Mohammed el-Halabi , qui était le directeur de Gaza pour l’organisation caritative chrétienne internationale World Vision de 2014 jusqu’à son arrestation en 2016, a été accusé d’avoir détourné des dizaines de millions de dollars vers le groupe militant islamiste Hamas qui dirige le territoire.

Lui et World Vision ont nié tout acte répréhensible, et un audit indépendant en 2017 n’a également trouvé aucune preuve de soutien au Hamas. El -Halabi est détenu en détention israélienne depuis 2016. Le tribunal de district de la ville méridionale de Be’er Sheva a lu le verdict mercredi, affirmant qu’el-Halabi était coupable de plusieurs chefs d’accusation, notamment d’appartenance à une organisation terroriste, de fourniture d’informations à un groupe terroriste, de participation à des exercices militaires interdits et de port d’un arme. Les juges ont fait référence aux enquêtes du Shin Bet dans lesquelles el-Halabi a reconnu l’aide considérable qu’il a apportée au Hamas et la manière dont il a déguisé ses actions. « Nous parlons d’une confession qui présente une histoire cohérente avec de nombreux détails et des individus avec des rôles différents, avec un lien avec les événements de sécurité qui ont eu lieu, et impossible à fabriquer compte tenu des événements qui ont eu lieu. Nous parlons d’un aveu très fiable soutenu par de nombreux témoins extérieurs et impossible à avoir été inventé par le Shin Ben ou par de faux aveux. »

World Vision ne savait pas

World Vision, une organisation caritative chrétienne qui opère dans près de 100 pays et distribue chaque année quelque 2,5 milliards de dollars d’aide, a pleinement soutenu el-Halabi et affirme n’avoir vu aucune preuve d’actes répréhensibles. Un audit médico-légal indépendant et une enquête menés il y a près de cinq ans n’ont également révélé aucune preuve contre lui, et ont plutôt conclu qu’il avait activement travaillé pour empêcher que des fonds ne tombent entre les mains du Hamas. Le gouvernement australien, l’un des principaux donateurs de World Vision, a également déclaré qu’il n’avait trouvé aucune preuve d’actes répréhensibles. L’avocat d’El-Halabi, Maher Hanna, a déclaré que son client s’était vu proposer plusieurs accords de plaidoyer dans lesquels il aurait pu se libérer – une tactique courante dans les procès israéliens impliquant des Palestiniens – mais a refusé par principe d’admettre des choses qu’il a dit qu’il n’avait pas faites.

Des aveux détaillés et cohérents, sur lesquels il est difficile de revenir. Les commentaires des avocats Yoav Kishon et Moran Gaz du bureau du procureur du district sud (criminel) sur le verdict :

Le tribunal de district a confirmé la position de l’accusation et a récemment condamné à l’unanimité Muhammad Halabi pour de graves atteintes à la sécurité qui lui sont attribuées dans l’acte d’accusation, notamment le transfert d’importantes sommes d’argent au Hamas, des fonds destinés à des activités humanitaires pour les habitants de la bande de Gaza.
Le tribunal a estimé que pendant de nombreuses années, l’accusé avait systématiquement financé la branche armée du Hamas, y compris la construction de tunnels terroristes, à partir des fonds et ressources transférés à une organisation caritative pour l’aide humanitaire aux habitants de Gaza. et porté atteinte à la sécurité de l’État d’Israël.
Le tribunal a rejeté toutes les allégations de l’accusé et a jugé qu’il avait commis les actes dans lesquels il a admis que ses aveux, donnés de diverses manières, étaient détaillés, cohérents, contenaient de vrais signaux et contenaient de nombreux détails uniques et complets sur l’aide qu’il avait apportée au Hamas. La loi stipule que le témoignage de l’accusé devant le tribunal « a laissé une impression très négative » et qu’il « a fait des allégations contradictoires et illogiques pour tenter d’expliquer ses aveux détaillés et la richesse des informations qu’il a fournies qui indiquent une implication réelle dans le Hamas…

Les critiques disent qu’Israël s’appuie souvent sur des informateurs douteux. Ils allèguent qu’Israël souille les groupes qui fournissent de l’aide ou un autre soutien aux Palestiniens afin de consolider son emprise de 55 ans sur les terres que les Palestiniens veulent pour un futur État.

Jforum – Groupe Israël Eternel – Ynet (Photo Yossef Herzl)

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.