Helsinki est prête pour une éventuelle frappe nucléaire

Helsinki est prête pour une éventuelle frappe nucléaire. Avec des abris anti-atomiques souterrains entièrement équipés qui sont sûrs et offrent une possibilité de vie quasi normale pour les Finlandais qui seraient contraints d’y chercher refuge. L’arène russe contre l’Ukraine, ainsi que la demande d’adhésion de la Finlande à l’OTAN et les craintes de destruction massive, ont obligé les habitants d’Helsinki à nettoyer et remettre en ordre leurs abris anti-atomiques en vue d’une éventuelle guerre nucléaire, rapporte The National News. Depuis 1945, la Finlande a construit suffisamment de bunkers pour abriter 4,4 millions de citoyens, soit à peine un million de moins que la population totale du pays. « Les gens n’ont pas prêté attention à nos abris pendant des décennies, les utilisant comme stockage, mais vraiment la guerre d’Ukraine les a fait réfléchir à leur préparation, pour eux-mêmes et leurs familles », a déclaré Petri Parviainen, chef de l’unité de la défense civile d’Helsinki. L’abri de Parviainen est construit pour résister à l’explosion d’une bombe nucléaire. La structure souterraine est renforcée par un ensemble supplémentaire de portes qui protègent le refuge des radiations et des armes chimiques.

Depuis la guerre froide, Helsinki  a creusé des kilomètres et des kilomètres de tunnels où rien ne manque: logements et détente

Depuis l’époque de la guerre froide, les Finlandais ont commencé à creuser bien plus que de simples bunkers, mais des kilomètres et des kilomètres d’environnements et de tunnels où rien ne manque pour survivre, des endroits pour se loger aux endroits pour s’amuser.Bien que le projet ait été officiellement justifié par les autorités comme étant nécessaire pour décongestionner le trafic, au fil du temps, il a été de plus en plus question d’une intention claire de protéger les citoyens contre d’éventuelles menaces. Notamment, celles en provenance de Russie, un pays avec lequel la Finlande partage plus de 1 300 km de frontière. La capitale finlandaise a construit une véritable réplique d’elle-même… sous terre. La crainte d’une éventuelle attaque atomique aurait accéléré les travaux. Sur la portée réelle du projet, cependant, il règne un halo partiel de mystère. Ce qui est certain, c’est que cette ville clonée située entre 20 et 80 mètres de profondeur peut accueillir plus de 600 000 personnes, avec toutes les installations nécessaires à leur survie et à leurs loisirs.

Un seul abri anti-atomique géant sur cinq niveaux avec une capacité d’accueil de 6000 personnes et au total pour Helsinki une capacité de 900 000 places

L’un des bunkers les plus connus est situé à Helsinki et à 93 miles, 150 km, de la frontière avec la Russie ; le bunker Merihaka comporte cinq niveaux reliés par de larges escaliers en acier. En cas d’urgence, le refuge peut atteindre une capacité de 6 000 personnes en 20 minutes environ. 10 minutes supplémentaires sont nécessaires aux bénévoles de la protection civile pour sceller les portes. Il y a assez d’eau à l’intérieur de l’abri pour presque un mois. Le réseau de bunkers fait partie du plan de défense global du pays. Il comprend une armée de 240 000 hommes et le stock d’artillerie le plus important d’Europe. Il s’appuie également sur les renseignements militaires, dont Helsinki espère qu’ils offriront à la population 72 heures de préavis d’hostilités et d’alertes d’une attaque imminente. Il y a 40 sirènes réparties dans tout Helsinki, pour alerter ses 650 000 civils – ainsi que des dizaines de milliers de touristes et de navetteurs de l’extérieur de la ville – et qu’ils se réfugient dans des abris qui ont au total une capacité de 900 000 places. « Si nous recevons un avis d’alerte générale, les gens seront aussitôt alertés via des sirènes ou leur application 112, afin qu’ils se précipitent vers l’abri le plus proche », explique Tomi Rask de l’unité de la protection civile. Lorsque les personnes sont dans l’abri, les portes sont fermées et l’abri est sur pressurisé contre toute matière dangereuse. Après cela, nous avons plusieurs scénarios  en fonction de la menace. Les abris individuels sont avisés du moment où ils doivent passer en mode de filtrage des rayonnements. Il faut 10 à 15 minutes pour fermer l’abri et passer en mode abri complet. Parviainen a ajouté : « La Finlande est prête.

JForum – Israël 365 News – Curioctopus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.