Mahmoud Abbas et Mahmoud Aloul

Le vice-président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Aloul, a déclaré lundi que si Israël s’entêtait à geler les fonds destinés aux terroristes palestiniens, l’Autorité palestinienne cesserait de coordonner avec Israël ses activités de sécurité en Judée Samarie et cesserait tout bonnement de reconnaître l’État d’Israël, a annoncé Israël Hayom…

En février dernier le cabinet de sécurité israélien avait approuvé la mise en œuvre du gel des fonds de l’Autorité palestinienne pour faire pression sur Mahmoud Abbas afin qu’il cesse de financer le terrorisme.

La loi, adoptée en juillet 2018 avec une majorité de 87 membres a la Knesset, a compensé 502 697 000 shekels  provenant de fonds transférés d’Israël à l’Autorité palestinienne.

Le mois dernier, les employés de l’Autorité palestinienne recevaient 50% de leurs salaires tandis que les terroristes et leurs familles continuaient de recevoir leurs salaires comme à leur habitude.

« Nous prévoyons de ne plus reconnaitre l’état d’Israël et de mettre fin à notre coordination avec les forces de l’occupation en matière de sécurité” , a déclaré Mahmoud  Aloul à l’agence de presse Shehab .

L’Autorité Palestinienne préconise donc une fois de plus de ne plus reconnaître l’Etat israélien. Cette reconnaissance d’Israël par l’AP et l’OLP date de 1988 et avait été un prélude aux accords d’Oslo.

Son retrait, accompagné de l’arrêt de la coopération sécuritaire, pourrait marquer définitivement, s’il le fallait encore, la fin de ce processus engagé au début des années 90.

 Mais cette menace palestinienne n’est pas récente. Elle avait déjà été formulée maintes fois notamment en 2015 puis en janvier 2018 et encore en Juillet 2018. Pour l’instant, elle n’a jamais été mise en oeuvre par le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas qui, rappelons le au passage, n’a jamais accepté la légitimité d’Israël en tant qu’État juif et la charte de l’OLP continue de rejeter l’existence de l’État d’Israël malgré les accords d’Oslo.

En février dernier le cabinet de sécurité israélien avait approuvé la mise en œuvre du gel des fonds de l’Autorité palestinienne pour faire pression sur Mahmoud Abbas afin qu’il cesse de financer le terrorisme.

La loi, adoptée en juillet 2018 avec une majorité de 87 membres a la Knesset, a compensé 502 697 000 shekels  provenant de fonds transférés d’Israël à l’Autorité palestinienne. Le mois dernier, les employés de l’Autorité palestinienne recevaient 50% de leurs salaires tandis que les terroristes et leurs familles continuaient de recevoir leurs salaires comme à leur habitude.

Tel-Avivre –

4 Commentaires

  1. Ne pas ” être reconnu ” par quelqu’un d’inexistant n’est destiné qu’à Israël et au Peuple Juif .

    On a beau aller sur la Lune , personne n’a rien remarqué .

    Parfois je me pince pour savoir si j’existe .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.