Le martyr d’un juif d’Angoulême devant la justice

Quatre individus comparaissent devant la cour d’assises des mineurs de la Charente, à Angoulême, pour répondre d’accusations graves de viols, violences, racket et vols sur un homme de 52 ans, handicapé à la suite des sévices subis. Ces faits, survenus entre 2015 et 2017, ont été perpétrés à l’encontre d’un supporter du club de football local, l’ACFC, évoluant alors en National 2.

Les prévenus, membres du « Commando Fada », un groupe de supporters affilié à l’équipe, sont jugés dans le cadre d’un huis clos. Parmi eux, deux individus figuraient sur une liste du Front National lors des élections municipales de 2014, ce qui jette une lumière particulière sur cette affaire.

La victime, dont l’identité est révélée sous le nom de Philippe Jouy, a été soumise à des traitements inhumains et dégradants. Ses dépositions font état de violences répétées, de viols, de racket, d’extorsions diverses, ainsi que de vols et de dégradations matérielles. Des actes d’une cruauté difficilement concevable, tels que des sévices infligés dans un bois, des brûlures avec des produits corrosifs, ou encore des contraintes à manger des insectes morts, sont mentionnés.

Les accusés, pour la plupart, reconnaissent une partie des faits qui leur sont reprochés, tandis que deux d’entre eux nient les viols. Selon les déclarations de la victime, le groupe de supporters était connu pour ses comportements excessifs liés à la consommation d’alcool et aux débordements. Ces individus n’hésitaient pas à user de violence pour extorquer de l’argent ou des biens à leur victime, allant jusqu’à cambrioler son domicile et celui de sa famille.

Un élément supplémentaire vient assombrir cette affaire déjà sombre : l’appartenance supposée de deux des accusés au Front National, ainsi que des actes à caractère antisémite, bien que la justice n’ait pas retenu cette qualification. Le père de la victime déplore cette dimension raciste, soulignant le préjugé simpliste liant origine ethnique et richesse.

Cette affaire, au-delà de son caractère judiciaire, met en lumière des comportements extrêmes et inacceptables au sein des groupes de supporters, et soulève des questions sur la responsabilité des institutions à garantir la sécurité de tous les citoyens, quel que soit leur engagement sportif ou politique.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
KIGEM

ATTENDONS AVEC GRAND INTÉRÊT LES COMMENTAIRES DE MARINE LEPEN SUR CES INDIVIDUS PUISQUE FAISANT PARTI DES ADHÉRENTS RN

Moses

Quel rapport entre le titre et les faits ? Il n’est pas dit si Philippe Jouy est juif. En tout cas ce nom ne le dit pas.

Merci

Peut importe qu’il soit juif ou pas il est inacceptable de laisser ces voleurs violeurs déviant vers la criminalité à continuer leur bassesses , une lourde peine de prison exemplaire doit être totale . Car ras le bol de cette société qui laisse faire n’importe quoi et n’importe qui de tout dégrader de jour en jour ….