Deux heures avant la tragédie de Méron, l’administrateur des lieux saints a mis en garde contre l’incompétence de la police.

L’avocat Amit Haddad, l’un des avocats représentant Netanyahou dans les affaires de corruption en cours contre lui, a été retenu pour représenter les familles de ceux qui ont été tués et blessés dans la catastrophe. Il n’est pas encore clair si la représentation par Haddad pourrait constituer un conflit d’intérêts, étant donné sa position d’avocat de Netanyahou.

Netanyahou, quant à lui, a promis une enquête «approfondie» mais n’a pas fait connaître son point de vue sur l’opportunité de créer ou non une commission d’enquête d’État qui pourrait exiger le témoignage de politiciens ainsi que d’autres et pourrait conduire à la conclusion que les politiciens, et / ou le gouvernement était à blâmer.

JForum ‒ Infos Israel-news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.