Israël: calme précaire dans le sud après plus de 60 roquettes tirées depuis Gaza

0
191

Ahmad GHARABLI (AFP/File)  Sderot residents evacuate a building that was hit by a rocket fired from the Gaza Strip on July 14, 2018

Les écoles ont été fermées jusqu’à nouvel ordre.

Les résidents du sud d’Israël se sont réveillés mardi matin après une nuit tendue au cours de laquelle plus de 60 roquettes et obus de mortier ont été tirés depuis Gaza sur la région.

40.000 enfants ne se rendront pas à l’école ce mardi, les établissements scolaires ayant été fermés sur ordre de l’armée et jusqu’à nouvel ordre, dans les localités proches de la bande de Gaza entre Beer-Sheva et Ashdod.

Dans la ville de Sderot où deux projectiles se sont abattus, frappant une maison de plein fouet, un renfort de gardes-frontières a été déployé, notamment afin de porter assistance auprès des services municipaux.

Après de multiples alertes à la roquette ayant retenti lundi soir, la dernière enregistrée à 3h du matin, les 25 000 habitants ont passé la nuit dans leur abri anti-aérien.

“On doit frapper fort et par seulement par voie terrestre, on peut les bombarder avec puissance et empêcher leurs chefs de sortir de leurs abris. Si on les vise un par un, alors peut-être que cela les dissuadera”, estime un habitant de Sderot, interrogé par i24NEWS.

“Mais si c’est comme hier, le Hamas déclare un cessez-le-feu à 22h et qu’à 3h du matin il y a encore une sirène et qu’on court comme des souris pour se mettre à l’abri… il faut mettre un terme à tout ça”, demande-t-il.

A Yad Mordechai, près de la ville balnéaire d’Ashkelon, au nord de l’enclave palestinienne, un nombre important de tanks israéliens a été déployé, prêts à intervenir.

Les tirs de roquettes palestiniennes et les ripostes israéliennes dans la bande de Gaza se sont poursuivis dans la nuit de lundi à mardi malgré l’annonce d’un cessez-le-feu prévu à 22h, faisant craindre une nouvelle confrontation ouverte dans l’enclave.

Le calme est finalement revenu, au moins provisoirement, après 06H00 (04H00 GMT).

Quel est l’arsenal militaire du Hamas ? Les avions, les hélicoptères de combat et les chars, positionnés du côté israélien de la frontière, ont frappé des complexes militaires du Hamas et du Djihad islamique, les deux principaux groupes armés de Gaza, en plus des dizaines d’objectifs déjà visés depuis lundi soir, a dit l’armée.

Sept Palestiniens ont été blessés, d’après les secours gazaouis.

“Nous avons répondu avec une très, très, très grande puissance”, a dit le Premier ministre Benyamin Netanyahou au pied de l’avion, après avoir écourté sa visite à Washington suite à ce regain de tensions.

“Le Hamas doit savoir que nous n’hésiterons pas à rentrer (dans Gaza) et à prendre toutes les mesures nécessaires”, a-t-il ajouté.

Les hostilités ont été déclenchées par un tir de roquette en provenance de Gaza, qui avait fait sept blessés légers au centre du pays la nuit précédente parmi lesquels trois enfants, dont un bébé de six mois.

Samedi est prévu le premier anniversaire de la “Grande marche du retour”, mouvement de protestation gazaoui dirigé notamment contre le blocus.

i24news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.