Panurgisme des détracteurs de « J’accuse, de Polanski »

4
648

Les détracteurs de « J’accuse, de Polanski », entre panurgisme et soumission

j-accuse-de-roman-polanski-l-affiche-du-film.jpgJ’ai beau vivre au bout du monde, entouré d’ennemis, je vis des moments exceptionnels : théâtre, cinéma, concerts, tout y passe, beaucoup plus vite que quand je vivais à Paris.

Sur le film proprement dit, je me dispenserai de commentaires. C’est un film de Polanski, bien léché, bien joué par un Jean Dujardin dans le rôle du héros, qui reste sobre et qui est parfait dans son rôle.

Je vous encourage vivement à aller voir ce film non pas seulement parce que c’est un bon film, ce qui pourrait être une raison suffisante, mais aussi parce que j’ai vu que des Parisiens et des Rennais redresseurs de torts, s’étaient érigés en juges et empêchaient les spectateurs d’entrer dans les salles qui projettent le film au prétexte qu’il s’agit d’un film de Polanski.

Paradoxe des paradoxes, l’opinion publique juge, condamne et maintenant, va jusqu’à exécuter la sentence. « Mort aux Juifs ! » « Mort à Polanski ! » On veut voir des analogies entre certains passages du film et le cas de Polanski. Moi, je vois surtout une constante chez les Français : ce sont des donneurs de leçons invétérés, des grands antisémites devant l’Éternel – « Chassez, le naturel, il revient au galop ! » –, des fieffés emmerdeurs qui ne vivent que pour se mêler de la vie des autres. Car, enfin quoi, qu’ils aient une idée très arrêtée sur la culpabilité de Polanski avant tout jugement, avant toute mise en examen, même, – pourquoi pas ? – mais qu’ils l’imposent aux autres, là, c’est intolérable. La censure des moralisateurs, des bien-pensants, des politiquement corrects et, maintenant, de cette catégorie d’imbéciles heureux qui se sont autoproclamés juges – et bourreaux –, trop c’est trop !

Il faut réagir parce que le « panurgisme » ajouté à la « soumission », ça va finir par rendre l’air en France bien plus irrespirable que la pire des pollutions. PG

gaip Tel Aviv Azrieli.jpgPierre GaillaudMABATIM.INFO

Affaire Polanski : la projection de « J’accuse » perturbée à Rennes, les salles évacuées

La direction a choisi de déprogrammer les trois séances initialement prévues ce dimanche 17 novembre. Les suivantes devraient toutefois bien avoir lieu.

Source AFP

Modifié le  – Publié le  | Le Point.fr
 << Deprogrammer le film serait evacuer le debat, sa complexite, et nous ferait rater une chance de conscientiser ce que nous traversons en apprenant de nos erreurs, si ce choix, car c'en est un, s'avere en etre une >>, a estime le directeur du TNB Arthur Nauzyciel.
« Déprogrammer le film serait évacuer le débat, sa complexité, et nous ferait rater une chance de conscientiser ce que nous traversons en apprenant de nos erreurs, si ce choix, car c’en est un, s’avère en être une », a estimé le directeur du TNB Arthur Nauzyciel.

©  Gaumont – Legende Films – Canal / Collection Christophel

4 COMMENTS

  1. Plus de quarante ans après, elle retrouve la mémoire…. il ne faut jamais désespérer !
    Histoire sordide, avec des gens qui s’excitent « haro sur le baudet », sans savoir de quoi il retourne, précisément, sans même respecter la présomption d’inocence. En fait… toutes les valeurs sont galvaudées en ce moment !

  2. Cette “affaire Roman Polanski” , qui éclabousse le cinéma français , cela ressemble à de la jalousie . Qui a fait mieux que lui en tant que réalisateur , et ces gens qui s’érigent en juge , pour qui se prennent ils ? au sein du gouvernement français ,il y a eu de fâcheuses accusations , puis le silence s’est fait .J’ACCUSE est un film magnifique , Les femmes battues, tuées par leurs conjoints depuis des décennies , on en parle mais pas grand chose n’est fait pour les protèger quand il est encore temps . Et pourquoi une femme ,quarante cinq ans après réflexion, déclare à la sortie du film qu’elle a été violée par Roman Polanski ? boycott ?

  3. Comment ne pas faire de parallèle entre la réédition des oeuvres de Louis Ferdinand Céline, le plus odieux des collabos antisémites français qui n’a pas provoqué de tsunami médiatique, et Polanski qui se fait lyncher par tout ce que la France contient de raclures de poubelles qui se prennent pour des justiciers de la Vertu ?
    Alors quoi, l’antisémitisme viscéral de Céline serait moins grave qu’un prétendu viol qui se serait passé il y a près de 45 ans, dont la victime présumée vient de se souvenir, curieusement, à la sortie de “J’accuse” ?????

  4. Des mémés ratatinées se réveillent après 45 ans de silence, pour dénoncer leur viol, ou des attouchements commis par Polanski, durant leur jeunesse : A partir de combien d’années il y a prescription ?
    Cette nouvelle forme de lynchage médiatique de tous les personnages qui déplaisent est indigne.
    En attendant, le film “J’accuse” malgré les violences de ses détracteurs, est en tête des entrées après cinq jours d’exploitation, et malgré le retrait de certaines salles de projection.
    Et si ces boycotteurs complètement givrés s’occupaient de problèmes plus sérieux ?????

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.