Quand le FN cherche l’appui des Juifs de France.

0
219

Prophétie auto-réalisatrice

« Une prophétie auto-réalisatrice est une prévision qui se réalise parce qu’une ou plusieurs personnes croyaient qu’elle devait s’accomplir : elle se produit lorsqu’une croyance a modifié des comportements de telle sorte que ce qui n’était que croyance devient réel. »

Je perçois depuis quelques temps, en particulier en lisant Michel Garroté, Guy Millière, Nina, Jean-Patrick Grumberg, Charles d’Alger, Jean-Marc Desanti etc. les terribles blessures que s’infligent les juifs d’Israël et d’ailleurs qui dérivent directement de leurs représentations du monde.

Les juifs s’imaginent que le monde entier est contre eux et ils font tout pour que cette prophétie devienne réalité.

Cela est la conséquence, en particulier me semble t-il en France, de l’incroyable lutte qu’ils se mènent, entre eux, pour des raisons que je suis incapable d’appréhender, mais qui me semblent être d’inspiration divinatrice.

Par contre, je suppose que cette guerre fratricide, alors qu’il doivent en conduire une autre bien plus terrible contre un terrifiant adversaire externe, les poussent à gratter les vieilles blessures, ressortir les vieux clichés de l’antisémitisme, des banquiers juifs, et que sais-je encore, sans oublier de nous faire comprendre que nous sommes bien inférieurs à eux à tous niveaux, que l’Amérique, est un pays merveilleux, l’Europe en plein déclin et la France un pays de lâches.

Mais que se passe t-il dans l’esprit des Juifs de France ou d’ailleurs?

Auraient ils oubliés que leur adversaire veut leur mort ? Pour quelles raisons s’en prennent ils au peuple de France qui n’a jamais cessé, malgré la bêtises de certains de ses dirigeants et de quelques vieux crétins minoritaires, de les soutenir, de les aimer et d’admirer le courage de leurs combattants, l’intelligence de leurs scientifiques, la sagesse de certains de leurs dirigeants.

Un peuple de France qui sait, lui qu’Israël est le fer de lance de la lutte contre l’islamisation du monde ?

Il me semble que les Juifs créent les conditions de leur propre marginalisation.

Chers amis Juifs, la seule façon d’enrayer cette dérive est de remettre le débat sur ses pieds, entre vous d’abord, puis avec nous ensuite, car vous commencez à nous inquiéter très sérieusement.

Jean-Marc DESANTI écrivait très récemment : pas de contradictions mortelles entre patriotes israéliens et européens ! Il ne peut être question de cautionner une dialectique du genre : là- bas, « on » s’arme et on s’allie avec des nationalistes européens mais en Europe « on » les désarme. Nous sommes les génies de la politique, du « diviser pour mieux régner ».

Non et non, camarades, amis, sœurs et frères !

Ou nous sommes avec les « collabos » et nous percevons déjà notre fin programmée ou nous sommes avec la Résistance européenne. Pas de double jeu !

Nous ne leur demandons rien d’autres, que d’être, avec nous, de bons soldats et d’être à leurs côtés de fraternels et fiables combattants. Il ne manquerait plus d’exiger d’eux une circoncision « cachère » …Non ?

Quant à « nos juifs » traîtres, à nous de nous en occuper, sans les ménager, au prétexte qu’ils seraient … juifs.

Parlant de certains juifs élus de gauche ou de droite, qui pour le moins, font profil bas devant l’islamisme, il écrivait : Si les candidats à ces élections ne dévoilent pas au plus vite de tels projets (anti-islamisation) pour le pays, ils devront être dénoncés, comme s’étant mis, de fait, par leurs petites disputes et leurs minuscules ambitions, au service, même involontaire, de projets obscurs où s’engloutira la démocratie.

Les juifs de gauche préfèrent laisser plutôt s’exprimer les nouveaux antisémites de gauche ou de la gauche extrême qui condamnent « la politique criminelle d’Israël » et manifestent aux côtés des islamistes.

Il va falloir choisir son camp mes amis ! C’est le moment ! Sachez qu’il n’est pas bon de combattre sur plusieurs fronts en même temps, et si vous avez envie d’en découdre avec Résistance Républicaine, le Bloc Identitaire ou Marine le PEN, attendez un peu que nous ayons réglés les problèmes qui nous concernent tous et si possible avec vous. Ensuite, s’il vous reste un peu d’énergie, réglez le problème du cancer alterjuif qui ronge Israël, en vain… comme l’écrit Charles DALGER en précisant par ailleurs : Les neuneux juifs nous gonflent systématiquement en objectant notre discours de haine.

Il ne s’arrête d’ailleurs pas là :

Pour le moment, Israël doit résister aux pressions étrangères, relayées par la lie alterjuive interne, afin d’éviter l’apparition de l’enclos à déchets.

