Les Palestiniens vivent dans la région depuis les années 1950 sur des terres juives volées par la Jordanie.

Le gouvernement Bennett demande aux États-Unis d’influencer les résidents de Shimon Tsaddik, dit Sheikh Jarah, pour qu’ils acceptent un compromis.

Israël a demandé à l’administration Biden de négocier l’expulsion des familles de la région de Sheikh Jarah à Jérusalem. Une solution de compromis a été récemment proposée par BAGATS.

La région de Sheikh Jarah est un «point chaud» sur la carte de Jérusalem depuis plus d’une décennie. Le fait est que les propriétaires Juifs veulent récupérer leurs biens. À l’heure actuelle, une trentaine de familles palestiniennes ont reçu les papiers d’expulsion.

Nakhalat Shimon, un cabinet d’avocats des familles juives, mène des poursuites contre les résidents locaux au motif qu’ils vivent sur des terres achetées par des Juifs au 19ème siècle autour de la tombe de Shimon le Juste.

Les Palestiniens soutiennent qu’il ne s’agit pas seulement d’un différend foncier, mais d’une tentative de judaïsation progressive de la région. Une nouvelle tentative d’expulsion en Mai a déclenché une vague de violence à Jérusalem, puis une nouvelle guerre avec le Hamas. Mais même après la guerre, les émeutes dans la région ne se sont pas arrêtées.

Selon la proposition de la cour, les Palestiniens qui vivent dans la région [volée aux Juifs par la Jordanie] depuis les années 1950 seront désignés comme «locataires protégés» et ne pourront pas être évacués avant des décennies. En retour, ils devront payer un loyer modique à l’organisation de droite Nahalat Shimon, qui a acheté le terrain.

Chaque mois, les résidents des maisons paieront à la bonne organisation environ 1.500 shekels. Les résidents pourront choisir qui ils considèrent comme les « locataires principaux » qui ne peuvent pas être expulsés. Les enfants du locataire principal bénéficient également d’une protection contre l’expulsion sous certaines conditions. Ainsi, la menace d’expulsion est reportée de plusieurs décennies.

Jusqu’à présent, les habitants de la région rejettent un compromis.

«Nous avons demandé aux Américains d’encourager les familles à le faire avant qu’il ne soit trop tard», a déclaré un responsable anonyme au Times of Israel.

JForum ‒ Infos Israel-news

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
habibi

Bennett….la « carpette », par qui la fin s’annonce.

Damran

Quelle honte !
Le gouvernement des traîtres en est à demander à Joe la marionnette ventriloque actionnée par l’ordure Obama, d’aider Israël à mettre un terme au litige de Sheikh Jarah !
Faut-il rappeler à ces ordures putschistes qu’un jugement a déjà été rendu et que dans toute démocratie, c’est la loi qui prime sur les opinions de ses ennemis ?
Faut-il rappeler à ces pourritures indignes qu’Israël est un Etat SOUVERAIN qui décide de la suite à donner à ses problèmes de Droit immobilier ?
Faut-il rappeler à ces raclures de poubelles qu’Israël doit garder la tête froide et faire ce qu’il doit faire, en toute liberté et sans pressions, face aux énervés professionnels qui lui prodiguent tous les jours, ce qu’il doit faire ?
Comment les Israéliens qui ont été trahis par ces ordures peuvent-ils rester insensibles à cette situation et ne pas descendre dans la rue pour exiger que les choses changent ????