La police néerlandaise arrête plus de 150 supporters de football pour avoir scandé des slogans antisémites

La police néerlandaise a arrêté samedi soir plus de 150 fans de football pour avoir scandé des slogans antisémites alors qu’ils se rendaient à un match à Amsterdam.

L’incident s’est produit dans une station de métro proche de la Johan Cruijff ArenA de la capitale, domicile de l’Ajax Amsterdam.

La station d’information locale AT5 a déclaré que les personnes arrêtées étaient des partisans de l’AZ Alkmaar.

Les opposants à l’Ajax appellent souvent le club « Les Juifs », car l’équipe a eu plusieurs présidents juifs et des joueurs notables.

Le président de l’Association juive européenne, le rabbin Menachem Margolin, a remercié la police néerlandaise pour son « action déterminée et décisive » et a appelé le conseil d’administration de l’AZ Alkmaar à lancer une initiative éducative avec la participation de la première équipe, ainsi que pour que le club adopte l’International Définition de la haine des juifs par l’Holocaust Remembrance Alliance (IHRA).
« L’antisémitisme n’a pas sa place et ne doit pas faire l’objet d’un quartier dans l’Europe de 2023. Ceux qui ne se dressent pas contre lui avec les Juifs aujourd’hui se retrouveront demain l’objet du même discours de haine de la part de ces mêmes voyous », a déclaré Margolin.
L’année dernière, deux supporters néerlandais responsables de graffitis antisémites ciblant un joueur de football ont reçu l’ordre d’un juge d’accomplir 60 heures de travaux d’intérêt général et de visiter le Mémorial des noms de l’Holocauste à Amsterdam.

Les supporters de Feyenoord – deux hommes âgés de 42 et 47 ans – ont dessiné des graffitis sur un mur à Rotterdam représentant le footballeur Steven Berghuis avec un grand nez crochu et vêtus des mêmes vêtements rayés portés par les prisonniers dans les camps de concentration nazis. L’ancien joueur de Feyenoord a également été montré portant un badge jaune étoile de David et une kippa.

Le texte accompagnant la caricature disait : « Les Juifs courent toujours ».

En 2021, la police des Pays-Bas a enquêté sur des images d’un rassemblement d’avant-match au cours duquel des supporters ont scandé « Hamas, Hamas, Juifs au gaz ».

L’incident s’est produit avant un match entre le Vitesse basé à Arnhem et l’Ajax basé à Amsterdam.

Deux ans plus tôt, un homme juif, identifié dans les médias néerlandais uniquement sous le nom de « Joram », a été agressé verbalement et physiquement par un groupe de 50 hommes lors d’une fête nationale connue sous le nom de Jour de la libération, alors que la police se tenait à proximité.

Les hommes, vêtus de maillots de football du club Feyenoord de Rotterdam, étaient assis dans un parc près du bâtiment du parlement néerlandais, chantant : « Mon père était dans les commandos, ma mère était dans les SS, ensemble ils ont brûlé des Juifs parce que des Juifs brûlent. le meilleur », quand Joram leur a demandé d’arrêter.

Malgré des plaintes auprès de la police, celle-ci n’a apparemment pas réagi, alors que la foule a poussé Joram, qui portait une casquette de l’Ajax Amsterdam.

JForum avec JNS
D’après AT5, une radio nationale, les 154 supporters interpellés venaient de la ville d’Alkmaar. [ANP / Icon Sport]

 

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires