L’Iran espionne massivement en Egypte

0
229

Les services secrets du régime iranien mènent d’importantes activités d’espionnage en Egypte et dans d’autres pays arabes, selon Asharq Al-Awsat. Ce journal en langue arabe et basé à Londres a fait cette révélation en citant des sources de sécurité arabes.

Selon l’article publié dans le numéro du jeudi 9 avril d’Asharq Al-Awsat, un agent iranien utilisant la couverture diplomatique et basé à l’ambassade d’Iran en Egypte a été expulsé de ce pays en 2011, en plein milieu du « printemps arabe ».

Cet agent s’appelait Saeed Hosseini et il a été expulsé par le gouvernement égyptien à cause de sa participation à des actions d’espionnage dans ce pays.

Saeed Hosseini travaillait sous les ordres de Qassem Soleimani, le commandant de la Force Qods des « Gardiens de la Révolution » du régime iranien, a précisé le rapport.

Après l’expulsion de Saeed Hosseini, le régime iranien l’a remplacé par un autre agent. Selon les sources de sécurité citées dans le rapport, le remplaçant de Saeed Hosseini a été chargé de superviser l’acheminement des armes vers les rebelles houthis au Yémen.

La Force Qods (la branche des pasdaran chargée des opérations secrètes du régime des mollahs en dehors de l’Iran) a déjà mené de nombreuses attaques terroristes et des assassinats contre les opposants iraniens à l’étranger.

La Force Qods fournit également des formations, des armes, des fonds et d’autres aides aux groupes et milices liés au régime iranien et basés dans différents pays de la région.

 

CNRI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.