Ultra orthoodx jewish men gather to pray during a demonstration against the closure of the Tombs of the Kings site to the public, at the entrance to the site, in the east Jerusalem neighborhood of Sheikh Jarrah on January 24, 2019. Photo by Yonatan Sindel/Flash90 *** Local Caption *** ???? ?????? ??? ????? ???? ?'??? ???? ??????? ????? ??? ???? ????? ??????? ???? ?????

Manifestation devant le Tombeau des Rois

La réouverture au public du site des Tombeaux des Rois à Jérusalem n’a pas mis fin à cette saga politico-juridique qui dure depuis de nombreuses années.

Le Consulat de France à Jérusalem a certes autorisé l’accès du site archéologique au public mais de manière restrictive: uniquement les mardis et jeudis et surtout par inscription préalable et acquittement d’un paiement pour entrer!

Le francophone Haïm Berkovits, auteur d’un livre sur le Tombeau des Rois travaille d’arrache-pied depuis des années sur cette question épineuse qui empoisonne régulièrement les relations entre la France et Israël.

Présent à cette petite manifestation pacifique devant l’entrée du site, il s’insurge contre le fait que ce lieu historico-religieux pour les Juifs ne bénéficie pas d’une entrée libre et gratuite pour tout Juif qui voudrait y prier.

Selon la tradition juive, des personnages importants y sont ensevelis tels que la reine Heleni ou Kalba Savoua, le père de Rabbi Akiva et le Tombeau des Rois a été durant des siècles un lieu de visites et de prières pour les Juifs.

Haïm Berkovits a aussi évoqué les aspects politiques, historiques et juridiques de la question: la France, ne reconnaissant pas la souveraineté israélienne sur la partie orientale de Jérusalem, estime qu’elle est libre de prendre les décisions qu’elle souhaite concernant le Tombeau des Rois.

Ce qui ne l’empêche pas, précise Berkovits, de demander à la police israélienne d’y maintenir l’ordre public et la sécurité.

Sur le plan historique et juridique, Haïm Berkovits rappelle que le lieu avait été acheté en 1874 par une femme française du nom de Berthe Amélie Bertrand née Lévy pour le dédier au peuple juif.

Mais lors de l’inscription dans les registres, le Consul général à Jérusalem avait omis d’inscrire le nom de l’acheteuse en apposant son propre nom à la place! Plus tard, la France affirmait que l’un des célèbres frères Pereire en avait fait don à la France, ce dont il n’avait pas compétence sur le plan juridique.

La bataille juridique se poursuit donc face à l’Etat français, grâce à Haïm Berkovits, et en France, par l’intermédiaire de l’avocat William Goldnadel et du député Meyer Habib.

« Nous voulons juste que toute personne puisse se rendre librement au Tombeau des Rois pour y prier, sans plus », explique Haïm Berkovitz qui souligne qu’il n’existe aucun lieu de culte au monde qui exige un droit d’entrée payant.

4 Commentaires

  1. La Françarabia veut juste faire chier Israel.
    Faudrait qu’un Juif riche achète la Grotte de Lourde, juste pour voir et faire payer les pélerins.
    Dans peu de temps, le Qatar v a l’acheter.

  2. faites courrir l info chez les haridim de bney brak ou jeru beit shemesh etc et croyez moi que c est la legion qui vont devoir envoyer
    cessez donc d etre pacifiste
    sans etre violent les gars ils font le travail

  3. Alors si j’ai bien compris , la FRANCE une fois de plus , s’est approprié ce lieu par la corruption en « se trompant sur le nom de l’acquéreur  » !!! Je me suis toujours demandée ce que la FRANCE venait s’exhiber au cœur de l’ ETAT d’ ISRAEL …. à présent rien ne m’étonne plus !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.