Iran: les joueurs s’élèvent contre le pouvoir

Avant leur match amical face au Sénégal, ce mardi, les joueurs de l’équipe d’Iran ont tenu à manifester, symboliquement, contre la répression exercée actuellement au pays.

À l’image de Sardar Azmoun, ils ont joint le geste à la parole. À la veille du match amical face au Sénégal, l’attaquant de Leverkusen avait tenu à apporter son soutien aux femmes iraniennes et aux personnes ayant décidé de manifester dans plusieurs villes du pays après le décès à l’hôpital de la jeune Iranienne de 22 ans Mahsa Amini, arrêtée trois jours auparavant à Téhéran pour non-respect du code vestimentaire strict pour les femmes en République islamique d’Iran, ces dernières devant se couvrir les cheveux en public.

« La [punition] ultime est d’être expulsé de l’équipe nationale, ce qui est un petit prix à payer pour même une seule mèche de cheveux d’une femme iranienne. Ça ne sera jamais effacé de notre conscience. Je n’ai pas peur d’être évincé. Honte à vous d’avoir si facilement tué le peuple et vive les femmes d’Iran. Si ce sont des musulmans, que Dieu fasse de moi un infidèle », avait ainsi écrit l’international de 27 ans dans une story sur son compte Instagram, depuis vidé.

Une action au moment des hymnes

Ce jeudi, pour décrire leur colère contre le pouvoir de leur pays, les Iraniens ont décidé, avant la rencontre face aux Lions de la Téranga, en Autriche, de porter une parka noire sans pays ni blason et de cacher ainsi le maillot de leur sélection nationale au moment où résonnaient les hymnes. Le score final a été de 1-1, Azmoun a d’ailleurs marqué le but de l’Iran juste après son entrée en jeu. Mais pour lui comme pour ses partenaires, la plus belle action du jour s’était déroulée avant le coup d’envoi de cette partie. Selon l’ONG Iran Human Rights, 76 personnes auraient déjà trouvé la mort depuis le début des manifestations.

publié www.lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.