Contrairement aux mensonges de la propagande israélaste, les Juifs patriotes israéliens ont des millions d’amis et de supporteurs dans le monde occidental. Ce n’est pas parce que les complices à l’étranger, des israélastes alterjuifs camouflent cette réalité, qu’elle n’existe pas. Aujourd’hui, dans tout le monde occidental, les gens sont conscients de la grave menace musulmane. Les gens sont conscients qu’Israël est à la pointe du front de guerre contre les hégémonistes musulmans. Les complices des alterjuifs pourront se crever à qualifier ces mouvements de “populistes”, ou “d’extrême droite”, cela ne change rien.

Le vent tourne. Bientôt la génération des antijuifs soixante-huitards ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Il n’y aura probablement jamais de guerre civile en Europe, pour chasser les envahisseurs musulmans. Ce qui va changer, ce sera la classe politique. Les collabos seront évincés progressivement. L’occident survivra, blessé, mais il survivra. Peut-être qu’avec le temps il se remettra complètement.

En tout cas, aujourd’hui, hors d’Israël, les Juifs n’hésitent plus à soutenir toutes les initiatives contre les envahisseurs musulmans. En France grande première, les Juifs feront campagne pour le nouveau Front National, pour peu que la nouvelle présidence rompe avec l’antisémitisme de l’ancienne, comme ça en prend le chemin.

Une chose est certaine, nous frapperons de nos mains, les juifs qui soutiendront les vrais antijuifs du PS, ou d’autres partis favorables aux envahisseurs.

Le temps des réserves est passé

Je suis d’accord avec Jean-Marc et Charles, le temps des réserves et des valses hésitations est passé.

Francis NERI.

NDLR – Cette alliance contre nature est très dangereuse, parce les juifs risquent d’y perdre leur âme. Il ne faut pas mettre tous les musulmans dans le même sac c’est le plus grand danger. Et pourtant sans conteste beaucoup sont sensibles à cette musique. Ce qui les désespère c’est le règne de la pensée unique qui tend à nier à Israël tous ses droits même les plus élémentaires comme se défendre ou préserver ses intérêts vitaux.

1 COMMENT

  1. Je soumets à votre réflexion ce que le journaliste Luc Rosenwzeig a écrit dans Causeur:

    “Plongée sous Marine
    Dans la mare du FN, c’est assez glauque

    Précision liminaire : n’ayant d’expérience sensible du personnel politique frontiste qu’à un niveau local, dans une région où l’influence électorale du FN est supérieure à la moyenne nationale (la Haute-Savoie), je n’ai aucune prétention à imposer une vision globale et scientifiquement étayée de ce parti comme organisation agissant dans le champ politique national.

    Néanmoins, l’observation des structures du Front national à cette échelle pendant deux décennies vient corriger les images successives de ce parti élaborées dans les cercles universitaires et médiatiques de la capitale.

    Loin des grandes villes, où les ténors de l’extrême droite étaient issus des traditions remontant à l’Action française et au collaborationnisme pour les plus anciens, aux combats anticommunistes et pour l’Algérie française pour la génération suivante, le FN des petites villes et des campagnes vit naître ses électeurs avant ses cadres.

    À l’exception de Dreux, première conquête électorale significative, en 1983, d’un parti jusque-là groupusculaire, œuvre des époux Stirbois, bien implantés dans le secteur, aucun réseau militant n’existait en dehors des cénacles d’extrême droite que Jean-Marie Le Pen était parvenu à fédérer autour de sa personne. Après le succès électoral du parti aux élections européennes de 1984 (11% des suffrages et 10 députés) et surtout aux législatives de 1986 (à l’issue desquelles le FN profite de l’instauration du scrutin proportionnel pour rafler 35 sièges avec 10% des voix), on assiste à l’émergence d’un personnel politique frontiste à l’échelle nationale et locale.

    Dans un premier temps, on peut distinguer les « historiques », compagnons de route du « chef » Jean-Marie dans les années de maigre moisson électorale, entre 1958 et le début des années 1980. On y retrouve des anciens de l’OAS, comme Roger Holeindre, des technocrates proches du Club de l’Horloge, comme Bruno Mégret et Jean-Yves Le Gallou, des idéologues actifs dans l’Université, comme Bruno Gollnisch et Jean-Claude Martinez. Ceux-là constitueront la garde rapprochée de Le Pen au Parlement européen, avant de se rallier à la dissidence mégrétiste de 1998, à l’exception de Holeindre et de Gollnisch.

    L’insondable médiocrité des militants de terrain

    Les succès électoraux ont ensuite amené dans les assemblées locales une génération de « militants de terrain » dont certains étaient adoubés par le « chef » pour devenir le petit chef du coin. Ce sont eux dont va hériter Marine si elle l’emporte sur Gollnisch le 16 janvier 2011, ce qui ne semble pas hors de sa portée si l’on en croit les augures bien informés.

    Pour ceux que j’ai l’occasion d’observer dans mon rayon d’action, on ne peut que constater l’insondable médiocrité de ces gens, dont la plupart ont débarqué au Front après avoir échoué avec constance à accéder au statut de notable dans la droite dite classique ou républicaine. D’ailleurs, les seuls qui disposaient d’un minimum de charisme personnel ou de savoir-faire politique se sont éloignés, une fois élus avec l’étiquette FN, d’un parti qui les embarrassait plus qu’il ne les aidait. Ce fut le cas, entre autres, d’un Jacques Bompard à Orange ou d’un Jacques Peyrat à Nice, mais ils ne furent pas les seuls.
    Ceux qui restent, donc, élus régionaux pour la plupart − toujours le scrutin proportionnel ! − doivent leur statut aux décisions du sommet et aux contributions financières apportées au FN pour figurer en position éligible sur la liste. C’est l’astuce qu’avait trouvé Jean-Marie Le Pen pour renflouer les finances toujours chancelantes d’une organisation dont il tient encore seul les cordons de la bourse.

    On peut aisément imaginer que ce processus de sélection des cadres n’amène pas sur le devant de la scène des aigles en politique, ni même des faucons…
    Petits-bourgeois vaniteux, hobereaux hautains mais bien dotés, commerçants enrichis victimes du mépris de la haute bourgeoisie trouvent au Front l’occasion de prendre une revanche sur « l’établissement » local qui les a snobés pendant des décennies. De convictions, ils n’ont guère, à la différence des membres de l’extrême droite révolutionnaire et fascisante du siècle dernier. Ils n’aiment pas les « bougnoules », certes, mais ils sont loin d’avoir le monopole de cette détestation… L’antisémitisme n’est pas leur tasse de thé, car c’est trop compliqué et peu payant électoralement. Les cathos intégristes les gonflent aussi, car c’est plus le bistrot que la sacristie qui vote pour eux et qui colle leurs affiches.
    Si elle veut vraiment changer le FN, Marine devra, selon la formule de Brecht, dissoudre son peuple et s’en élire un autre…”

  2. Qu’est ce que ce vocable de racisme utilisé sans vergogne par la gauche et usé jusqu’à la corde ?

    Pourquoi Le Pen ou n’importe qui n’aurait pas le droit de dire que son pays est envahi ,dépouillé et saccagé par une immigration démentielle ?

    Ce sont les notables juifs qui , à la suite de la gauche , à la suite des gauchistes , ont fait haro sur le F.N. (je n ’en suis pas ) en reprenant Vichy et le tutti quanti alors que même Vichy n’a pas été quand même le nazisme

    Comme l’a dit Moshé Katsav (faisons abstraction des casseroles que les Bobos israéliens ont voulu lui mettre aux fesses ) . En tant que président israélien , ce n’était pas un imbécile quand même aux yeux de ses pairs ,il a déclaré ,accompagné du silence total de toute la presse y compris la presse juive ,au C.R.I.F. et à Chirac lors de sa venue en France ,en 2004,que Vichy avait sauvé beaucoup de Juifs (il y avait en France un million de soldats allemands sur armés )et pourtant sur 330 000 Juifs ,76 000 de nos frères ,ce qui est trop bien sûr, ont été déportés ,

    Ce qui veut dire que plus de 3/4 de juifs ont survécu ,cela veut dire qu’ils n’étaient pas poursuivis si impitoyablement qu’on veut bien le laisser entendre par la police française ,elle qui possédait tous les fichiers et recensements ,

    C’EST UN FAIT AVERE , INCONTESTABLE

    Allez lire l’article sur Moshé Katsav sur Wikipedia .

    La gauche a verrouillé toute discussion en diabolisant Vichy à outrance ,qui n’a pas été le nazisme quand même ,pour établir des filiations- bidon .

    Mitterand , bien que mal placé ,a dit lui même à Bernard Henri Levy que la droite et l’extrême droite , c’est pareil !!!!!!

    Le Pen a été traîné dans la boue depuis son apparition (héritier soit disant de Vichy , puis facho, puis néo nazi puis extrême droite ) par la nomenclatura des notables communautaires infiltrée par la gauche et des élites littéraires juives de la fin des années 50 jusqu’au milieu des années 80 . Ulcéré ,il a fini par sortir, la bêtise que l’on sait sur le point de détail ou d’autres.

    Qu’aurions nous dit , nous mêmes juifs ,si nous avions été traités ,pendant des années ,de nazis ?

