Journée de la Shoah: Macron ne mentionne pas les Juifs

0
387

Le bureau français de l’American Jewish Committee (AJC France) a déploré lundi un “tweet étrange” du président Emmanuel Macron à l’occasion de la Journée internationale dédiée aux victimes de l’Holocauste.

“Étrange tweet. Ne pas mentionner les juifs ou l’antisémitisme va à l’encontre de l’objectif souhaité. Certes il y a un message universel mais on peut en tirer les leçons uniquement si la spécificité de la Shoah est comprise. #HolocaustMemorialDay“, a déclaré sur les réseaux sociaux Simone Rodan Benzaquen, directrice de l’AJC France.

Étrange tweet. Ne pas mentionner les juifs ou l’antisémitisme va à l’encontre de l’objectif souhaité. Certes il y a un message universel mais on peut en tirer les leçons uniquement si la spécificité de la Shoah est comprise. https://twitter.com/emmanuelmacron/status/957338989484273665 

Les mots “camps de la mort polonais” sont une erreur historique, mais vouloir réécrire l’Histoire en niant toute responsabilité des polonais pendant la Shoah et criminaliser le débat est dangereux. http://ift.tt/2FoHoCR 

Bonjour Simone. L’AJC n’a rien à redire sur le tweet d’@EmmanuelMacron à l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste ? pic.twitter.com/IPfum1hbnr

Voir l'image sur Twitter

En 2017, l’AJC avait dénoncé l’absence de mention du sort des Juifs dans la déclaration du président américain Donald Trump à l’occasion de la Journée internationale dédiée aux victimes de l’Holocauste.

Le président français Emmanuel Macron a appelé samedi au devoir de mémoire et à la vigilance à l’occasion de la journée mondiale à la mémoire des victimes de l’Holocauste, sans évoquer spécifiquement les Juifs.

“Devoir de mémoire et vigilance de chaque instant pour préserver l’acquis toujours fragile de paix, union et de tolérance, 73 ans après la libération du camp Auschwitz-Birkenau”, a-t-il déclaré sur Twitter.

Devoir de mémoire et vigilance de chaque instant pour préserver l’acquis toujours fragile de paix, union et de tolérance, 73 ans après la libération du camp Auschwitz-Birkenau.

Si le président utilise le mot clé #Holocaust, selon la définition du United States Holocaust Mémorial Museum de Washington, l’Holocauste “fut l’assassinat de six millions de Juifs, et de millions d’autres par les nazis et leurs collaborateurs pendant la Seconde Guerre mondiale”.  Israël n’utilise pas le terme “Holocauste” mais “Shoah” (Catastrophe).

Éric Hazan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.