img

Pourtant, l’intégrité et l’honnêteté devraient aussi exiger de ces médias de nous dire que des jeunes dans certains quartiers se sont réjouis de cet attentat, que les réseaux sociaux ont vu aussi une explosion de messages de soutien aux barbares, que des manifestations de liesse se sont déroulées dans les camps palestiniens au sud Liban et à Gaza.

Certes les responsables du culte musulman condamnent à chaque fois les actes commis, mais on le sait les réseaux terroristes recrutent dans les mosquées, les écoles coraniques et les prisons, les cellules ne sont seulement entraînées en Syrie ou en Irak, mais dans certains sites en France, connus de la police française.

La radicalisation des jeunes musulmans ne s’accomplit pas au Proche-Orient, mais sur le territoire français, et souvent les passages à l’acte sont le fait de ceux qui n’ont pas réussi à mener le djihad dans les rangs de l’Etat islamique.
On attend encore qu’un dirigeant musulman représentatif reconnaisse le droit de critiquer l’islam et de caricaturer le prophète, au lieu de nous mettre en garde contre les risques de l’islamophobie. On espère entendre un jour non seulement des regrets et des bons sentiments mais une volonté de combattre avec efficacité ce fléau, qui se répand en Europe.

On ne saurait également faire l’économie d’une analyse de la manière dont la presse française a bien mollement soutenu Charlie Hebdo dans son combat lors du procès sur sa liberté d’expression. Il est trop facile de s’offusquer aujourd’hui sur des événements prévisibles dans le contexte actuel, qui se déroulent chaque jour dans d’autres pays sans provoquer la moindre manifestation dans les rues de Paris.

Ceux qui, hier soir, se rassemblaient Place de la République pour défendre la démocratie avaient-ils entendu les cris de Mort aux Juifs, il y a quelques mois, au nom de la sacrosainte liberté d’expression ? Arrêtons les déclarations mielleuses et les appels à une fausse unité pour tenir un discours un peu plus clair où l’ennemi est désigné pour ce qu’il est. Le terreau sur lequel cette barbarie se renforce est connu de tous, et n’est pas celui d’un débat sur la liberté de la presse, mais bien une quête de sens et le développement d’une idéologie totalitaire qui déploie ses ailes jour après jour dans une société en proie au chaos moral , à un vide générationnel et à un échec de la transmission.

Cessons de caresser le poil des loups qui veulent nous dévorer !

img

Chronique de Michaël Bar Zvi, Yod | Zain be Tevet 5775 – 8 janvier 2015

1 COMMENTAIRE

  1. Michaël Bar Zvi a très bien dit ce que les médias français ne voulaient pas entendre !

    Maintenant il s’agit de savoir : Que va faire l’Europe ? la machine est en route comment l’arrêter ?

    Bon courage, chère Europe ! En Israël nous sommes rodés et nous ne plierons sous aucun coup !

    Chabbat chalom à tous !

  2. Je ne me fatigue pas. de toute les façons nous ne pouvons nous détacher des déconfitures occidentales puisque nous en faisons partie!
    Israel doit aussi apprendre bcp plus en matière de communication avec ces derniers. La communauté juive française aussi. Personne mais personne ne doit baisser les bras devant ce qui peut l’interpeller.

  3. Cette nuit sur facebook des imbéciles bien français ont tenté de me démontrer que c’était les Juifs et les Américains qui ont commandité la fusillade de Charlie Hebdo. Je suis atterré devant autant de connerie ! Je vais avoir du mal à me remettre de ça.

  4. Ne vous fatiguez pas: les occidentaux ne veulent rien entendre, et il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre

    Rien, absolument rien ne changera: l’antisémitisme, la lâcheté, le politiquement correct, la haine de soi demeureront en Europe jusqu’à sa destruction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.