Home Culture L’Hatikva pour Alon Leviev au mondial de JiuJitsu!

L’Hatikva pour Alon Leviev au mondial de JiuJitsu!

2
355

VIDEO : Pour la première fois aux Championnats du monde: Hatikva se fait entendre sur le podium de la Coupe du monde à Abu Dhabi

« >

 

https://www.facebook.com/IsraelMFA/videos/563834107685497/?v=563834107685497

Médaille d’or pour Alon Leviev aux Championnats du Monde de Jiu Jitsu qui viennent de se tenir à Abu Dhabi

Alon Leviev a remporté la médaille d’or et le titre de champion du monde au Jiu Jitsu, aujourd’hui à Abou Dhabi, à l’âge de 18 ans, dans la catégorie du poids jusqu’à 55 kg, avec pour entraîneur: Eli Poplinger.

Outre la médaille d’or remportée par Alon Leviev, Omri Habib a remporté la médaille de bronze jusqu’à 60 kg.

Lime Hershko (73 kg) a remporté la médaille de bronze et Jonathan Margalit (66 kg) a également remporté la médaille de bronze.

Le Championnat du monde d’Abou Dhabi est la compétition la plus importante de l’équipe cette année.
Au cours de la compétition, il y a 3 compétitions – les jeunes jusqu’à 18 ans, les juniors jusqu’à 21 ans et les anciens élèves, et aujourd’hui, la première étape est organisée – les jeunes jusqu’à 18 ans, quand Alon Leviev a gagné. Dans les prochains jours, il y aura plus de compétitions, et nous continuerons d’encourager les athlètes et, espérons-le, plus de médailles.

L’équipe israélienne est aujourd’hui l’une des meilleures au monde et nous sommes déjà satisfaits des excellentes réalisations de nos athlètes et nous attendons avec impatience de nouvelles réalisations de l’équipe.
Environ 60 pays participent au concours.
Les équipes les plus fortes de la compétition sont:
Russie, Kazakhstan, Corée du Sud, France, Pologne, Belgique et Abu Dhabi (EAU).

Bien sûr, au niveau individuel, il existe également de puissants concurrents d’autres pays.

L’attitude des organisateurs à Abou Dhabi a l’égard de l’équipe israélienne a jusqu’à présent été professionnelle et courtoise.

Erez Elroy, président de l’association Jiu Jitsu en Israël: « La première journée des Championnats du Monde Juniors jusqu’à l’âge de 18 ans a débuté avec une médaille d’or pour Elon Leviav et trois médailles de bronze pour Omri Habib, Lime Hershko et Jonathan Margalit. Continuez sur votre lancée jusqu’à 21 ans.

Par  | 

La Hatikva chantée. Alon Leviev remporte l’or aux Championnats du Monde de Jiu-Jitsu.

Par |novembre 18th, 2019|Catégories : SPORT

Pour la 1ère fois l’Hatikva a rententi à Abu Dhabi. L’Israélien Alon Leviev a remporté hier l’or aux Championnats du Monde de Jiu-Jitsu. (Sosna Ofir). Le ju-jitsu, ou jūjutsu ou encore jiu-jitsu, regroupe des techniques de combat qui furent développées par les samouraïs durant l’époque d’Edo. Elles enseignaient aux samouraïs et aux bushis à se défendre lorsque ceux-ci étaient désarmés lors d’un duel ou sur le champ de bataille.

Le terme générique « ju-jutsu » cache une réalité historique bien plus complexe : en effet, il n’a jamais existé une discipline unique et strictement définie correspondant à ce terme, réalité qui correspond au caractère vague de cette désignation « art de la souplesse ». Il s’agissait de la discipline de combat sans armes, partie intégrante du programme enseigné par chacune des nombreuses écoles japonaises (les ryū), qui ont peu à peu périclité à la fin de l’ère féodale.

Ce que l’on appelle couramment ju-jutsu désigne, aujourd’hui, soit un enseignement bien spécifique à une école particulière (il s’agit d’une pratique minoritaire, et dans ce cas, il est précédé du nom de l’école en question), soit un enseignement regroupant des techniques héritées de ces écoles et transmises au début de l’ère moderne voire après la Seconde Guerre mondiale à un plus large public, grâce au travail de recensement et de conservation des techniques commencé dès la fin du XIXe siècle.

Au début du XXe siècle, des personnes se sont inquiétées de la disparition de ce savoir, due à la modernisation de l’armée et ont collecté les techniques de différentes écoles (ryū ha) de ju-jutsu pour en faire une pratique moderne, adaptée aux besoins de la nouvelle société ; ainsi, naquirent le judo, dont les composantes viennent en majorité de l’école Kito (Kito-ryū), l’aïkido, émanation plus tardive de l’école Daito (Daito-ryū), ou plus récemment le jiu-jitsu brésilien, né de l’évolution d’une variante de judo (kosen), elle-même instruite par l’école Fusen (Fusen-ryū). Véritable nébuleuse à l’origine de constructions plus ou moins récentes, le ju-jitsu est à juste titre souvent qualifié d’« art père ».

Bien que le ju-jutsu ne soit pas à l’origine du karaté, qui est une technique d’origine de l’archipel d’Okinawa, on en retrouve plusieurs similarités avec certaines anciennes formes de combats pratiqués sur les archipels des Ryūkyū. Bien avant l’avènement du tode à Okinawa et dans l’archipel des Ryūkyū, les insulaires pratiquaient déjà une forme de yawara d’où découlent le ju-jutsu et le taijutsu. Le taijutsu et le ju-jutsu de cette époque étaient encore indissociables de cette forme de yawara. Le taijutsu était une méthode de combat jalousement gardée secrète par la famille royale des îles Ryūkyū, les Motobu. C’était une méthode ancienne et incluse dans un style de Ryūkyū Kenpō qui était connue sous le terme Udun Ti. Elle porte aujourd’hui le nom de Motobu Ryū.

israelvalley.com

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.