Les trois fonctionnaires nommés dans les plaintes déposées auprès de la Cour pénale internationale sont «Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Rami Hamdallah, l’adjoint de Abbas, le ministre Jibril Rajoub et chef du renseignement Majed Faraj. “Tous les trois sont membres du parti Fatah du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas”.

Le procès intenté contre Faraj et Hamdallah pour actes de torture et exécutions sommaires de palestiniens qui résident dans les zones sous contrôle de l’Autorité Palestinienne, selon un communiqué publié par le groupe.

“Faraj et Hamdallah, en tant que commandants des services de sécurité palestiniens, sont directement responsables de violations généralisées des droits de l’homme commises [en Cisjordanie”>Article original contre les Palestiniens par des unités régulières sous leur autorité,« stipule la déclaration.

Selon l’acte d’accusation, Rajoub, aussi, était pleinement conscient des violations énumérées et doit être tenu pour “responsable des actes commis sous ses auspices par ses subordonnés dans l’organisation,« souligne la déclaration.

Dans son communiqué de presse détaillant les plaintes, l’ONG Shurat Hadin note: “Notre plainte exige une enquête et l’arrestation de Rajoub, chef du Fatah pendant la guerre avec Gaza, au moment où le groupe terroriste commettait de nombreux tirs de roquettes sur des civils israéliens. Selon le droit international, prendre les civils pour cible avec des armes meurtrières est un crime de guerre.

Le Fatah s’est vanté sur sa page Facebook et autres médias sociaux qu’il était responsable des tirs de roquettes sur Israël cet été. En tant que leader du Fatah, Rajoub devrait être tenu pour responsable des actes de ses subordonnés qui agissent en conformité avec les objectifs politiques de la faction terroriste. Les tirs de roquettes en provenance des terroristes de Gaza a fait de nombreuses victimes morts et blessés Israéliens.

Le communiqué de presse cite Shurat Hadin Directeur Nitsana Darshan-Leitner, qui a déclaré:

“La direction palestinienne joue avec le feu. L’Autorité palestinienne ne peut déposer une plainte qu’en ce qui concerne de future actions, car la compétence des tribunaux ne porte que des actes commis sur son territoire à la date à laquelle l’État plaignant a rejoint la cour. Abbas ne peut se plaindre des actes passés mais seulement de ceux qui se produisent sur le territoire actuellement définie comme sous Autorité palestinienne qu’à partir du moment où il a rejoint la CPI. La direction palestinienne, cependant, peut être jugée par la CPI pour les nombreux actes terroristes et violations des droits de l’homme, y compris ceux commis au cours de la deuxième Intifada de 2002, dont ils portent la responsabilité, parce qu’ils sont des citoyens jordaniens et que la Jordanie avait rejoint la cour à cette époque ».

Hamdallah, Faraj et Rajoub sont tous des citoyens jordaniens et sont donc soumis à la juridiction de la CPI et passibles de poursuites. En Septembre Shurat Hadin a déposé une plainte similaire contre un responsable du Hamas, Khaled Meshaal, et en Novembre un contre Abbas. Abbas et Mechaal sont également deux citoyens jordaniens.

img
A qui le tour ?

Dans “La femme qui fait trembler les djihadistes”, un article de Darshan-Leitner qui a été publié dans le numéro de Février 2014 du Magazine LaTour, son rédacteur en chef David Hazony expliqué l’effet Shurat Hadin sur les organisations terroristes: “En forçant les terroristes à engager des avocats, des comptables et à faire appel à des cabinets de relations publiques, vous les acculez à se confronter à l’ordre civilisationnel. Vous les mettez au pied du mur. Au lieu de planifier activement leur prochaine attaque, ils vont devoir commencé à s’inquiéter du procès ou comparution devant les instances internationales consécutivement à leurs actions. Du moment que vous reconnaissez que le terrorisme n’est pas une pathologie, mais une méthodologie délibérée qui compte sur le chaos pour saper votre vie, vous avez déjà fait le premier pour contenir, contrôler et vaincre ces groupes terroristes”.

http://www.thetower.org/article/the-woman-who-makes-the-jihadis-squirm/

1 COMMENTAIRE

  1. Il était temps qu’Israel fasse quelque chose. L’attaque est la meilleure des défenses. Israel a des arguments, mais prefere passer (aux yeux des Arabes) pour le grand méchant mou, alors qu’il passe pour le grand méchant loupaux yeux des occidentaux.
    Allez, encore une effort, coupez l’electricité quand ils ne payent pas, attaquez-les pour tous les crimes, commis, détruisez les maisons illégales, etc, ce ne sont pas les actions qui manquent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.