La majorités des morts lors de frappes israéliennes en Syrie étaient membres des forces iraniennes

GIUSEPPE CACACE (AFP)
Explosions on March 17, 2019 in the remains of an Islamic State (IS) group jihadists' camp near the village of Baghouz in the eastern Syrian province of Deir Ezzor
Explosions on March 17, 2019 in the remains of an Islamic State (IS) group jihadists’ camp near the village of Baghouz in the eastern Syrian province of Deir Ezzor

1 COMMENTAIRE

  1. sergueï lavrov , comment la russie peut-elle laisser l’iran en syrie quand on voit les menaces culturelles et génétiques que ce pays profère sans cesse contre israel ?

    imagine un peu ce que ferait la russie dans un tel cas si l’OTAN montrait sans relâche que son but c’est la destruction de la Russie et se mettait à oeuvrer concrètement et ouvertement pour cela .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.