img

Le 9 janvier 2015, le compte Twitter « Bakhsarof Al-Yaman » (@ba_yman), affilié à Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) et précédemment utilisé par l’organisation pour envoyer des messages officiels sur les forums djihadistes, a publié une série de tweets sur la fusillade à Charlie Hebdo à Paris.

Selon les tweets, la fusillade a été perpétrée sur les instructions et sous la supervision d ‘AQPA, et la revendication officielle de l’attaque aurait tardé pour des raisons de sécurité. D’après le compte, la France a été choisie comme cible en raison de son rôle manifeste dans la guerre contre les musulmans, et AQPA poursuivra sa politique consistant à « frapper la tête du serpent » – à savoir les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France.

Bakhsarof Al-Yaman se félicite du succès du magazine en anglais d’AQPA, Inspire, qui encourage les moudjahidines à mener des attaques et à viser des cibles particulières. Le compte mentionne ainsi qu’Inspire avait publié une affiche « Wanted » [recherché”>Article original où figurait l’un des caricaturistes tués [le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, Stéphane Charbonnier, alias Charb”>Article original, et avertit l’Occident de nouvelles catastrophes. Extraits des tweets :

« Certains partisans s’interrogent sur le lien entre ceux qui ont mené l’attaque de Charlie Hebdo et Al-Qaïda. Un lien direct existe, l’attaque ayant été menée sous la supervision d’AQPA, et les instructions la concernant ayant été délivrées par le siège de l’AQPA.

Ce sont [les dirigeants d’AQPA”>Article original qui ont soigneusement choisi les cibles pour venger l’insulte au Prophète, en particulier en France, au regard de son rôle manifeste dans la guerre contre l’islam et contre les peuples opprimés. L’action se voulait une mise en œuvre de la menace du Cheikh Ossama ben Laden, qui avait averti l’Occident que ses affronts continus aux valeurs sacrées de l’Islam auraient des conséquences, disant : ‘Si votre liberté d’expression est illimitée, vous devriez élargir votre vision pour inclure nos actions [punitives”>Article original’.

L’organisation [AQPA”>Article original a tardé à revendiquer sa responsabilité dans l’action suite à des considérations sécuritaires liées à ses auteurs. Cette action transmet de nombreux messages implicites à tous les pays occidentaux :

Le premier message est qu’insulter les saintetés de l’Islam et défendre ceux qui se moquent [de l’islam”>Article original coûtera très cher [à ces pays”>Article original, et la punition sera sévère et dissuasive.

Le deuxième message est que les crimes des pays occidentaux, dirigés par l’Amérique, la Grande-Bretagne et la France, auront un effet boomerang et provoqueront un désastre en leur cœur même.

Le troisième message est qu’Al-Qaïda sous [Ayman”>Article original Al-Zawahiri continue de soutenir la politique consistant à frapper la tête du serpent, [et cette politique”>Article original continuera de poursuivre son objectif jusqu’à ce que l’Occident se retranche sur lui-même.

Le quatrième message est que la politique informative d’Al-Qaïda de motivation des moudjahidines, notamment par le biais du magazine Inspire, a brillamment réussi à déterminer les objectifs et à coordonner les capacités.

Inspire a publié le nom et la photo de l’un des dessinateurs [Stéphane Charbonnier”>Article original, mentionnant qu’il était recherché mort ou vif par les moudjahidines. Par conséquent, les gouvernements occidentaux doivent s’attendre à [d’autres”>Article original catastrophes et calamités, avec l’aide d’Allah. »

Enfin, Bakhsarof demande aux « frères » de « traduire ces tweets » et de « les diffuser au plus grand nombre ».

[memri.frArticle original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.