La rencontre inhabituelle et très médiatisée entre Nasrallah et Haniyeh. Pour envoyer quel message?

Après la réunion très médiatisée et inhabituelle entre les deux leaders, il faut dire que de nombreuses questions et doutes ont surgi sur le contenu de cette réunion entre Nasrallah et Haniyeh, qui a eu lieu à Beyrouth, mais pas seulement là-bas.

Saleh al-Aruri, c’est l’homme important de l’histoire, c’est lui qui tisse les fils et fait les liens.

La visite de Haniyeh est la toile de fond qui a accompagné la récente initiative du Hamas et du Hezbollah, où ils se rapprochent de plus en plus, mais pas sans frais.

Les camps de réfugiés palestiniens au Liban sont depuis longtemps devenus une entité à part entière, ce qui peut servir les plans de ces organisations terroristes. Celles-ci y manifestent leur présence depuis de nombreuses années. Dans tout le Liban, il y a 12 grands camps de réfugiés dont: Ein al-Hilweh et Burj al-Barjana.

Au total (on estime que le nombre réel est beaucoup plus élevé), ce sont 350 000 Palestiniens qui y résident.

Haniyeh est arrivé au camp d’Ein al-Hilweh alors qu’il apportait dans sa poche un million de dollars qu’il a reçu de l’Iran pour des projets dans le camp d’Ein al-Hilweh : pourquoi précisément à Ein El Hilweh, devrait-on se demander ? Ein al-Hilweh est l’université du terrorisme au Liban, ce n’est pas pour rien que l’argent y est allé.

Image

L’Iran veut dépenser cet argent avec parcimonie pour acheter les Palestiniens qui sont dans des camps au Liban et en particulier à Ein al-Hilweh. Car, le moment venu, le Hezbollah les utilisera, et, au bout du compte, aucun repas offert là-bas ne sera gratuit.

La déclaration selon laquelle Haniyeh a dit que les missiles tomberaient sur Tel-Aviv comporte un message profond qui met en exergue la coopération qui s’établira, lorsque le front nord commencera à se réchauffer.

Quel est le message que le Hezbollah transmet à travers cette réunion?

Le Hezbollah, qui est en fait l’exécutant de l’Iran, s’est rendu compte que les attaques de l’armée de l’air israélienne en Syrie ne subiraient pas la résistance attendue des Russes pour protéger l’investissement iranien en Syrie. Alors ils tentent de construire un moyen de contourner la Russie. Il existe plusieurs autres voies pour exploiter la frontière syro-libanaise et le Liban lui-même.

Même si les forces terroristes libanaises sont déjà opérationnelles, elles ne fonctionnent pas et ne fonctionneront probablement pas tant que l’ordre ne sera pas reçu d’en haut (de Téhéran).

Les systèmes de missiles dont dispose le Hezbollah provoquent un déséquilibre des rapports de force dans l’arène libanaise. Par conséquent, ils le conserveront pour le moment où ils devront se servir de ces mêmes systèmes, sans risquer de les exposer à un contre-feu israélien intensif et destructeur.

Le message… Il s’agira, le moment venu, de déplacer l’arène syrienne au Liban : puisque les Iraniens ne parviennent pas à relever la tête en Syrie, ils tenteront leur «chance» depuis le Liban. Depuis Gaza ou/et le Liban, on doit percevoir que la cause « palestinienne » s’incarne désormais par les forces combattantes et synchronisées (sinon « unifiées ») du Hamas, incarné par Salah El Arouri, résidant à Beyrouth, et Nasrallah, comme chef d’Orchestre des forces du Hezbollah et des Unités Al Quds implantées dans tout le Moyen-Orient, mais centralisées depuis Beyrouth… Haniyeh représente la base de ce triangle, donnant la légitimité politique à cette « cause » palestinienne iranisée.

Sur le plan de ses soutiens locaux et nationaux, au Liban, le Hezbollah contesté, désigné comme directement impliqué dans l’explosion de Beyrouth, doit multiplier les occasions de redorer son blason de « principal support » de la cause palestinienne, et masquer sa dépendance directe à l’Iran.

Cette réunification devient d’autant plus nécessaire qu’une partie du monde arabe affirme? de plus en plus? sa tendance à la normalisation avec Israël, par le biais de son hostilité croissante aux forces chiites fédérées par l’Iran, mais aussi, dans le Golfe, au Qatar, parrain du Hamas et des Frères Musulmans? allié direct de la Turquie…

Crédit: Abu Saleh Telegram Channel

Par Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.