Le Gouvernement Israélien Approuve une Loi sur les Médias Étrangers

Lors de la réunion gouvernementale d’aujourd’hui, les ministres ont approuvé en lecture préliminaire à la Knesset un projet de loi proposé par le député Ariel Kellner (Likoud). Ce projet vise à transformer la « loi Al-Jazeera », actuellement une mesure temporaire soumise à la loi martiale, en une loi permanente. Cette nouvelle législation permettrait au ministre des Communications de fermer indéfiniment la diffusion de chaînes de télévision étrangères en temps de paix, si celles-ci sont reconnues par le gouvernement comme une menace pour la sécurité nationale.

Le correspondant de Haaretz, Noah Spiegel, rapporte que cette nouvelle loi, approuvée en lecture préliminaire, marque un tournant important. Le député Zvika Vogel, de son côté, a expliqué à ses collègues du parti Otsma Yehudit l’importance stratégique de cette initiative. « Nous avons mis le pied dans la porte », a-t-il déclaré, soulignant que la loi initiale, bien que temporaire et limitée à 45 jours avec l’approbation du tribunal, permet maintenant une base légale pour l’interdiction des médias sous prétexte de menace à la sécurité nationale. Ce changement pourrait transformer la loi en un outil de censure politique étendu.

Les députés d’Otzma Yehudit et du Likud promeuvent plusieurs initiatives à la Knesset, s’inspirant de la « loi Al-Jazeera » pour étendre les pouvoirs du ministre des Communications. Ils envisagent des mesures similaires à celles observées en Iran et en Russie, telles que le blocage d’Internet, la fermeture des réseaux sociaux et la poursuite pénale des journalistes. L’approbation du projet de loi de Kellner constitue une première étape dans cette direction.

Ariel Kellner, l’initiateur de cette législation, justifie son projet en affirmant qu’Israël, entouré d’ennemis, ne peut pas se permettre que des médias étrangers mettent en danger sa sécurité, même en temps de paix. Cette perspective a suscité des inquiétudes quant à la liberté de la presse et à l’usage potentiel de la loi pour museler les voix critiques.

La Haute Cour de Justice d’Israël va examiner les appels contre la « loi Al-Jazeera » par un panel élargi de neuf juges. Le gouvernement a jusqu’au 9 août pour choisir entre laisser la loi temporaire expirer ou justifier son maintien en vigueur. Cette révision par la Haute Cour mettra à l’épreuve la légalité et les implications de cette législation controversée, déterminant ainsi l’avenir de la liberté des médias en Israël.

En résumé, cette nouvelle législation, si elle est adoptée, pourrait avoir des implications profondes pour les médias étrangers en Israël, posant des questions cruciales sur l’équilibre entre la sécurité nationale et la liberté de la presse.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires