La communauté juive allume un phare pour marquer le 80e jour J

Une foule bondée au JFS entend les souvenirs des anciens combattants dans le cadre de la commémoration nationale du 6 juin 1944

Par JENNI FRAZER

Des témoignages déchirants d’héroïsme quotidien ont ému le public au bord des larmes alors que la communauté juive marquait le 80e anniversaire du Jour J, ou Opération Overlord, l’avancée des Alliés dans l’Europe occupée par les nazis qui a renversé le cours de la Seconde Guerre mondiale.

David Teacher, qui était membre des unités de plage de la RAF, est décédé il y a à peine deux semaines, à l’âge de 100 ans. Mais ses souvenirs du jour J – le 6 juin 1944 – étaient clairs et vifs. Dans un témoignage filmé, il a déclaré : « Je voulais juste m’en prendre à ces salauds », ajoutant : « Si c’était à refaire, je le ferais. »

Le président national de l’AJEX, Dan Fox, resplendissant dans son uniforme militaire, a rappelé à un auditoire bondé sur le campus du JFS que les Juifs avaient servi dans les forces alliées en nombre « bien hors de proportion avec notre niveau dans la population à l’époque – et à aucun moment  et cela n’a été nulle part plus clairement illustré que le jour J ». De nombreux spectateurs portaient des médailles décernées lors de divers conflits, notamment Ron Shelley MBE, vice-président de l’AJEX.

Fox a présenté une série de souvenirs d’anciens combattants, notamment ceux de Walter Bingham, aujourd’hui âgé de 100 ans et considéré comme le plus ancien journaliste en activité en Israël. Pour ses actions sur les plages normandes, remontant à la réquisition d’une deuxième ambulance après que la première ait été détruite par les tirs allemands, Bingham a reçu la Médaille militaire – ou, comme il le dit gentiment, « c’est pour cela que j’ai été remarqué ».

Stanley Fisher, débarqué à Arromanches sur la côte normande, se souvient avec mélancolie : « Si quelqu’un tombait à vos côtés, vous continuiez votre route ». Et Mervyn Kersh, aujourd’hui âgé de 99 ans, qui a passé la semaine en Normandie pour participer aux événements du 80e anniversaire, a parlé de son passage dans le Royal Army Ordinance Corps, débarquant sur les plages le jour J plus trois – le 9 juin.

Il est arrivé avec d’autres forces de l’armée britannique pour libérer le camp de concentration de Bergen Belsen. « La plupart des corps avaient été emportés au moment où je suis arrivé sur place », se souvient-il, « mais ceux qui restaient n’étaient que des spectres, des ombres squelettiques ».

Tous les témoignages ne concernent pas les hommes : Judith Steinberg a évoqué le travail secret de sa mère, Sheila Freedman, qui a supervisé la construction des ports Mulberry, ports artificiels flottants destinés à protéger les navires de ravitaillement ancrés au large des côtes normandes.

Mme Steinberg a déclaré que sa mère visitait régulièrement les usines et les ateliers de la côte sud où les ports étaient assemblés pour s’assurer que tout était construit exactement selon les instructions. « Les hommes disaient qu’ils suivaient les plans mais ne savaient pas sur quoi ils travaillaient. Et ma mère disait : ne t’inquiète pas pour ça, continue de faire exactement ce qu’on te dit ». Dan Fox lui a remis une tablette commémorative de l’AJEX, honorant sa mère.

Keith Black, président du Conseil de leadership juif, et Adrian Cohen, vice-président principal du Conseil des députés, ont partagé leurs propres souvenirs familiaux du jour J tout en exhortant la communauté à toujours garder la bravoure et le courage de l’armée juive dans leur les esprits.

C’est un message repris par le grand rabbin Sir Ephraim Mirvis, qui a parlé de l’importance de se souvenir des « milliers de personnes qui se sont sacrifiées pour le bien des autres, faisant preuve d’un maximum de courage, d’altruisme et de bravoure ». Un tel courage, a-t-il dit, a des parallèles avec ce qui se passe aujourd’hui en Israël.

Puis il était temps pour le public bondé de défiler dans la cour de l’école JFS, escorté par les cadets de JFS et du JCoss, pour la participation de la communauté juive à l’allumage des phares nationaux du jour J.

Dans tout le pays, des phares ont été allumés en même temps, à 21h15, pour marquer le 80e anniversaire, et le philanthrope Léo Noé s’est avancé pour allumer le phare de la communauté juive – des anneaux de métal gravés avec les noms des plages normandes, Juno, Sword, Utah, Omaha et Or.

Des prières et des kaddish ont été récités avec la participation du rabbin Jonathan Wittenberg  et d’un aumônier de la Royal Navy. Petits et grands ont pris l’engagement solennel : « Nous nous souviendrons d’eux ».

JForum.fr avec www.jewishnews.co.uk/

David Teacher, vétéran du jour J, à Broughton House à Salford. David est décédé moins de quinze jours avant le 80e anniversaire du débarquement.

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires