A Messieurs les Gouvernants de France :

DEMISSIONNEZ !

Jean-Pierre Lledo

 

Tout d’abord je m’incline devant les corps des 84 victimes d’Europe, d’Afrique du nord, et d’Amérique, dont 18 enfants.

 

« Débrouillez-vous pour vous retrouver seul avec un infidèle français ou américain et fracassez-lui le crâne avec une pierre, tuez-le à coups de couteau, renversez-le avec votre voiture, jetez-le d’une falaise, étranglez-le, empoisonnez-le ! « ,

Abou Mohammed Al-Adnani porte-parole officiel de l’organisation Etat islamique. 2014.

 

Quand un pays est en état d’urgence, et la France l’était, avec de surcroît des avertissements sérieux d’hommes du Renseignement, ses gouvernants se devaient soit d’interdire tout rassemblement public, soit d’en garantir la totale sécurité.

Or, il s’avère qu’un camion a pu stationner tout l’après-midi, son chauffeur, le futur assassin, ayant mystifié assez facilement le service d’ordre en se déclarant transporteur de glaces ! Plus, une fois déclenchée sa course sanglante, durant 2 km disent les dépêches, il n’y eut aucun policier ou militaire armé d’un fusil mitrailleur capable de l’arrêter !!!

Mais cet homme on ne peut plus dangereux qui avait de qui tenir, par son père, un islamiste tunisien étroitement surveillé en Tunisie, avait réussi à passer au travers du filet (à mailles décidément très larges) de Mr Cazeneuve : pas inscrit au fichier des suspects !!!

Combien sont-ils  en France ces potentiels tueurs non fichés par la police ? Personne ne doit, ni sans doute ne veut le savoir. Et qu’un  Président de la République vienne  au lendemain même de la tuerie, clamer à son peuple, non les décisions de son Etat-major pour anéantir les terroristes en France, puisque parait-il nous serions en guerre, mais lui confier qu’il n’est qu’au début de ses peines, et qu’à ce crime d’autres suivront, est proprement insupportable.

Mais tel sera le destin du peuple de France si, comme avait su le faire le peuple espagnol face au terrorisme basque, il ne descendait pas par millions dans les rues pour condamner les terroristes, et réclamer la démission de ses gouvernants, et pourquoi pas dans la foulée celle de ces hommes politiques qui par intérêt financier ou lâcheté n’osent même pas désigner le mal par son nom : un islamisme qui ne vient ni du christianisme, ni du judaïsme, ni du boudhisme, mais bien de l’islam et de son ‘’Saint Coran’’ . Sans parler des ‘’élites’’ médiatiques qui au lieu de faire alliance avec les intellectuels démocrates vivant au sein même du monde musulman, préfèrent cultiver la stratégie du déni du danger islamique, et oser même défendre l’idée que le conducteur avait perdu le contrôle de son véhicule !

D’où les peuples d’Europe pourront-ils puiser cette lucidité et ce courage ?

Je n’en sais rien. Car la tâche n’est pas facile.

Il faudrait tout à la fois avoir conscience :

  • que cette guerre actuelle n’est que la reprise d’une politique offensive de Reconquista par l’islam des territoires perdus du Califat.
  • que cette guerre est une guerre de civilisation déjà commencée pour ce qui est du 20eme siècle, par les Turcs contre les Arméniens, puis par le Grand Mufti de Jérusalem, Amin el Husseini, qui dès le début du 20ème siècle, lança ses troupes contre les Juifs, guerre qui s’est poursuivie contre Israël depuis 1948, après la reconquête de sa souveraineté et ce jusqu’à aujourd’hui, mais aussi en Algérie puisque ‘’la guerre de libération’’ du FLN dans les années 50-60 fut d’abord une guerre d’épuration, comme l’ont reconnu ses chefs après l’indépendance : même cri de guerre ‘’Allahou Akbar !’’, mêmes pratiques barbares de tueries de civils recommandées et décrites dans le détail dans le ‘’Saint Coran’’, mêmes justifications puisées dans le texte ‘’sacré’’, mêmes détestations de l’autre en religion, mêmes désignations des tueurs et des victimes que celles utilisées par Mohamed et ses épigones. Les Israéliens connaissent bien cette panoplie puisqu’en général ils en été les premiers cobayes. Et l’on pourrait rallonger la liste des points communs qui relie tous ces terrorismes puisant dans la même culture, que les marxistes légitimèrent, le plus souvent pour ne pas être eux-mêmes exterminés lorsqu’ils étaient originaires de ces contrées enchantées…
  • que faute d’avoir pu abattre Israël, l’islam conquistador s’en prend à l’Europe de l’intérieur même, et ce après l’avoir infiltrée par millions.
  • que la construction de l’Europe a été concomitante d’une politique d’alliance avec l’islam, confortée cette dernière décennie par Obama, appelée ‘’Eurabia’’ par l’universitaire juive égyptienne Bat Yeor, et que s’en défaire passera sans doute par la fin de cette Europe-là, donc par l’invention d’une autre formule de solidarité européenne capable de renforcer la liberté et la démocratie, durement conquises par les peuples européens.

Les Anglais ont su arracher leur droit à mettre fin à une aventure qui se révèle de plus en plus catastrophique, pas seulement pour le niveau de vie, mais surtout pour la sécurité  et plus encore pour l’identité même, en passe d’être modifiée par la force et la terreur !

Les Français, les Belges, les Allemands, les Italiens, les Danois, les Hollandais, Tchèques, etc, le sauront-ils, le pourront-ils ?

En tous cas,  pour ce qui est de leur sécurité au moins, ils pourront toujours faire appel aux Israéliens.

16 Juillet 2016

Jean-Pierre Lledo

 

1 COMMENTAIRE

  1. Non, non ! ça n’est pas ça l’islam, religion de paix, de tolérance et d’amour…

    Et puis cet assassin musulman était malheureux, pensez-donc il avait divorcé ! Que le moustachu Plenel nous éclaire maintenant de ses lumières en écrivant un livre sur l’enfance certainement pauvre, difficile et discriminée de cette autre vermine islamique…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.