La Russie va fournir des équipements et du personnel et renforcer ses liens avec l’Egypte dans le but «de l’aider» dans la lutte contre les terroristes. Les deux pays développent des stratégies militaires communes pour contenir et venir à bout entre autres, les terroristes de Daesh dans le nord du Sinaï.

C’est dans ce but que la Russie et l’Egypte vont mener à bien leur première exercice militaire anti-terroriste commun » dans un environnement désertique. Des parachutistes des deux pays sont impliqués, six espaces aériens, 15 avions et hélicoptères à des fins diverses, en plus de 10 véhicules de combat, selon le Ministère de la Défense russe.

Les troupes aéroportées russes seront envoyées au nord de l’Afrique à bord de 76 avions Ilyushin dès la mi-Octobre, a déclaré le ministère à l’édition en langue anglaise de Gazeta.ru. « Une attention particulière est accordée à la connaissance des coutumes et des traditions du peuple égyptien », a ajouté le porte parole du ministère de la Défense.

Selon le rapport, la Russie va travailler de concert avec l’Egypte afin de développer « une approche commune afin d’encercler et détruire les formations armées illégales dans un environnement désertique. »

La Russie soutient que l’Egypte a perdu le contrôle du nord du Sinaï, qui est devenu un bastion terroriste, et « ne peut plus compter sur le soutien de Washington à ce sujet. »

La branche terroriste « Province du Sinaï » qui a prêté allégeance à Da’esh (ISIS), ainsi que de nombreux autres groupes extrémistes salafistes musulmans, les organisations terroristes soutenues par les Frères musulmans, la branche terroriste du Hamas Izz a-Din et l’aile militaire du Hamas al-Qassam, les terroristes du Jihad Islamique Palestinien et les Brigades des martyrs d’Al Aqsa de l’organisation terroriste Hezbollah, ont tous établi des bases dans la péninsule du Sinaï.

IDF data show that Gaza's ruling Hamas terror group is "partnering " with the 'Sinai Province' Da'esh (ISIS) terror group.Données de Tsahal qui montrent que le groupe terroriste du Hamas à Gaza agit en « partenariat«  étroit avec le supplétif de Daesh, la branche terroriste «Sinaï Province».

Le Professeur Vladimir Issaïev, basé à l’Institut de l’Asie et de l’Afrique à l’Université d’Etat de Moscou, pense que si les terroristes opérant maintenant dans la partie nord de la péninsule du Sinaï pour étendre leur territoire, l’armée [égyptienne] aimerait compter sur le soutien de Moscou. « Il est peu probable que leurs parachutistes interviendront dans le futur, mais c’est fort probable pour les forces aérospatiales russes, participeront à l’exercice. »

Israël et l’Egypte ont travaillé ensemble pendant un certain temps pour repousser les terroristes et prévenir les attaques terroristes à grande échelle. Il n’est donc pas encore clair quelle sera la réponse le gouvernement israélien à cette nouvelle donne, surtout compte tenu des résultats de « l’aide » de la Russie au régime du président syrien Bachar al-Assad.

L’Egypte a récemment acheté des porte-hélicoptères Mistral à la France avec l’équipement russe pré-installé qui étaient à l’origine destinés à l’armée russe, a déclaré Issaïev à Gazeta.ru.

Les analystes de Moscou doute que les États-Unis vont aussi initier des manœuvres, ni acheter des hélicoptères français équipés de technologie russe aux égyptiens. « L’Egypte est un pays stratégiquement très important pour les Etats-unis pointe Semyon Bagdasarov, directeur du Centre pour l’étude du Moyen-Orient et en Asie centrale basé à Moscou. Il a ajouté que la relation de l’Amérique avec Israël et l’influence des Etats-Unis au Moyen-Orient est susceptible de dépendre de l’Egypte. « Sans compter que le contrôle du canal de Suez est à la clé » a-t-il dit.


Hana Levi Julian – jewish press

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.