Iraniens, membres du Hezbollah face à Quneitra et Daraa©

1
1289

 

Iraniens, membres du Hezbollah, et troupes syriennes se dressent en face de Quneitra et Daraa

Exclusif de DEBKAfile : Contrairement à ce que prétendent de nombreux reportages, les forces syriennes, iraniennes et du Hezbollah se rendaient bien en direction du sud de la Syrie, ce vendredi 1er juin, en face des frontières jordanienne et israélienne (Golan). Ni la Syrie ni l’Iran n’ont approuvé les propositions de leur retrait, que le président russe Vladimir Poutine a présenté jeudi au Premier ministre Binyamin Netanyahu, par téléphone et, par l’entremise du ministre de la Défense, le général Sergei Shoigu, à son homologue Israélien Avigdor Lieberman.

En effet, les sources des renseignements militaires proches de DEBKAfile révèlent que ces rapports sont manifestement contredits par les quatre actions militaires assertives réalisées par l’Iran, la Syrie et le Hezbollah, au cours des dernières 24 heures:

Le général iranien Qassem Soleimani, chef des forces Al Qods, a ordonné la mise en service de nouvelles forces pour renforcer les trois centres de commandement des Gardiens de la révolution dans le sud de la Syrie. Ils sont situés à Izra, en face de Daraa, à la frontière jordanienne, à Al-Kiswah, au sud de Damas (que les frappes aériennes israéliennes ont pris cibles à plusieurs reprises depuis février); et à Khan Arnaba, à l’extérieur de la ville syrienne du Golan de Quneitra, que les officiers iraniens partagent avec Hezbollah. De nouveaux missiles de défense anti-aérienne iraniens ont été livrés aux centres de commandement renforcés.

Un appel général a été lancé jeudi aux milices chiites importées par l’Iran, y compris le Hezbollah. Le bataillon palestinien de Jérusalem des Brigades Al-Qods d’Iran a été transféré dans la région de Quneitra, à une courte distance de la frontière du Golan.

Ils ont été rejoint par une nouvelle injection de troupes de 4eme division blindée de l’armée syrienne. À Damas, le régime Assad a fait rouler les tambours de guerre en faisant des promesses d’une bataille épique pour capturer Quneitra et l’arracher des mains rebelles. Cependant, nos experts militaires soulignent que l’armée syrienne manque de forces pour mener deux offensives en même temps, à Daraa et à Quneitra.

On a donc continué à distribuer des uniformes militaires syriens, vendredi, aux combattants du Hezbollah déployés à l’extérieur de la ville syrienne du Golan. Ces unités chiites libanaises ont pris l’aspect de contingents militaires syriens, en se conformant à la ruse russe consistant à distribuer des uniformes militaires ukrainiens à ses soldats sur ce front est-européen (principe des guerres hybrides promues par les Russes).

Les sources militaires et de renseignement de DEBKAfile soulignent une fois encore qu’aucun accord n’existe entre la Russie et Israël, ou entre la Russie, l’Iran et la Syrie pour que les forces iraniennes et du Hezbollah quittent le sud de la Syrie. Il va de soi que Téhéran n’acceptera jamais un accord le contraignant à retirer son personnel militaire du sud alors qu’Israël est libre de poursuivre des cibles militaires iraniennes dans d’autres parties de la Syrie. Ces reportages évoquant des transactions et des accords formels en passe d’être trouvés sont uniquement tirés à partir de sources russes.

Adaptation : Marc Brzustowski

   ,  ,  ,  ,  ,  ,  , 

Iranian, Hizballah, Syrian troops building up opposite Quneitra and Daraa

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.