Le gouvernement veut clarifier sa position sur le financement des mosquées

0
223

Après plusieurs jours de déclarations contradictoires, le gouvernement a tenté mercredi de clarifier sa position sur un éventuel financement public du culte musulman, en promettant de ne pas revenir sur la loi de 1905 de séparation de l’Église et de l’État.

La polémique s’ajoutant à la polémique, la question de la direction de la Fondation pour l’islam de France, que le gouvernement veut mettre sur les rails, a brouillé encore un peu plus le message mercredi.

Alors que le président François Hollande avait laissé entendre que l’ancien ministre Jean-Pierre Chevènement prendrait la tête de cette fondation, dont le but est notamment de contrôler le financement de la construction des lieux de culte musulman, la ministre du Droit des femmes Laurence Rossignol a publiquement plaidé mercredi matin pour qu’une femme occupe cette fonction.

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a tenté d’éteindre l’incendie, répétant à l’issue du Conseil des ministres que “le nom de Jean-Pierre Chevènement a été très clairement évoqué (…), il n’y a pas d’autre (nom) évoqué”.

AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.