CCIF : la France musulmane dans 30 ans

3
826

CCIF : Le 1er mars 2016, Marwan Muhammad prend les fonctions de nouveau directeur exécutif du Collectif contre l’islamophobie en France : CCIF. Après avoir été le porte-parole de notre organisation de 2010 à 2014, puis conseiller spécial auprès du Bureau des Institutions Démocratiques et des Droits Humains de l’OSCE [l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe], de 2014 à 2016, Marwan Muhammad aura pour responsabilité de coordonner et de consolider le travail opérationnel du CCIF, tout en développant et en renforçant la visibilité du CCIF, au niveau national comme international.

La collaboration soutenue de Marwan Muhammad avec Tariq Ramadan et son espoir exprimé d’une France islamique ne laissent aucun doute sur la finalité de son engagement.

Dans son livre L’Islam, épreuve française (cité par Ivan Rioufol du Figaro / Archive.Today), Elisabeth Schemla a reproduit une déclaration de Marwan Muhammad à la mosquée d’Orly à la fin d’août 2011 selon laquelle il serait illégitime pour les citoyens français de s’opposer à la transformation de la France en un pays musulman :

Marwan Muhammad : Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française.

Définir l’identité française (ou occidentale) a beaucoup à voir avec la définition de l’environnement légal dans lequel les citoyens interagissent. La poussée pour une application graduelle des principes de charia en Occident au nom du multiculturalisme promu par Marwan Muhammad et les islamistes en général est incompatible avec les libertés fondamentales qui ont permis à l’Occident de prospérer.

Le chroniqueur du Figaro, Ivan Rioufol, a cité ce plaidoyer de Marwan Muhammad pour se défendre contre une poursuite en diffamation qui lui a été intentée en 2013 par le CCIF, au moment où Muhammad en était le porte-parole. En septembre 2015, Rioufol a finalement été reconnu non coupable. Ivan Rioufol a consacré au moins quatre article à la poursuite pour ‘islamophobie’ dont il a été l’objet (10 juin 201314 juillet 201330 septembre 2013 et 21 septembre 2015).

Notre intérêt pour la nomination de Marwan Muhammad à une position de leadership d’une organisation basée en France est motivé par les raisons suivantes :

  1. Marwan Muhammad est un proche de Tariq Ramadan ;
  1. A l’automne 2015, à titre de conseiller de l’OSCE, Marwan Mohammad a rencontré plusieurs organisations de l’Ontario et du Québec pour promouvoir l’utilisation du concept d’islamophobie afin de contrer les efforts de ceux qui s’opposent à une islamisation progressive du Canada. Un horaire partiel de ses activités à Toronto, Ottawa et Montréal est disponible sur sa page Facebook. La rencontre de Marwan Muhammad avec l’Association des étudiants musulmans de l’Université de Montréal n’apparait pas sur son horaire principal ;
  1. Marwan Muhammad vient d’annoncer sur Twitter son intention de mener d’autres activités au Canada au printemps 2016 dans le cadre d’une tournée internationale ;
  1. En février 2016, Marwan Muhammad a participé avec Ihsaan Gardee, le directeur exécutif du Conseil national des musulmans canadiens (CNMC / l’ancien CAIR-Canada), à une conférence de l’OSCE à Vienne sur ‘l’islamophobie’. Marwan Muhammad était le modérateur de l’événement. Le CNMC s’est engagé dans une poursuite en diffamation contre l’ancien premier ministre canadien, Stephen Harper, après que son directeur des communications ait évoqué l’existence de liens entre le CNMC et le Hamas. Le CNMC / CAIR-CAN est connu en anglais comme le National Council of Canadian Muslims.

Point de Bascule (17 décembre 2015) : Une juge ordonne que le CNMC / CAIR-CAN fournisse des documents reliés au Hamas aux avocats de Stephen Harper afin qu’ils puissent préparer leur défense dans une cause de diffamation

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

L’origine de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour laquelle Marwan Muhammad a été conseiller de 2014 à 2016 «remonte à la période de détente du début des années 70 lorsque la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE) a été constituée pour servir d’instance multilatérale de dialogue et de négociation entre l’Est et l’Ouest». OSCE / WebArchiveArchive.Today

Après la période de la guerre froide, le CSCE a mis en place des institutions et des capacités opérationnelles permanentes d’où son changement de nom de ‘Conférence’ à ‘Organisation’ en 1994. L’OSCE compte 57 pays participants dont quelques états non-européens comme le Canada et les États-Unis.

http://pointdebasculecanada.ca/wp-content/uploads/2016/03/Muhammad-M-Canada-visit-NCCM.jpg

 

Twitter / supérieur gauche – https://twitter.com/Marwan_FX/status/697783395493908480 / WebArchiveArchive.Today

Twitter / inférieur gauche – https://twitter.com/osce_odihr/status/643440952355516416 / WebArchiveArchive.Today

Twitter / droite – https://twitter.com/nccm/status/700360550992257024 / WebArchiveArchive.Today

Marwan Muhammad, un proche de Tariq Ramadan

Durant le terme de Marwan Muhammad comme porte-parole du CCIF de 2012 à 2014, l’organisation a invité des promoteurs de la charia à s’adresser à ses supporteurs. Cette promotion d’idéologues encourageant l’application de la charia et l’islamisation de la France est indissociable des pressions judiciaires et politiques du CCIF pour faire taire les critiques du projet d’islamisation de la France.

