Une photo prise le 7 décembre 2017 montre la devanture endommagée du restaurant juif casher HaCarmel à Amsterdam (Crédit : GINOPRESS B.V./AFP/Getty Images)

AMSTERDAM — Les discriminations contre les Juifs aux Pays-Bas ont presque doublé en 2017, s’élevant au chiffre le plus haut depuis cinq ans. Elles comptent pour 41 % de tous les incidents xénophobes enregistrés.

Un rapport publié le mois dernier par les services des procureurs néerlandais a annoncé que 144 délits criminels enregistrés avaient impliqué de la xénophobie l’année dernière, notamment des intimidations, des actes de vandalisme, des agressions ou des incitations à la haine ou à la violence.

Sur ces cas, 41 % des incidents étaient « dirigés contre les Juifs » qui comptent pour 0,2 % de la population néerlandaise. 7 % d’entre eux ont ciblé des individus en raison de leur « religion ou de leur mode de vie », notamment des musulmans. Les discriminations contre les homosexuels comptent pour 8 % des 144 cas.

En 2016, les discriminations contre les Juifs ont représenté 22 % des 163 cas soulevés par le système judiciaire néerlandais.

Le rapport fait état de 187 cas supplémentaires impliquant des condamnations pour d’autres délits où la xénophobie n’a pas été le principal mobile, mais où elle a représenté néanmoins une circonstance aggravante. Sur ces derniers, 9 % ont impliqué de l’antisémitisme, le même pourcentage que celui des musulmans ciblés pour leur foi.

Sur les plus de 60 cas impliquant des discriminations délictueuses directes contre des Juifs en 2017, plus des trois-quarts étaient liées au football. Aux Pays-Bas, la rhétorique antisémite est courante dans les matchs de football, durant lesquels les supporters de l’équipe d’Ajax d’Amsterdam et les fans des équipes rivales se réfèrent tous deux à Ajax comme à des « Juifs ».

Au mois de mars, le centre pour l’information et la documentation en Israël – centre de contrôle de l’antisémitisme de la communauté juive hollandaise – a publié un rapport listant 117 incidents antisémites en 2017, un nombre significativement plus élevé que le chiffre de 109 enregistré l’année précédente.

Sur les 117 cas, 28 incidents ont impliqué un vandalisme antisémite – ce qui représente un record depuis une décennie dans cette catégorie, suite à une hausse de 40 % durant l’année 2016.

JTA

1 COMMENTAIRE

  1. L’Europe, et pas que la terre natale d’Anne Frank, connait un antisemitisme exponentiel, et proportionnel à son changement societal.
    Il est indeniable que le « vieil antisemitisme » y trouve son compte, même au prix du suicide de son identité seculiere.
    Comme le cite le traité des Sages, celui qui est atteint de boulimie finira par se manger lui-même.
    Cette reflexion peut expliquer la disparition des grandes civilisations, peut-être encouragée par l’  » endurcissement des coeurs » chère au Seigneur des Armées, raconté par L’Exode, et où au départ le libre arbitre est disponible .
    Jusqu’au point de non-retour. Maintenant.
    Nous sommes précisément à la croisée d’un changement de civilisation, et il faut y voir, sans doute, les effets de la chute de la civilisation gréco-romaine, fille de l’Eglise, de Edom, prédite par nos Prophetes.
    Elle nous voyait la Synagogue les yeux bandés, et elle, victorieuse, sur la façade de ses églises. Finalement, il n’y a plus aveugle que celui qui ne veut point voir, et c’est là le procédé habituel que Dieu utilise pour gérer les Équilibres du « Monde d’En-Bas ». Avec ses guerres, jusqu’à l’arrivée du Fils de David.
    De nos jours, Amen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.