L’office de radiodiffusion suédois a présenté des excuses pour un commentaire qui établissait un lien entre la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale d’Israël par le président Donald Trump et le pouvoir du «lobby juif».

Dans une émission diffusée juste après les propos de Trump au sujet de Jérusalem, l’animateur de ola radio SVT a affirmé que «le lobby juif aux Etats-Unis est très  puissant». Ensuite, il a ajouté  que le lobby «défend cette question depuis longtemps ».

« Il s’agissait d’un choix malheureux de mots qui a été immédiatement corrigé par un autre journaliste qui animait l’émission», a déclaré Charlotta Fribourg, la rédactrice en chef  de SVT News.

Les téléspectateurs s’étaient plaints en ligne que l’affirmation favorisait des stéréotypes antisémites sur le contrôle que les Juifs exercent sur la politique étrangère américaine.

Les choix éditoriaux de la presse suédoise

Auparavant, les dirigeants de la communauté juive hollandaise s’étaient plaints des choix éditoriaux de leur radiodiffuseur d’Etat lors de la couverture médiatique d’une attaque contre un restaurant casher. Le radiodiffuseur NOS avait placé une photo de Jérusalem sur son site Web accompagnant son reportage sur l’attaque, au cours de laquelle un homme de 29 ans agitant un drapeau palestinien a brisé plusieurs vitrines du restaurant HaCarmel dans le sud d’Amsterdam jeudi.

NOS a accompagné l’article avec une photo des drapeaux israéliens et américains projetés sur le mur de la vieille ville de Jérusalem. Curieusement, alors que de multiples photos de l’attaque du restaurant étaient disponibles, c’est Jérusalem qui a été choisi par la rédaction. Le cliché a été finalement retiré et remplacé par une autre montrant le manifestant cassant une vitre du restaurant. repéré dans Redaction de Coolamnews

Source: Jpost

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires