source JERUSALEM POSTL’ouverture de la route 443 aux Palestiniens pourrait mener à « l’effondrement total » de l’autoroute 1 qui relie Jérusalem à Tel-Aviv. C’est ce qu’a déclaré un représentant du ministère des Transports lors du conseil des ministres dimanche.


Illustration
Photo: Archives , JPost
A l’ordre du jour : la décision rendue par la Cour suprême en décembre dernier qui ordonne à l’armée d’ouvrir l’accès de la route 443 – entre Jérusalem et l’aéroport Ben Gourion – aux Palestiniens, d’ici cinq mois. L’accès à cette route avait été restreint en 2002, à la suite d’actes terroristes. Six personnes avaient perdu la vie.

« Selon nos calculs, si 20 % des véhicules empruntant actuellement la route 443 passent dorénavant par l’autoroute 1 pour des raisons de sécurité, la route risque de s’effondrer. Déjà aujourd’hui, nous sentons un affaiblissement près de Motza », a averti le représentant du ministère des Transports. « Si les conducteurs ne se sentent pas en sécurité sur la route 443, ils voyageront par la route 1. Conséquence : aux heures de pointe, ceux qui travaillent à Jérusalem ne pourront peut être pas arriver jusqu’à la ville à temps », a t-il conclu.

Selon le brigadier-général Moti Almog, également présent à la réunion, l’armée sécurise déjà la route. « Notre mission est désormais de trouver une façon de garantir un certain niveau de sécurité ainsi que la circulation des Palestiniens et des Israéliens sur la route 443 », a déclaré Almog. « Il faut à présent définir le niveau de contrôle nécessaire. La Défense n’a pas encore étudié toutes les conséquences de la décision de la Cour suprême. Nous devons nous y pencher. »

http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1262339443215&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.