Ben-Shabbat en avion pour le Maroc: l’histoire s’écrit sous nos yeux

À Rabat, les délégations américaine et israélienne devraient signer les premiers documents dans le cadre de l’accord de normalisation Israël-Maroc.

Le conseiller principal de la Maison Blanche, Jared Kushner, debout à côté du conseiller à la sécurité nationale d'Israël Meir Ben Shabbat (crédit photo: GPO)
Le conseiller principal de la Maison Blanche Jared Kushner debout à côté du conseiller à la sécurité nationale d’Israël Meir Ben Shabbat (crédit photo: GPO)

Le conseiller principal de la Maison Blanche Jared Kushner et le conseiller à la sécurité nationale d’Israël Meir Ben-Shabbat se sont dirigés pour faire l’histoire, alors qu’ils montaient à bord du premier vol El Al d’Israël au Maroc, afin de signer des documents en vue d’un accord de normalisation entre les deux pays.

« L’état dans lequel nous vivons depuis 75 ans, où les Juifs et les Musulmans ont été séparés, n’est pas un état naturel », a déclaré Kushner alors qu’il se tenait sur une petite tribune de fortune à l’extérieur de l’avion.

Les Juifs et les Musulmans ont une longue histoire de vie commune dans cette région, a déclaré Kushner.

« Ce que nous voyons maintenant, c’est un rétablissement de cette norme et arriver à un endroit où nous pouvons obtenir cette compréhension – cela nous mènera à un Moyen-Orient beaucoup plus pacifique et un monde beaucoup plus pacifique », a déclaré Kushner

« J’espère que cela ouvrira la voie à une autre paix chaleureuse entre Israël et le Maroc », a déclaré Kushner.

Premier vol El Al à destination du Maroc sur le point de décoller de TLV (Sivan Faraj)Premier vol El Al à destination du Maroc sur le point de décoller de TLV (Sivan Faraj)

Ben Shabbat a dit que « l’histoire s’écrit sous nos yeux ».

Le premier vol charter direct de Tel Aviv à Rabat a décollé mardi de l’aéroport Ben Gourion et devrait atterrir en milieu d’après-midi.

Le vol El Al vers le Maroc transportera une délégation conduite par Kushner et Ben-Shabbat. Ils chercheront à faire avancer l’accord de normalisation israélo-marocain négocié par les États-Unis.

À Rabat, les délégations américaine et israélienne devraient signer les premiers documents faisant partie de l’accord de normalisation Israël-Maroc, que les deux pays ont annoncé au début de ce mois-ci.

Le Maroc est le quatrième pays arabe et musulman à accepter de normaliser ses relations avec Israël dans le cadre des accords d’Abraham négociés par les États-Unis. Les Émirats arabes unis et Bahreïn ont ratifié des accords avec l’État juif, tandis que le Soudan et le Maroc ont publié des déclarations.

Premier vol El Al à destination du Maroc sur le point de décoller de TLV. (Sivan Faraj)Premier vol El Al à destination du Maroc sur le point de décoller de TLV. (Sivan Faraj)

Les deux pays signeront quatre accords mardi après-midi, dont un qui permettra des vols directs entre les deux pays. D’autres accords porteront sur l’eau, les finances et les visas. Des entretiens auront également lieu sur la coopération dans les domaines du tourisme et de l’agriculture.

La délégation israélienne quittera le Maroc mardi soir en raison des restrictions du COVID-19.

Le Maroc diffère des trois autres pays qui font partie des accords d’Abraham, car il avait des relations diplomatiques de bas niveau avec Israël de 1994 à 2000. L’histoire des Juifs au Maroc remonte à 2000 ans.

Le vol de mardi marque la reprise des relations diplomatiques de bas niveau du point où elles avaient été interrompues il y a 20 ans, mais ce n’est pas le début de relations diplomatiques complètes.

Si le gouvernement israélien tombait à minuit, il serait impossible de ratifier un accord de normalisation marocain ou soudanais à part entière et / ou tout autre accord que le président américain Donald Trump pourrait annoncer avant la fin de son mandat le 20 janvier.

L’ambassadeur américain David Friedman a rappelé l’illustre histoire du peuple juif du Maroc et a remercié le président américain Donald Trump pour ses efforts au nom de cet accord et des accords d’Abraham en général.

En l’honneur du vol, El Al a décoré l’avion avec des graphiques représentant une Hamsa (la main de Jérusalem ou/et de Fatma) et les drapeaux israélien, marocain et américain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.