La Russie déploie des missiles pointés sur Israël * (vidéo)

4
582

Le système anti-missile S-400, connu à l’OTAN comme le SA-21 “Growler,” a été montré alors qu’il était installé à Lattaquié la base aérienne sur la côte syrienne de la mer Méditerranée sur des photographies publiées par l’armée russe, ra apporté le Daily Mail jeudi.

564543e24437a0c11

Dans le passé il y a déjà eu des rapports des médias arabes annonçant des frappes aériennes israéliennes à Lattaquié qui visaient les expéditions d’armes iraniennes destinées au Hezbollah au Liban. Ces opérations seraient désormais grandement menacés par le déploiement des anti-missiles Russes.

564548f6538f2588

Le S-400 devrait d’avoir une portée maximale de 250 miles, et peut abattre un jet jusqu’à 90.000 pieds – plus du double de la hauteur d’un avion de ligne commerciale de croisière.

Ce sytème met la plupart de la Syrie, la Turquie du sud, la partie orientale de la mer Méditerranée, une grande partie d’Israël et de la base aérienne britannique d’Akrotiri à Chypre dans le périmètre de frappe de système de missile.

Pas moins de 300 cibles peuvent être menées simultanément par le complexe de radar du S-400, qui arbore six lanceurs de missiles anti-aériens.

5645490753ba647f

Un commandant en charge des missiles russes a confié à Sputnik que «même si un avion vole bas et avec la même vitesse qu’un véhicule en mouvement sur le terrain, le radar peut l’afficher sur l’écran. Pour le S-400 il n’y a pas d’avions “furtifs», possible le système va les voir aussi et les abattre “.

La révélation vient juste de survenir après qu’un officiel russe ait déclaré lundi que Moscou a signé un accord avec l’Iran pour expédier le système anti-missile avancée S-300 à Téhéran.

Le transfert controversé aura lieu d’ici la fin de l’année selon l’Iran, qui pourrait réalistement utiliser ce système pour contrecarrer les frappes sur son programme nucléaire.

Aroutz 7

4 COMMENTS

  1. Vos informations sur cet article proviennent du site russe sputniknews (http://fr.sputniknews.com) qui est un site de propagande.

    Wikipedia : Sputnik est un service d’information multi-média lancé officiellement par la Russie le 10 novembre 2014, au sein de Rossiya Segodnya1,2. Sputnik remplace l’agence d’informations RIA Novosti.

    Wikipedia : Sputnik est considéré par une grande partie de la presse comme un instrument de propagande russe5,1, à l’instar de la chaîne de télévision d’information continue RT.

    Quelques examples de l'”objectivité” de Sputnik.
    Sur les ONG en Israel:
    “Projet de loi israélien sur les ONG, une nouvelle version de l’étoile juive
    La ministre de la justice israélienne Ayelet Shaked vient de déposer un projet de loi qui imposerait aux ONG israéliennes financées par l’étranger de le mentionner sur tous leurs documents publics et de porter des signes de distinction.

    Sur les ONG en Russie (meme sujet!):
    Russie: des ONG servent de couverture à des activités illégales (Justice)

    ONG: Moscou met en garde l’UE contre les appréciations idéologiques
    La Russie appelle l’UE à s’abstenir de toute appréciation idéologique des questions relatives aux ONG que Moscou classe dans le registre des “agents de l’étranger”, rapporte lundi le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères.

    Russie: les ONG plus dangereuses que la “révolution orange” (médias)
    La visite de Vladimir Poutine en Allemagne a été précédée d’une interview accordée à la chaîne allemande ARD, publiée sur le site présidentiel. Le président russe a annoncé que le montant de l’aide au profit des “agents étrangers” s’élevait à un milliard de dollars, a écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    Inspections des ONG: un contrôle de routine (Moscou)
    Les inspections des organisations non gouvernementales (ONG) sont un contrôle de routine et ne constituent aucunement une forme de répression, a déclaré à Moscou devant les journalistes le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

  2. Le système S-400 M est ce qui fait le plus enrager les ayatollah. En effet, l’Iran demande depuis longtemps l’acquisition de ces missiles super sophistiqués et imbattables, or jusqu’à présent, seul l’Egypte – un allié solide d’Israël – en a reçu, les Iranais, eux, ont dû se contenter de recevoir (ils ne les ont encore pas reçus) des S-300 anciens dont Israël connaît toutes les caractéristiques. Ces vieux missiles ne sont pas capables de découvrir les chasseurs furtifs d’Israël et Tsahal sait parfaitement les brouiller ou les bloquer. Les S-400 M ou St, c’est une autre histoire, mais seule l’armée russe l’utilise. Il s’agit en effet d’un système de défense antiaérien ultramoderne et effectivement, ce dispositif pourrait éliminer toute attaque éventuelle des positions russes. Mais sur ce point, Israël n’a au grand jamais franchi cette ligne rouge et l’entente et la collaboration de ces deux pays met hors circuit tout incident de ce type. C’est pourquoi, le titre de ce reportage “honnête” ressemble plus à de la propagande alarmiste qu’à de l’information et détonne gravement avec le sérieux de l’article.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.