…et Miss Afrique du Sud, Lalela Mswane, et les organisateurs se rebiffent !

Quand les relations internationales interfèrent dans un concours de beauté… L’actuelle Miss Afrique du Sud, Lalela Mswane, doit normalement représenter son pays au concours de Miss Univers qui aura lieu le 12 décembre prochain dans la station balnéaire d’Eilat, sur la Mer Rouge. Mais, le gouvernement sud-africain anti-israélien et pro-palestinien l’invite à ne pas faire le déplacement.

Le gouvernement sud-africain a annoncé dimanche qu’il ne soutenait pas la décision de l’actuelle Miss Afrique du Sud de participer au concours annuel de Miss Univers, qui aura lieu en décembre en Israël.

La candidate Lalela Mswane, récemment couronnée, a reçu des pressions pour qu’elle boycotte le concours, à cause des « atrocités commises par Israël contre les Palestiniens », selon le ministère sud-africain des Arts et de la Culture. « Les atrocités commises par Israël contre les Palestiniens sont bien documentées et le gouvernement, en tant que représentant légitime du peuple d’Afrique du Sud, ne peut pas en conscience s’y associer », a ajouté le ministère des Arts et de la Culture.

Mais les organisateurs locaux du concours de beauté ont estimé que Lalela Mswane devait y participer

« Il s’est avéré difficile de persuader les organisateurs du concours Miss Afrique du Sud de reconsidérer leur décision de participer au concours Miss Univers », indique un communiqué du ministère.

En conséquence, le gouvernement « retire son soutien » suite à « l’intransigeance » des organisateurs.

Le 70e concours de Miss Univers se tiendra dans la ville balnéaire d’Eilat dans le sud Israël, le 12 décembre en présence notamment de la chanteuse israélienne et star internationale Noa Kirel.

« Je suis tellement excitée et honorée de me produire pendant le concours de Miss Univers », a déclaré Noa Kirel. « En croyant en elles-mêmes et en poursuivant sans crainte leurs rêves, ces femmes du monde entier véhiculent les valeurs de Miss Univers, et j’ai hâte de partager ce moment de célébration avec elles sur cette scène mondiale, » a-t-elle poursuivi.

Le concours de cette année mettra en vedette Miss Émirats arabes unis et Miss Maroc, deux pays avec lesquels Israël a normalisé ses relations dernièrement.

Ce sera la première fois qu’une Miss Émirats arabes unis participera à la compétition et Miss Maroc reviendra dans la compétition pour la première fois depuis plus de quatre décennies.

Un soutien pro-palestinien des victimes de l’Apartheid d’Afrique du Sud qui voient désormais l’Apartheid partout

L’Afrique du Sud soutient la cause palestinienne depuis 1995, lorsque des relations diplomatiques formelles ont été établies, un an après la fin de l’apartheid. Elle a réduit son ambassade à Tel Aviv en 2019 et retiré son ambassadeur. « Les atrocités commises par Israël contre les Palestiniens sont bien documentées et le gouvernement, en tant que représentant légitime du peuple d’Afrique du Sud, ne peut pas en conscience s’y associer », a ajouté le ministère.

Dans un communiqué, le parti ANC au pouvoir a exhorté les organisateurs de Miss Afrique du Sud « à écouter et entendre l’irrésistible appel (…) à boycotter le concours Miss Univers à venir en Israël, où règne l’apartheid ».

Menaces sur Miss Afrique du Sud

La semaine dernière, les organisateurs de Miss Afrique du Sud avaient pourtant préparé le terrain en soulignant que le concours Miss Univers n’était pas « un événement politique ». Mais le gouvernement se veut menaçant. S’entêter pourrait « s’avérer désastreux pour son futur (de Lalela Mswane) et sa position publique en tant que femme jeune et noire », a insisté le ministre sud-africain de la Culture, Nathi Mthethwa.

La participante se rebiffe et veut se rendre au concours

Soutenue par les organisateurs du concours Miss Afrique du Sud, Lalela Mswane est bien décidée à participer à Miss Univers et donc à aller à l’encontre de la préconisation de son gouvernement. « L’organisation de Miss Afrique du Sud ne s’implique pas dans une guerre politique des mots et a hâte de voir Miss Univers Afrique du Sud rendre le pays fier sur la scène internationale », a déclaré Janine Greenleaf Walker, porte-parole de l’organisation de Miss Univers Afrique du Sud.

Source : I24  &  Le Parisien  &  LCI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.