Tirs de missiles de Gaza sur Israël.

Des dizaines de roquettes tirées (150) en même temps depuis Gaza, du Hamas et du Djiad Islamique, vers toute la région sud d’Israel mais aussi en direction du centre telavivien.

JÉRUSALEM n’est pas la seule cible du Djihad islamique et du Hamas. Des dizaines de roquettes sont envoyées en bordure de Gaza. Risque de tirs de roquettes sur Tel Aviv. Les itinéraires de vol ont été détournés de l’aéroport Ben Gourion vers un aéroport dans le nord du pays. Le Hamas a menacé Israël et a exigé «d’évacuer les policiers du mont du Temple [surnommé Al Aqsa]».

En Israël, Netanyahou mais aussi Gantz, Bennett et Lapid, ont envoyé un message, on ne peut plus clair au Hamas et ses alliés: «Le lancement de roquettes et missiles vers le centre du pays suscitera une réponse sévère». Le Premier ministre convoque un cabinet d’urgence suite à l’évolution de la situation. Le trafic ferroviaire entre Ashkelon et Jérusalem est interrompu. Au sein de Tsahal, le chef d’Etat-major, Aviv Kochavi, a été décidé de suspendre le grand exercice « Chars de feu » pendant une journée, jusqu’à nouvel ordre. et a demandé à Tsahal de concentrer tous ses efforts sur la préparation en cas d’escalade de la violence.

Jusqu’à preuve du contraire, le Hamas n’est pas intéressé, pour le moment, par un arrêt de l’escalade.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou entrera dans le cabinet de sécurité politique d’urgence avec le ministre de la Défense, le ministre de la Sécurité intérieure, le chef d’état-major Aviv Kochavi, le chef du Shin-Bet, Nadav Argaman, le commissaire général de la police, Yaakov Shabtai, le chef du Conseil national de sécurité Meir Ben Shabbat et d’autres hauts fonctionnaires de sécurité.

Netanyahou, Kochavi et Ben Shabbat lors d’un briefing de sécurité.

En attendant, la situation est très tendue dans toute la région sud aux abords de la bande de Gaza. En outre, la terreur renouvelée des ballons qui a repris la semaine dernière s’est poursuivie ce matin, lorsqu’un gros ballon auquel un engin explosif était attaché a été découvert dans les zones agricoles. Hier, plus de 40 incendies attribués à des ballons explosifs et incendiaires ont été enregistrés le long de Sdérot et au sud d’Ashkelon.

Missiles sol-air anti-missile kipat ha barzel [dôme de fer] en Israël

Les tensions dans le sud, bien sûr, se joignent aux affrontements et aux tensions en Judée-Samarie, ainsi qu’à Jérusalem, dans le contexte de la fin du Ramadan et du Jour de Jérusalem. Suite aux tirs et aux incendies, hier le Coordonnateur des opérations gouvernementales dans les territoires administrés, le général de division Rassan Aliyan, a décidé après une consultation de sécurité, de fermer le point de passage d’Erez , sauf dans les cas humanitaires, immédiatement jusqu’à nouvel ordre. Il a également été décidé de fermer la zone de pêche à Gaza.

Le Cabinet de sécurité a approuvé entretemps des frappes aériennes importantes, sans action au sol, tous les ministres du gouvernement ont reçu pour instruction de ne pas être interrogés ni de commenter du tout de la question aux médias. L’ordre a été donné pour appliquer des éliminations ciblées de personnalités du Hamas et du Jihad Islamique. Tsabar Suleiman, commandant de compagnie des Brigades Izz Adin Al-Qassam, a été tué lors d’une attaque par un drone israélien dans la région d’Al-Kashsaf. A Umm al-Fahm, en Israël, il y a des conflits avec les forces de sécurité car les Arabes protestent contre Israël et s’identifient à Sheikh Jarrah et Al-Aqsa, de même à Haïfa.

Mansour Abbas, chef du parti arabe RA’AM, susceptible de se joindre à une coalition pour un gouvernement sous Bennett et Lapid.

Pratiquement, il y a unanimité d’un bout a l’autre de l’échiquier politique de s’aligner sur la déclaration de Netanyahou: « Hors question de supporter que des organisations terroristes nous obligent a vivre avec ces actions de violences, en Israël, sur nous, nos citoyens, nos enfants! Notre réponse sera très forte, intense et ferme.  Est-ce un mal pour un bien? Les déclarations fermes de Bennett, Lapid et Saar en faveur d’une action militaire d’envergure si les tirs de roquettes et missiles sur Israël devaient continuer, ont entraîné Mansour Abbas à faire marche arrière quant à faire partir de la coalition du changement, ce qui risque de faire tout capoter pour la formation d’un gouvernement de gauche sous Bennett et Lapid.

JForum ‒ Infos Israel-news ‒ Israel Hayom et divers

1 COMMENTAIRE

  1. Quel vomitif ce Mansour ! enfin, les juifs qui s’associent à lui ne sont pas mieux , alors il vaut mieux ne plus prendre de nouvelles d’ ISRAEL !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.