Liraz Charhi, chanteuse Israélienne, à Paris et Rennes!

0
593
British born Australian actress Naomi Watts and Israeli actress Liraz Charhi (R) pose during the photocall of "Fair Game" presented in competition at the 63rd Cannes Film Festival on May 20, 2010 in Cannes. AFP PHOTO / FRANCOIS GUILLOT (Photo credit should read FRANCOIS GUILLOT/AFP/Getty Images)

Liraz Charhi, chanteuse israélienne originaire d’Iran, jouera à Paris et Rennes

Le festival musical rennais des Transmusicales accueillera la chanteuse et danseuse israélienne le 6 décembre ; 2 jours plus tôt, elle jouera au festival Jazz ‘N’ Klezmer, à Paris. Actrice, elle est aussi une des vedettes, autour de Noami Watts, du film “Fair Games”, relatant l’épopée de Valérie Plame et d’autres lanceurs d’alertes, à propos des vraies-fausses armes chimiques de Saddam Hussein, prétexte au déclenchement de la Guerre d’Irak en 2003. 

Naomi Watts et Liraz Charhi, vedettes de Fair... (AFP)

AFP. Naomi Watts et Liraz Charhi, vedettes de Fair Game.

 

 

Liraz Charhi, la chanteuse israélienne d'origine iranienne. (Yairpae / Wikimedia / CC BY-SA 4.0)

Liraz Charhi, la chanteuse israélienne d’origine iranienne. (Yairpae / Wikimedia / CC BY-SA 4.0)

Liraz Charhi, chanteuse israélienne d’origine iranienne, se produira aux 41e festival des Transmusicales, à l’UBU, à Rennes, le 6 décembre prochain. Le concert sera gratuit et accueillera également les artistes Amami et L’éclair.

Deux jours plus tôt, elle jouera au New Morning, dans le 10e arrondissement de Paris, dans le cadre du festival Jazz ‘N’ Klezmer. Les réservations sont disponibles en ligne, à partir de 22 euros. L’artiste Josef Josef jouera le même soir.

Liraz, qui est aussi actrice, a sorti trois albums depuis 2005, dont le dernier, « Naz », en 2019, chez Dead Sea Recordings. Un disque dans lequel la question du rôle de la femme dans la société est omniprésente. Son titre phare « Nozi Nozi » fait ainsi référence à l’archétype iranien de l’épouse parfaite.

La famille de la chanteuse a quitté l’Iran au début des années 1970 avant la Révolution islamique. Son style musical est influencé par la culture persane et la musique traditionnelle iranienne. Elle chante pour se « reconnecter à ses racines perses », indique sa fiche de présentation. Ainsi, son répertoire, chanté en farsi, « mêle morceaux originaux et reprises d’artistes iraniens », et notamment les célèbres chanteurs Gougoush et Dariush.

L’interprète a également été influencée par les sonorités contre-révolutionnaires de l’importante communauté iranienne de Los Angeles.

En ce qui concerne la 41e édition du festival des Transmusicales, qui aura lieu du 4 au 8 décembre, de nombreux artistes viendront se produire, et notamment le chanteur français Etienne Daho.

Le programme du festival musical est très orienté vers l’ailleurs, puisqu’il permettra de découvrir des artistes venus de 48 pays différents.

Jean-Louis Brossard, cofondateur et programmateur du festival rennais, a souhaité dédier le festival de cette année au chanteur Philippe Pascal, décédé mi-septembre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.