Haftara Michpatim: “Libérer les esclaves” (Jérémie)

0
131
Le prophète Jérémie vient rappeler le devoir de libérer les esclaves énoncé dans la parasha. La non protection du pauvre provoque la chute de l’Etat. 

Haftara traduite 

La parole fut adressée à Jérémie de la part de l’Éternel, après que le roi Sédécias eut fait un pacte avec tout le peuple de Jérusalem, pour publier la liberté, afin que chacun renvoyât libres son esclave et sa servante, l’Hébreu et la femme de l’Hébreu, et que personne ne tînt plus dans la servitude le Juif, son frère.

Tous les chefs et tout le peuple, qui étaient entrés dans le pacte, s’engagèrent à renvoyer libres chacun son esclave et sa servante, afin de ne plus les tenir dans la servitude ; ils obéirent, et les renvoyèrent.

Mais ensuite ils changèrent d’avis ; ils reprirent les esclaves et les servantes qu’ils avaient affranchis, et les forcèrent à redevenir esclaves et servantes.

Alors la parole de l’Éternel fut adressée à Jérémie de la part de l’Éternel, en ces mots :  Ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël : J’ai fait une alliance avec vos pères, le jour où je les ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude ; et je leur ai dit : Au bout de sept ans, chacun de vous renverra libre son frère hébreu qui se vend à lui ; il te servira six années, puis tu le renverras libre de chez toi. Mais vos pères ne m’ont point écouté, ils n’ont point prêté l’oreille.

Vous, vous aviez fait aujourd’hui un retour sur vous-mêmes, vous aviez fait ce qui est droit à mes yeux, en publiant la liberté chacun pour son prochain, vous aviez fait un pacte devant moi, dans la maison sur laquelle mon nom est invoqué.

Mais vous êtes revenus en arrière, et vous avez profané mon nom ; vous avez repris chacun les esclaves et les servantes que vous aviez affranchis, rendus à eux-mêmes, et vous les avez forcés à redevenir vos esclaves et vos servantes.

C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel : Vous ne m’avez point obéi, en publiant la liberté chacun pour son frère, chacun pour son prochain. Voici, je publie contre vous, dit l’Éternel, la liberté de l’épée, de la peste et de la famine, et je vous rendrai un objet d’effroi pour tous les royaumes de la terre.

Je livrerai les hommes qui ont violé mon alliance, qui n’ont pas observé les conditions du pacte qu’ils avaient fait devant moi, en coupant un veau en deux et en passant entre ses morceaux ;  je livrerai les chefs de Juda et les chefs de Jérusalem, les eunuques, les sacrificateurs, et tout le peuple du pays, qui ont passé entre les morceaux du veau ; je les livrerai entre les mains de leurs ennemis, entre les mains de ceux qui en veulent à leur vie, et leurs cadavres serviront de pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre.

Je livrerai Sédécias, roi de Juda, et ses chefs, entre les mains de leurs ennemis, entre les mains de ceux qui en veulent à leur vie, entre les mains de l’armée du roi de Babylone, qui s’est éloigné de vous.

Voici, je donnerai mes ordres, dit l’Éternel, et je les ramènerai contre cette ville ; ils l’attaqueront, ils la prendront, et la brûleront par le feu. Et je ferai des villes de Juda un désert sans habitants.

On ajoute. Ainsi parle l’Éternel : Si je n’ai pas fait mon alliance avec le jour et avec la nuit, Si je n’ai pas établi les lois des cieux et de la terre. 

Alors aussi je rejetterai la postérité de Jacob et de David, mon serviteur, Et je ne prendrai plus dans sa postérité ceux qui domineront Sur les descendants d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Car je ramènerai leurs captifs, et j’aurai pitié d’eux.

koide9enisrael

 

Commentaire: HAFTARA MISHPATIM AVEC NATHALIE SZERMAN ET RONY AKRICH

Dans la Haftarah pour Parashat Mishpatim, Jérémie réprouve le peuple de Juda pour avoir gardé des esclaves juifs contre la volonté de Dieu et prédit que Jérusalem sera vaincue à cause du manque de respect de son peuple envers Dieu.

Cette prophétie découle de l’invasion babylonienne de Juda dirigée par nabuchodonosor, roi de Babylone. En 588 avant notre ère, les forces de nabuchodonosor ont encerclé Jérusalem et assiégé la ville sainte. À l’intérieur des murs de la ville, l’élite juive a accepté de libérer tous ses esclaves juifs afin d’obtenir le pardon de Dieu et d’augmenter les effectifs disponibles pour la défense de Jérusalem. Mais lorsque nabuchodonosor lève soudain le siège, les propriétaires d’esclaves annulent la libération de leurs esclaves.

Jérémie commence sa prophétie en rappelant au peuple que, comme ils ont conclu une alliance avec le roi de Judée Sédécias pour libérer tous leurs esclaves, Dieu a conclu une alliance avec leurs ancêtres après que Dieu les a libérés de l’esclavage en Egypte. L’alliance de Dieu demandait aux Hebreux de libérer tous leurs esclaves juifs tous les sept ans. En reprenant leurs esclaves, le peuple renie son alliance avec Sédécias et l’alliance que leurs ancêtres ont conclue avec Dieu. Ils ont profané le nom de Dieu et seront punis par la famine, la peste et l’épée.

Le peuple d’Israël qui a ramené ses esclaves par la force sera «livré à ses ennemis, à ceux qui cherchent à les tuer» (34:20). Le roi Sédécias et tous ses officiers vont souffrir aux mains du roi Nebucadnetsar, qui reviendra attaquer et capturer la ville, laissant Juda désolée et détruite.

La Haftarah se termine par deux versets tirés d’un chapitre précédent dans lequel Dieu promet de ne jamais rejeter les descendants de Jacob et du roi David. Dieu restaure toujours les fortunes de son peuple et les reprend avec amour. Ces versets ont été ajoutés pour que la Haftarah se termine sur une note de consolation et non de destruction.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.