Enrico Macias à Casablanca: BDS appelle au boycott du concert

7
1813

Quant l’antisémitisme déguisé en antisionisme refait surface et cette fois-ci au Maroc après la future venue d’Enrico Macias qui devrait chanter ce 14 février à Casablanca.

Les association pro-palestiniennes contestent sa venue l’accusant de complice avec les sionistes.

Elles contestent la tenue du spectacle, et soulignent son caractère de normalisation et appelle le public à ne pas s’y rendre pour « l’anti-normalisation avec Israël et l’Etat sioniste ».

«Sa présence sur scène au Mégarama est une honte et une insulte au public casablancais», selon la Moroccan academic and cultural boycott of Israël (MACBI), membre de Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) Maro.

Le mouvement antisémite et anti-israélien BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) a lancé une campagne au Maroc pour faire interdire le concert du chanteur Enrico Macias prévu le 14 février à Casablanca.

Un communiqué publié par le Moroccan academic and cultural boycott of Israël (MACBI), membre de BDS Maroc décrit ce concert comme “une honte et une insulte envers le public Casablancais”.

Le chanteur français d’origine algérienne est considéré par ces extrémistes comme “un fervent défenseur de l’occupation de la Palestine” et de l’armée israélienne. Le mouvement cite pour renforcer ses dires l’engagement du chanteur auprès de l’association (Migdal) qui soutient les soldats de l’unité chargée de la surveillance des frontières (Magav) connue selon le mouvement pour “ses crimes de guerre contre la population civile” palestinienne.

Ils reprochent aussi que le chanteur a été décoré par « le ministère israélien de la Défense pour son soutien à l’État d’Israël et à son armée tout au long de sa carrière et sa participation aux festivités du «66ème anniversaire de l’indépendance d’Israël».

Ajoutant dans cette haine: “l’artiste argue que les arabes vivant en Israël doivent s’estimer heureux”, qualifiant l’Etat sioniste de «démocratie».
Il enchaîne revendiquant son «universalisme» : «Qui aurait cru qu’après toutes ces guerres, on aurait fait la paix avec l’Egypte et la Jordanie (…) ? Qui aurait cru qu’Yitzhak Rabin et Shimon Peres allaient rencontrer Arafat ? »

Faouzi Ahmed 

israel.info

7 COMMENTS

  1. Afin que les Marocains puissent écouter le Constantinois, ENRICO, il serait nécessaire que les Marocains retrouvent leur bon sens. Il existe.

  2. pauvre maroquins , un juif va venir respirer l’air pur de casa , manger le bon couscous de casa avec un bon sidi brahim et un bon sidi ali , peut-etre niquer une casaise ; quallez vous faire ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.