Marwan Muhammad et Tariq Ramadan ont collaboré à plusieurs reprises dans le passé. En voici quelques exemples :

MAI 2012 – Tariq Ramadan a invité Marwan Muhammad à parler de la situation des musulmans en France durant son émission à l’antenne du réseau iranien Press TV en 2012. La vidéo est disponible sur le site de Tariq Ramadan / WebArchiveArchive.Today et sur le site du CCIF / Archive.Today;

5 MAI 2012 – Tariq Ramadan a été invité à parler lors de la première levée de fonds du CCIF. Marwan Muhammad avait également pris la parole à cette occasion / WebArchiveArchive.Today;

AOÛT 2013 – Marwan Muhammad a prononcé une conférence / WebArchiveArchive.Today à une activité organisée au Sénégal par le centre de recherche sur la charia basé au Qatar qui est dirigé par Tariq Ramadan;

11 DÉCEMBRE 2015 – Ramadan et Muhammad étaient conférenciers à une assemblée qui s’est déroulée au nord-est de Paris / WebArchiveArchive.Today.

Dans une interview accordée à Egypt Today en 2004, Tariq Ramadan a incité les islamistes opérant au Canada à utiliser le cadre légal canadien («un des plus ouverts dans le monde», avait-il souligné) pour faire passer discrètement les principes de charia un à un. À l’époque, Tariq Ramadan avait fortement enjoint ses partisans de ne pas mentionner ouvertement leur appui à la charia : «Le terme charia est mal vu dans l’esprit des Occidentaux», avait déclaré Ramadan. «Ce n’est pas nécessaire de mettre l’accent là-dessus. […] Pour le moment, ce n’est pas comme ça qu’on veut être perçus», avait-il ajouté.

Le 27 juillet 2011, dans un discours livré lors d’une levée de fonds organisée par l’Islamic Circle of North America à Dallas, Tariq Ramadan a ouvertement enjoint ses partisans de coloniser les États-Unis «avec notre compréhension de l’islam, avec nos principes».

Dans un discours livré le premier jour de la conférence islamiste RIS de Toronto en décembre 2013, Tariq Ramadan a déclaré à ses partisans que «Nous [les musulmans] ne sommes pas ici pour être acceptés. Nous sommes ici pour changer la société». (Vidéo TR 48:56Extrait sur PdeB)

Tariq Ramadan et Youssef Qaradawi, le guide spirituel des Frères Musulmans, dirigent tous les deux des centres de recherche sur la charia au Qatar intégrés à la Qatar Foundation. Qaradawi était l’un des principaux invités lors de l’inauguration du centre de Ramadan en 2012 / Archive.Today. Dans son livre Radical Reform, Ramadan présente Qaradawi comme «un des exégètes de l’islam les plus importants» à s’être prononcé sur les attitudes et les comportements que les musulmans doivent adopter lorsqu’ils vivent en Occident.

Au fil des ans, Youssef Qaradawi a incité les migrants musulmans à conquérir l’Occident et à y développer des ghettos à cette fin, il a fait l’éloge des attentats suicide, justifié le meurtre des musulmans qui abandonnent l’islam (apostats) et, en 2009, il a décrit Hitler comme «un envoyé d’Allah venu punir les juifs pour leur corruption», avant d’ajouter que, «si Allah le veut», la prochaine fois, ce seront les croyants [les musulmans] qui massacreront les juifs (vidéoMEMRIGMBDW).

Marwan Muhammad a également collaboré avec plusieurs autres promoteurs de la charia, incluant Rachid Abou Houdeyfa (2014 / Archive.Today2015 / Archive.Today) et Nader Abou Anas (2013 / Archive.Today2014 / Archive.Today).

Houdeyfa et Anas ont participé à différentes éditions de la conférence islamiste 1ndépendance à Montréal dans le passé. La Presse / Archive.Today et d’autres journaux destinés au grand public avaient commenté sur les positions de Nader Abou Anas en 2013. Cette année-là, le gouvernement du Québec avait demandé à Ottawa d’empêcher les conférenciers invités par 1ndépendance (dont Anas) d’être admis au Canada / WebArchiveArchive.Today.

Le magazine français L’Express / Archive.Today rapporte que Houdeyfa a déclaré aux jeunes musulmans qui assistent à ses cours sur l’islam que «Ceux qui aiment la musique écoutent le diable. Videz vos téléphones et vos MP3!» Anas a défendu le principe de charia selon lequel une femme qui serre la main d’un homme, «C’est déjà de la fornication, de l’adultère» / Archive.Today.

Commentaire sur le logo qui figure sur la photo : Le premier logo utilisé par le CCIF de 2004 jusqu’en jusqu’en mai 2014 / Archive.Today est conçu de telle façon qu’il se lit ‘sif’, ce qui signifie ‘sabre’ en arabe, le sabre de l’islam. Une rotation à 90 degrés du logo facilite l’observation. Le Traducteur de Google avec audio permet d’écouter la prononciation du mot en arabe. Poursuivi pour ‘islamophobie’ par le CCIF en 2013, le journaliste Ivan Rioufol du Figaro a référé au logo du CCIF pour illustrer les ambitions suprématistes islamistes de l’organisation. En juin 2014 / Archive.Today, le CCIF a changé de logo sur la page d’accueil de son site.

Point de bascule.ca

3 COMMENTS

  1. Article un peu ridicule. S’il suffit de prononcer une conférence dans le même contexte qu’une personnalité compromise suffit à être compromis, il n’y a plus un seul politicien non compromis dans le monde. Par ailleurs, pour moi qui suis agnostique, anticlérical et qui en a plein le dos des discours religieux, je suis bien obligé de lui donner raison: il a le droit d’espérer qu’une majorité de français soient fidèles à l’Islam à l’avenir, de même que chacun a le droit d’espérer qu’une majorité de français sera socialiste, reçoive une éducation musicale ou soit licencié de la Fédération Française de Football. Perso, j’espère que la majorité à l’avenir aura reçu une éducation musicale, et ça me gaverait qu’on me dise que je n’ai pas le droit d’espérer ça. Bien à vous tous, f

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.