Le régent saoudien Mohammed ben Salmane essaie de calmer le jeu… Va-t-il réussir?

Le régent saoudien a été interviewé par une chaîne locale et a précisé que son pays aspire à avoir une relation prospère avec la République islamique. L’objectif, a-t-il dit, est de « protéger la région et le monde ».

L’Arabie saoudite souhaite établir de bonnes et excellentes relations avec l’Iran, a déclaré cette semaine le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, lors d’un entretien avec une chaîne de télévision. Le prince s’intéresse à un Iran prospère et il y a tout lieu de le convaincre à modifier son comportement négatif envers les pays voisins.

Ces déclarations interviennent après six ans  de rupture des relations diplomatiques entre les deux pays, et ces dernières semaines, les attaques de la milice houthie soutenue par l’Iran en territoire saoudien se sont intensifiées. Dans le contexte de la guerre en cours au Yémen depuis 2015, les Houthis lancent des drones piégés attaquant des aéroports et des installations pétrolières au cœur du royaume arabe. « Nous ne sommes pas intéresses a ce que la situation de l’Iran soit difficile », a déclaré Ben Salman, ajoutant: « Au contraire, nous voulons que l’Iran se développe et ait des intérêts communs pour protéger la région et le monde pour le développement et la prospérité ». L’héritier saoudien a expliqué ensuite que ce qui rend l’Arabie saoudite difficile, c’est la conduite de l’Iran, y compris son programme nucléaire, l’aide aux milices qui enfreignent la loi dans certains pays de la région et le programme de missiles balistiques.

Les combattants houthis au Yémen.

Au cours de l’interview, le prince héritier saoudien a appelé la milice houthie à s’asseoir à la table des négociations pour trouver des solutions qui profiteraient aux droits de tous au Yémen et garantiraient les intérêts des pays de la région. Il a en outre affirmé que le premier objectif de l’Arabie saoudite était de parvenir à un cessez-le-feu en échange d’une aide financière et de satisfaire les demandes des Houthis. « Il ne fait aucun doute que les Houthis ont un lien étroit avec le régime iranien, mais les Houthis sont finalement aussi yéménites. Ben Salman a également exprimé l’espoir que la milice tienne compte des intérêts du Yémen. Ce signal intervient suite à une réunion entre de hauts responsables saoudiens et iraniens en Irak au début du mois. Selon un rapport de l’agence de presse Reuters, les parties ont discuté de la crise au Yémen et de l’accord nucléaire. Il a également été dit que le dialogue était dirigé par le chef du renseignement saoudien et le secrétaire adjoint du Conseil suprême de sécurité nationale d’Iran. Une source diplomatique à Riyad a indiqué qu’une autre réunion devrait avoir lieu à la fin du mois ou au début du mois de Mai.

Traduit de l’hébreu par Eliezer Zis pour JForum ‒ Israel Hayom

1 COMMENTAIRE

  1. Une relation qui sera ephemere, comme essayer de mélanger l’huile et l’eau ,tu peux touiller toute la journée,à l’arrêt sa se se sépare de nouveau

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.