Le Premier ministre Manuel Valls dénonce jeudi la critique faite par deux intellectuels de gauche de son traitement de la lutte antiterroriste, selon eux seulement sécuritaire les accusant de défendre le « déterminisme » d’un terrorisme qui serait lié à la misère ou la relégation sociale.

Dans une tribune à paraître vendredi dans Libération, le chef du gouvernement répond longuement et point par point à une tribune rédigée par le jeune écrivain Edouard Louis et le sociologue et philosophe Geoffroy de Lagasnerie, intitulée « Manuel Valls, vous n’avez rien fait contre le terrorisme », parue jeudi dans ce même quotidien.

« Deux intellectuels de gauche, dans un journal de gauche, méritent une réponse claire, d’un Premier ministre de gauche », commence M. Valls, accusant les deux auteurs de souffrir d’une « cécité -sans doute très confortable- mais qui est selon [lui] une faute ».

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.