    Il a été rejeté , isolé de la classe politique et s’est tourné vers ceux qui voulaient bien l’écouter et lui tendre une main ,Milosévic, S. Hussein ou les Iraniens …

    Je vous signale que de nombreux juifs de diaspora ou d’Israel parlent comme lui, à juste titre ,d’invasion musulmane ; accepteriez vous qu’on les traite de fachos et d’autres saloperies ?

    Continuez ,comme cela , Juifs de gauche , irréfléchis ,épigones de l’ex stalinisme moribond , à juger exagérément un mouvement qui monte naturellement car il correspond à la vérité et vous serez responsable d’un véritable antisémitisme , celui là , de l’après guerre ,provenant des Français de souche .

    Prouvez que Le Pen , qui se prétend ex résistant, est un nostalgique du nazisme

    Ou taisez vous par rapport à une situation qui vous dépasse

  3. tout a fait d’accord avec jean françois en ma qualité de français d’abord je n’aimerai pas que l’on s’adresse a moi en qualité de juif car nous parlons de l’intérét des français face a une mouvance islamiste terroriste ,je ne conteste a personne d’appartenir a un parti quelquonque a condition de vivre en bonne communauté sans inposé a autrui ses idées autrement dit ne fais pas a autrui ce que tu ne veux pas qu’on te fasse

  4. J’ai enormément apprécié que Victor Malka invite l’Imam de Drancy lors d’une emission “Maison d’étude” le dimanche matin sur France culture ! Là c’est de la grande fraternité, de la culture et de l’intelligence…
    Par contre que des juifs puissent perdre leur âme, je le crois et le regrette … Comme des croyants musulmans (minoritaires en France) peuvent perdre leur âme par quelque théorie du complot ou mal-être psychologique…
    Sur les chemins de la bétise et de l’intolérance, il y a des ressemblances entre tous les individus et toutes les communautés !…

  5. Un rapprochement entre la droite nationale et des personnalités juives ? Je ne serais pas contre : on le voit aux Pays-Bas, et il est souhaitable que, s’agissant de concitoyens, nous ne soyons pas dans une attitude constante de défiance. Le soutien que Francis Neri affiche à l’égard d’Israël est évidemment réjouissant. Mais l’article de Francis Neri me met mal à l’aise, par ailleurs, pour plusieurs raisons :

    1) Il s’adresse aux Juifs de France dans leur ensemble, comme si ceux-ci constituaient une communauté homogène, répondant à des mots d’ordre venus de leurs dirigeants, comme de petits soldats. Les Juifs, comme les Chrétiens, constituent un ensemble divers ; des institutions comme le CRIF ne représentent qu’une partie des associations juives, et de nombreux Français de religion ou d’origine juive n’ont aucun lien avec quelque communauté organisée que ce soit. Il est donc vain de s’adresser à eux ès-qualité, et comme à un tout compact.

    2) Ce qui motive les choix politiques des citoyens de ce pays, qu’ils soient Juifs ou Chrétiens, ce sont des analyses, des idées, des convictions politiques, bien plus qu’une appartenance religieuse. Il y a des Juifs au Front National depuis les années 70, comme il y a des Chrétiens de gauche ou des chrétiens-démocrates du centre. M. Neri s’aviserait-il de tancer les Chrétiens qui ne se reconnaîtraient pas dans le discours ultra-laïc de Résistance Républicaine ou dans l’euro-sceptiscisme radical de Marine Le Pen ?

    3) La forme de son adresse me paraît agressive en plusieurs endroits. “Vous commencez à nous inquiéter très sérieusement”, dit-il aux “Juifs”. C’est plutôt cette mise en garde qui m’inquiète ! “Une chose est certaine, nous frapperons de nos mains, les juifs qui soutiendront les vrais antijuifs du PS, ou d’autres partis favorables aux envahisseurs.” Quelle est donc cette menace de frapper les “mauvais Juifs”, ceux qui ne partageraient pas vos opinions ? Depuis quand le fait d’être socialiste est-il un délit, et depuis quand M. Neri est-il chargé de réprimer physiquement ce délit ? Cette manière de mettre en demeure de “choisir leur camp” un ensemble de citoyens, définis par leur religion, est proprement insoutenable. En ferait-il autant pour nos concitoyens de religion catholique ? Sauf à dire que la pluralité d’opinions est légitime chez les Catholiques, mais non chez les Juifs, qui devraient donc se légitimer en affichant un soutien à tel ou tel parti ou courant de pensée !

    En conclusion, qu’un dialogue s’engage entre des responsables politiques de droite nationale et des personnalités juives autour d’idées politiques, dans un dialogue serein, pour parler de la religion dans la cité, de la politique étrangère de la France, des nouvelles menaces totalitaires et de tout autre sujet, serait, je pense, une bonne chose. Mais ce n’est pas en procédant par intimidation et par généralisation que l’on y aidera.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.