Révélations du Mossad sur la guerre du Yom Kippour : L’Égypte visait une guerre limitée

Le Mossad, l’agence de renseignement israélienne, a déclassifié des documents historiques essentiels concernant la guerre du Yom Kippour de 1973, fournissant un aperçu de cette période critique de l’histoire du Moyen-Orient. Lors d’une cérémonie dirigée par le directeur actuel du Mossad, David Barnea, des documents, des câbles internes, des photos et d’autres informations inédites ont été rendus publics pour la première fois dans leur intégralité, dans un livre intitulé « Un jour, quand il pourra être révélé. »

Ce titre évoque une déclaration de Golda Meir, alors Premier ministre d’Israël, à Zvi Zamir, le chef du Mossad de l’époque. Ce livre met en lumière les contributions cruciales de « l’Ange », dont la véritable identité était Ashraf Marwan, un espion égyptien de haut rang qui a travaillé pour le Mossad. Marwan a joué un rôle déterminant en fournissant des informations sur les intentions égyptiennes concernant la guerre imminente.

Les documents dévoilent que l’Égypte, sous la présidence d’Anwar Sadate, envisageait de reprendre le Sinaï, qu’elle avait perdu lors de la guerre des Six Jours en 1967, par des moyens diplomatiques ou militaires. À la fin de 1972, l’Égypte pensait qu’elle avait besoin d’avions d’attaque avancés et de missiles sol-sol à longue portée pour entrer en guerre avec Israël. Cependant, Marwan a informé le Mossad que les Égyptiens étaient prêts à déclencher la guerre même sans ces armes.

La cérémonie de déclassification a également permis de révéler que la guerre du Yom Kippour a changé le rôle du Mossad. Avant la guerre, l’agence était principalement axée sur l’espionnage et la collecte de renseignements, mais elle a ensuite élargi son mandat pour inclure des considérations stratégiques à long terme concernant la guerre et la paix.

Un moment clé de cette période est survenu lorsque Zamir a reçu un message codé de Marwan, utilisant l’expression « produits chimiques » comme un avertissement de guerre imminente. Ce message a conduit à une rencontre en urgence entre Zamir et Marwan, au cours de laquelle Marwan a révélé que la guerre allait éclater le lendemain.

La guerre du Yom Kippour a débuté le lendemain, avec des conséquences majeures pour Israël, notamment la traversée réussie du canal de Suez par les forces Égyptiennes, leurs entrées dans le Sinaï et le massacre des soldats israéliens de garde sur la ligne Bar-Lev en ce jour de Kippour.

Lors de la cérémonie, David Barnea a souligné l’importance de ne pas sous-estimer les menaces existentielles qui pèsent sur Israël et a appelé à renforcer la dissuasion tout en poursuivant la voie de la normalisation.

Les documents déclassifiés du Mossad fournissent un éclairage précieux sur les événements et les décisions cruciaux qui ont précédé la guerre du Yom Kippour et comment ces informations ont été gérées par l’agence de renseignement israélienne. Ils rappellent également l’importance de la vigilance face aux menaces potentielles, même lorsqu’elles semblent improbables, et mettent en lumière le rôle vital des espions dans la préservation de la sécurité nationale.

Jforum.

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires