Campagne contre l’abattage rituel.

0
302

“Cet animal va être égorgé à vif sans étourdissement et dans de grandes souffrances, c’est ça un abattage rituel”: ce slogan figure à côté d’une tête de veau sur les affiches d’une campagne lancée aujourd’hui par plusieurs associations dont la Fondation Brigitte Bardot.”Je ne supporte plus que pour plaire à un dieu, on égorge les animaux sans étourdissement préalable comme au Moyen-Age alors que nous avons des moyens modernes d’éviter la souffrance animale”, a affirmé Brigitte Bardot, à l’origine de cette première campagne nationale d’affichage. “Je n’admettrai jamais ce genre de pratique dans un pays évolué comme la France”, a insisté la star, qui mène “un combat sans relâche contre ces abattages cruels et barbares depuis 2005”.

La Fondation Brigitte Bardot a organisé cette campagne visant “à alerter et informer les consommateurs” avec six autres associations de défense des animaux, dont la Fondation Assistance aux animaux et la Confédération nationale des SPA de France. Selon B.B., “Dominique Baudis, à la tête du conseil d’administration de l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité et président de l’Institut du monde arabe, nous a fortement déconseillé de mentionner halal ou casher sur les 2.266 panneaux d’affichage”.

La campagne, relayée par un site internet (abattagerituel.fr), est soutenue par la Fédération des vétérinaires d’Europe, qui signe en bas de l’affiche: “Du point de vue de la protection des animaux et par respect pour l’animal en tant qu’être sensible, la pratique consistant à abattre les animaux sans étourdissement préalable est inacceptable, quelles que soient les circonstances”.

NDLR- Nous laissons les personnes s’exprimer, c’est la règle. Rappelons néanmoins que consommer des animaux n’a jamais été dans le projet Divin initial.

S’il est devenu par la suite c’est sous certaines conditions. Le sacrifice de l’animal au profit de l’homme, doit être une prise de conscience que l’on donne la mort pour satisfaire l’appétit de l’homme. Cette conscience du sacrifice n’a pas à être édulcorée par une pseudo mise en scène d’humanité face à la mort qui reste toujours un acte cruel. Refuser la cruauté commence par refuser la consommation du vivant, et non se voiler la face avec un stratagème qui prétendrait que la mort est non violente.

Avoir toujours conscience de notre violence, reste aussi un des moyens de ne pas nous faire passer pour ce que nous ne sommes pas. Masquer sa violence par une hypocrite non-violence ajoute à cette violence une perfidie de la bonne conscience.

1 COMMENT

  1. Bonjour Cléménce 57
    Je suis passée sur votre site par pur hasard car je souhaite signer cette pétition , il est bien que j’exprime ici mon opinion car je ne suis ni de religion Juive ni musulmane mais Chrétienne .
    si je veux participer à cette campagne c’est tout simplement car je ne veux tout simplement pas consommer de la viande halal .Pourquoi le devrais-je alors que la conception que j’ai de Dieu n’est pas du tout la même ?
    Je n’impose pas ma vision à quiconque je désire que l’on fasse de même pour moi !
    L’humanité progresse dans tous les domaines mais il y a le terrain religieux , et vous serez d’accord avec moi , qui reste immuable . En revanche , comme l’Humanité évolue dans d’autres domaines , y compris dans celui de souffrance des Hommes et des animaux , permettez moi de penser que lorsque mon Enfant dù être opéré suite à une grave lésion de la colonne vertébrale , il ne le fùt pas par une anesthésie au rhum et avec une sangle en cuir dans la bouche pour mieux supporter la douleur ! trêve de plaisanterie que je concède glauque , mieux vaut un animal étourdi avant l’abattage . Je pense que l’homme est programmé pour consommer de la viande , que cela sera ainsi jusqu’à l’invention des petites pilules remplaçant nos repas protéinés ! ( ne surtout pas prendre exemple sur le film “soleil vert ” où les petites pilules du film contenaient des protéines …..humaines . Autre aspect de mon intervention , vous avez visionné des prises de vue filmées dans des abattoirs , êtes vous certaine de l’origine de ces films car personnellement il me semble que nous sommes ici en Europe entourés de bien des structures et autres associations veillant au respect de la réglementation en vigueur .
    Pour finir , je ne pense pas revenir souvent sur votre site , néanmoins je répondrais volontiers à un nouvel échange dans le respect et la courtoisie ; Merci.

  2. Quelle hypocrisie de la part de la Fédération des vétérinaires d’Europe !!! S’inquiètent-ils du sort des animaux abattus autrement que selon l’abattage rituel, dans les abattoirs ? Je doute que leur sort soit beaucoup plus enviable…

    Si l’on est croyant (juif, musulman, bouddhiste…ou de toute autre obédiance..) ou même athée mais ayant un grand respect pour le vivant quel qu’il soit, alors il faudrait militer pour que les animaux soient abattus de manière plus digne et respectable que dans les abattoirs…véritables camps d’extermination animale….Le mot est fort mais c’est une réalité. De quel droit fait-on subir aux animaux, nous êtres humains dits civilisés, ce que l’on refuse de faire subir à tout être humain quel qu’il soit ?

  3. Interrogé par Le Figaro, le cabinet du grand rabbin de France y voit lui une «campagne de désinformation»… (quelle mauvaise foi!!!), mais se refuse à tout autre commentaire. De son côté, si la Grande Mosquée de Paris dit ne pas se sentir très concernée par cette attaque (des faux-culs également, comme le Consistoire), elle précise que, dans ses pratiques, «l’animal ne souffre pas : la lame est très aiguisée et le coup porté dans la gorge “étudié”… de façon à ce que sa mort soit immédiate, contrairement à ce que les affiches de Brigitte Bardot laissent entendre».

    Faux, répond la Fédération des vétérinaires d’Europe, qui explique que l’animal ne meurt pas sur le coup et doit avant se vider de son sang. Chez le bovin, l’agonie peut durer jusqu’à quatorze minutes (rapport 2009 de l’INRA sur les douleurs animales).

    Dans les religions juive et musulmane, l’abattage consiste en effet à tuer l’animal alors qu’il est conscient, en le saignant à l’aide d’un couteau planté dans la gorge. La réglementation européenne prévoit une dérogation à l’obligation d’étourdissement préalable des animaux, uniquement dans le cadre strict de la liberté de culte (c’est une honte) !

    Il est insupportable que pour plaire à un dieu, on égorge les animaux sans étourdissement préalable, comme au Moyen Âge, alors que nous avons des moyens modernes d’éviter la souffrance animale.

    A proscrire donc, sauf pour ceux qui n’ont pas de conscience, toute consommation de viande cacher (ou halal).

  4. J’ajoute un commentaire à mon propre message (que je viens de relire). Quand je dis que j’ai été surprise par ce que j’ai appris sur les abattoirs en allant sur “abattagerituel.fr”, c’est à propos du fait que l’animal n’est pas étourdi lorsqu’il s’agit d’un abattage rituel contrairement à ce qui se passe pour un abattage non-rituel où l’animal serait systématiquement étourdi…J’ignorais cela.

    J’ajoute que si je me suis exprimée sur ce sujet sur ce site”JForum.fr” dont j’ai réalisé par la suite qu’il s’agit d’un site juif, c’est parce que c’est le seul forum que j’ai trouvé sur ce sujet.

    Enfin je précise également que je n’avais pas pris le temps de lire le texte de JForum concernant cette polémique sur les abattages rituels, texte figurant au-dessus des messages des internautes. Je viens de le lire (après avoir “posté” mon premier message). Il rejoint un peu ce que je dis moi-même sur la sacralité de toute vie devant Dieu (comme quoi le Judaïsme et l’Islam, malgré leurs affrontements, ont beaucoup de points communs, des valeurs que l’on retrouve d’ailleurs dans la majorité des autres religions et spiritualités).

    A propos de l’abstinence de se nourrir d’êtres vivants (ce que mentionne le texte sur ce site), c’est un principe qui existe dans une religion indienne : le Jaïnisme…les Jaïns vont jusqu’à veiller quand ils marchent de ne pas écraser des fourmis….

    J’ai un grand respect pour les végétariens mais on ne peut pas imposer le végétarisme à toute une population, et, comme le dit le Dalaï Lama lui-même le régime végétarien ne convient pas à tout-le-monde. Mais c’est notre rapport à la consommation de viande, de poissons, de crustacés,..qui doit changer.

    Comme je l’ai dit dans le message précédant, je souhaite que cette campagne contre l’abattage rituel soit l’occasion de remettre en cause le principe même des abattoirs….

  5. Ma réaction à cette campagne d’affichage a d’abord été de l’exaspération contre ce que je croyais être une nouvelle attaque du FN contre les Musulmans. Je connais assez l’Islam pour savoir que l’objectif même de l’abattage rituel islamique est d’éviter au maximum de faire souffrir l’animal que l’on tue pour manger, quel qu’il soit, car en Islam toute vie est sacrée, c’est un principe de la spiritualité islamique.

    Bien sûr toute communauté a ses moutons noirs. Je ne prononcerai donc pas contre ceux qui se revendiquent musulmans et qui tuent des êtres humains ou des animaux en leur faisant subir des souffrances, volontairement ou non. C’est en soi contraire à l’Islam.

    Je suis allée sur le site “abattagerituel.fr” comme l’invite l’affiche…et là j’ai été très étonnée d’apprendre ce qui se passe réellement dans les abattoirs. J’ai vu suffisamment de reportages et lu suffisamment de livres pour être révoltée par l’abattage des animaux dans les abattoirs qu’ils soient rituels ou non. Les images que j’ai vues ne concernaient pas des abattages rituels. Et se donner bonne conscience en se disant qu’il suffit d’étourdir les animaux pour régler le problème de la souffrance de l’animal…je trouve cela plutôt risible…surtout quand ces mêmes personnes font la morale à ceux qui osent abattre des animaux sans les étourdir…Franchement je trouve cela ridicule, car le vrai débat ne devrait pas se limiter au problème de l’étourdissement de l’animal mais à l’industrialisation de ce que l’on appelle l’abattage…

    Ne serait-ce pas cet abattage en masse d’animaux pour la consommation humaine qui est en soi révoltant ? Ce débat sur l’étourdissement de l’animal avant de l’abattre me fait penser au débat aux Etats-Unis sur les méthodes utilisées pour tuer les condamnés à mort dans les centres pénitentiers…plutôt que de se poser la question de maintenir ou abolir la peine de mort….Je ne suis pas végétarienne mais je consomme très peu de viande et je pense à l’animal qui a été tué à chaque fois que j’en mange…On ne mange pas de la viande comme on mange des légumes…Et d’ailleurs je n’achète jamais moi-même de veau, ni d’agneau car je trouve encore plus cruel de tuer un animal avant même qu’il ait eu le temps de devenir adulte (si l’on peut utiliser ce mot pour un animal…)….

    Cette campagne amène donc à toute une réflexion sur l’acte même de tuer pour se nourrir…cela va donc bien au delà de cette histoire d’abattage rituel et d’étourdissement ou non de l’animal. Les animaux soit-disant étourdis sont tout à fait conscients quand ils arrivent au bout de la chaîne pour être abattus…J’ai vu des reportages sur ce sujet et le regard terrorisé des cochons et vaches et leurs cris épouvantés me font encore froid dans le dos rien que d’y penser…Pour en revenir à l’abattage rituel, les religieux qui le pratiquent doivent garder en tête la raison d’être de ce rituel : épargner la souffrance à l’animal….et s’il faut pour cela l’étourdir pourquoi pas ? Mais encore une fois…si l’on considère que la vie de l’animal est sacrée tout comme celle de l’être humain, ce sont les abattoirs et la production industrielle de viande réduisant l’animal à une matière première qui doit être remise en cause car contraire à la spiritualité islamique, boudhiste, chrétienne aussi je pense (même si dans le christianisme on insiste plus sur la sacralité de la vie humaine) ou (je connais moins bien cette religion) juive (sans oublier l’hindouisme, le taoisme,…).

  6. Vous comparez des pratiques abandonnées depuis des années à l’abattage rituel contemporain, c’est un peu facile.
    Si effectivement, ce que vous décrivez est évident pour un animal de petite taille comme l’agneau, le cerveau d’un animal plus grand aura largement le temps de lui faire connaitre sa souffrance.
    Et cela ne peut pas me satisfaire, seul un label, «animal abattu sans souffrance» pourra certifier le respect de l’animal et de la loi.

    Libre a vous de vous complaire dans des pratiques choquantes pour moi, mais je souhaite que vous sachiez évoluer, il est plus que temps.

    Bayard

  7. Cette loi existe, en application d’une directive européenne, l’abattage sans étourdissement est interdit.
    Alors pour complaire à certains groupes de pression communautaristes, nos dirigeant, poltrons comme toujours devant le diktat de la Communauté (le lobby qui n’existe pas), applique une exception prévue dans la loi pour des motifs religieux.
    Le problème est que la mise en place de chaîne d’abattage spécifique coûterait trop cher, par conséquent ce mode de tuage est appliqué dans tous les abattoirs, à tous les animaux, sauf le porc, bien sur.
    Et, parce que cela prend beaucoup de temps, un animal d’une demi-tonne va mettre longtemps a mourir en perdant son sang de cette façon, la chaîne de découpage l’entraîne, encore vivant, on imagine sa souffrance pendant ces longues minutes ou il sera dépouillé, mis en quartiers et débité.
    Ensuite le sacrificateur choisit les parties a certifier et appose sa signature sur un document. La viande restante est mise sur le marché de la vente de boucherie non rituelle.
    Ce qui signifie que tous ceux qui vont la consommer son complice, sans le savoir des abominables souffrances subies par cet animal, s’il s’agit d’un chrétien, il peut considérer qu’il consomme de la viande sacrifiée aux idoles.

    A chaque étape de ce processus ignoble, imposé (par exception) à la totalité de notre peuple, une taxe religieuse est prélevée de 10 à 15 centimes d’€ par kilo, ce qui représente des sommes considérables.
    On se souvient du scandale de la production de viande rituelle aux USA en 2009 et 2010.
    La ou il y a beaucoup d’argent, la corruption apparaît.

    Je souhaite que soit créée le plus vite possible une certification, abattage non rituel, ou abattage sans douleur.
    En attendant, je m’abstient d’acheter autre chose que de la viande de porc ou de volaille et je propose à tous de faire de même.

    S’il existe des abattoirs qui peuvent d’ores et déjà prouver qu’ils ne se livrent pas à cette ignominie, qu’ils se fassent connaitre, nul doute que leur chiffre d’affaire augmentera rapidement.

    SUS

  8. ” En espérant que vos commentaires ne sortent pas du cadre de ce blog afin de ne pas dégrader l’image des Juifs de France.”

    Bonjour Bzrcom,

    Pourquoi craindrai je que mes propos sortent du cadre de ce blog ?

    Enonce je de fausses vérités ?

    Y a t il calomnie ou malhonnêteté de ma part ?

    Si je critique les miens , pourquoi ne le ferai je pas vis à vis des autres ?

    Combien de gens vont ils encore à la messe de minuit ?

    N’y a t il pas un immense paradoxe entre la vie de Jésus faite de simplicité ,de dénuement ,de dévouement vis à vis des pauvres, de sa solitude (mort nu sur la croix ) ,magnifique symbole propice à la naissance d’ une religion

    Et l’orgueil avéré , ancestral de l’Eglise , de sa hiérarchie , de ses papes ,de ses austères et écrasantes cathédrales ?

    Nous mesurons, sans nous réjouir ,car tout recul de la spiritualité nuit au judaïsme et à l’humanisme ,le résultat désastreux de ce paradoxe qui est une perversion parmi d’autres perversions

    Quant au lien que vous faites entre l’abattage Cacher et sa caricature Hallal , il se limite au saignement de la bête comme si, comme pour la souffrance que le Judaïsme prétend ne pas infliger à la bête ,je l’ai dit plus haut,il fallait aussi ne pas s’accaparer de son sang en plus du fait qu’on lui infligerait la mort

    Ca peut vous paraitre dérisoire mais ceux qui ont édicté cela étaient des gens qui se situaient tout de même aux premiers pas de la pensée et du sentiment .

    Croyez vous que l’humain ,procède de la génération spontanée ? Il se cristallise , se constitue au fil des siècles , au fil des expériences et des malheurs.

    Nous avons une différence avec les musulmans , c’est que le coup doit être bref avec un chohet diplômé , avec un instrument effilé et l’abatteur ne ramène pas sa lame en vue de séparer la tête du reste

    Lorsque des enfants musulmans , lors des fêtes , en présence de la famille assistent à ce décollement ,AU FORCING de la tête de l’animal , nul doute que cela les marquera . Personnelement , j’y vois une des causes de la violence spontanée , naturelle inhérente aux sociétés musulmanes

    .Peut être ,cela ne vous suffit il pas ? Je vous comprends si vous êtes contre l’abattage animal .Sinon , que voulez vous? N’exagérons pas tout de même .

    Le concept de la souffrance , c’est qu’elle est une sensation parmi d’autres sensations de natures différentes .Elle est limitée par le temps et dépassée et transcendée par la mort , sa force st sa nuisance sont diminuées par son INTENSITÉ ELLE- MÊME C’est dur à concevoir mais je dirais banalement , c’est ainsi .Ayant subi de grosses opérations médicales, j’ai constaté qu’à un certain degré de souffrance ,une aide inattendue survenait :je perdais connaissance.

    Et ce n’est pas pour vous contredire , je m’excuse mais lors de décès dans ma famille , mon expérience a été à l’opposé de la vôtre .C’est vrai qu’en Israel , les religieux sont parmi les pauvres et certains d’entre eux sont tentés ,pour s’en sortir avec leur famille nombreuse,à certaines libertés en violation de la morale courante

    Shabbat Shalom

    Jean Redomier

  9. Jean, je suis profondément Juif, sioniste et attaché à Israël où je suis allé 6 fois en 2010, mais ma famille et moi-même ont été confrontés à la malhonnêteté et au manque de scrupules de certains religieux lors du décès de mes parents (no comments). J’en ai gardé un profond dégoût et un rejet définitif de la religion contre laquelle mes parents (pourtant très Juifs de sensibilité) m’avaient déja mis en garde. Mes amis israéliens, tous Juifs, partagent à peu près mon avis et se méfient de tout ce qui est religieux, donc je ne suis pas le seul… Et il se trouve que par ailleurs, je suis un fervent défenseur de la cause animale. Je regrette donc infiniment qu’on tue des animaux dans des conditions effroyables avec des justifications d’une hypocrisie totale. En cela, MALHEUREUSEMENT, le rite cacher nous rapproche du rite halal, et ce n’est pas en notre honneur. Quant à la fête de Noël dont vous semblez critiquer la pratique (bien que vivant dans un pays de culture chrétienne), sachez qu’il s’agit d’une tradition et qu’avoir le goût de la fête est de loin préférable à celui de la pratique religieuse. En espérant que vos commentaires ne sortent pas du cadre de ce blog afin de ne pas dégrader l’image des Juifs de France.

  10. Bzcom,

    Je ne suis pas juif de stricte observance mais je le regrette .J’ai été invité récemment par des amis qui étaient censés fêter Noël et j’ai découvert des gens qui ne faisaient , pour le plus grand bien des commerçants ,que manger et boire. Est ce la naissance de Jésus qu’on fêtait ? Qu’a t on dit du sens qu’il a donné à sa vie ? De son calvaire ? A t on parlé des promesses que sa venue a pu apporter au monde ?

    Rien du tout ,mais des huitres et du foie gras ,du chapon et du champagne ….tout cela accompagné de commentaires très gras et de chansons qui n’avaient rien à voir avec la spiritualité qu’on aurait pu attendre d’une telle fête religieuse.

    Voudriez vous que le Judaisme devienne aussi païen , aussi folkhlorique? Que venez vous dire sur un site juif et d’où parlez vous ? Car vos propos évoquent bien plus le militant pro animal ,ou anti religieux que la personne honnête attachée à une culture que d’inommbrables prédateurs ont tenté de faire disparaître.

    Quelle animosité vous manifestez brusquement sur un site juif alors que vous savez parfaitement qu’on peut rejeter telle technique d’abattage sans remettre en cause l’observance du Cacher ,laquelle dépasse les problèmes de viande ? Mais peut être êtes vous un militant végétarien ou végétalien ? Alors sachez que beaucoup de gens ne vous suivraient pas .Pourquoi vous attaquez vous au cacher alors qu’il ne symbolise pas la déchéance de la condition animale ? Il s’en faut de beaucoup ….

    Quant à ce que vous dites sur le cacher en Israel , c’est tout simplement faux car déja ,on estime à 60/100 le nombre d’observants dans la population juive sans compter ceux qui ,pour des raisons hygiéniques incontestables, avérées, comme ailleurs dans le monde, préfèrent désormais manger cacher.

    C’est vrai aussi que les commerçants du cacher se font de l’argent mais leur activité correspond à une demande et des commerçants seront des commerçants , éventuellement cupides, comme les cafetiers ou comme les pharmaciens ou d’autres ,dans toutes les communautés humaines

    Non , nous ne sommes pas dans l’ Albanie de monsieur Enver Hodja où les temples étaient transformés en ébénisteries .On a vu d’ailleurs comment dans ces pays ,à force de persécutions anti religieuses, la religion est revenue .

    La spiritualite ,c’est comme le naturel , chassez là , elle revient au galop….voire se dégrade en sacré et là ,elle peut vous péter à la g.

  11. L’hypocrisie et le manque d’ouverture des religieux est telle qu’ils osent comparer la souffrance d’un mammifère tel qu’un bovin ou un mouton (doté d’un système nerveux comparable à celui de l’homme) avec celui d’une grenouille ou d’un homard. Car derrière le rite cacher (idem halal) se cachent de grosses motivations financières ou simplement de la bêtise généralement due à un manque de culture. Manger cacher n’est pas une marque d’intelligence sinon ça se saurait, et accepter que des animaux souffrent est en totale opposition avec la Bible qui ordonne de les respecter et ne pas leur faire du mal. D’ailleurs, en Israel, à part quelques communautés religieuses de Jerusalem, personne ne mange plus cacher. Allez faire une visite au Consistoire à Paris et vous serez à jamais écoeuré des religieux.

  12. Lire bien sûr

    “1°)Inutile de lui sectionner à vif, la tête , ce que font de façon barbare les musulmans (en plus lors de fêtes en présence de jeunes enfants …..)”

  13. J’ai toujours appris ,en tant que juif, que les règles d’abbatage de la Shrita répondaient à un critère : ne pas faire souffrir l’animal comme si les concepteurs de la loi étaient parvenus ,dans leur sagesse très juive, à l’idée que si on se permet d’autorité ,parce qu’on est LE PLUS FORT, de façon arbitraire ,de supprimer la vie d’un être vivant, en l’occurence animal ,

    On ne pouvait EN PLUS lui occasionner la moindre souffrance .

    Or qui est autorisé à parler de souffrance , de façon plus crédible que d’autres sinon la profession des vétérinaires ,les gens les plus proches des animaux ,puisque leur vocation est quand même de les soigner .Or ces gens disent:

    “La campagne, relayée par un site internet (abattage rituel.fr), est soutenue par la Fédération des vétérinaires d’Europe, qui signe en bas de l’affiche : “Du point de vue de la protection des animaux et par respect pour l’animal en tant qu’être sensible, la pratique consistant à abattre les animaux sans étourdissement préalable est inacceptable, quelles que soient les circonstances”.

    Le fait que le conseil de l’ordre ait été mis en place par Vichy ne suffit pas à le mettre en cause car dans ce cas , il faudrait mettre en cause tous les conseils de l’ordre , à commencer par celui des médecins .

    Certes , on peut comprendre que la bête soit saignée ,vidée de son sang mais

    1°)Inutile de lui sectionner à vif, la tête , ce que font de façon barbare les musulmans (en plus lors de dêtes en présence de jeunes enfants …..)

    2°)Il est possible de la saigner après l’avoir abattue de la façon la “plus légère ” la plus “humaine ” comme cela se pratique dans les abattoirs européens par tout moyen de l’étourdir

    Et le fait , par ailleurs qu’on fasse souffrir des bêtes, qu’on les chasse, qu’il y ait des corridas ou des combats de coqs ,ne peut pas servir d’argument pour laisser perdurer ces pratiques quand même barbares car ,en tant que juifs, nous devons rejeter la rhétorique et le sophisme qui sont un déni de l’esprit du Judaisme

  14. Bonjour je ne suis pas religieux mais je croix que se genre de propagande cible une certaine communautés je pense que sait une grave erreur de leur part car sur se principe on peu aussi parler de l’abattage des grenouille des tourteau ébouillanter vivant des poisson qui meurt sur les étalage de la sélection des poussin qui finissent dans des broyeur et la liste et longue alors a bonne entendeur salut

  15. bonjour
    pour l’abattage rituel ‘juif et musulman’ c’est le même et de même origine notre père abraham (ibrahim) .et pour ‘La Fondation Brigitte Bardot’,je suis comme A.mayer-ly89.
    merci

  16. Ce que vous décrivez pour les abattages des porcs et chevaux c’est inhumain aussi. Je suis végétarienne et le resterai. On vit au 21 ss et je ne veux pas faire souffrir les animaux. Alors qu’on peut vivre sans tuer les bêtes. Je suis contre. Même si les Israélites respectent comme vous le dites le rituel strict et sans souffrance. Je suis contre, comme je suis contre l’euthanasie pour l’homme, et qui se pratique malheureusement dans certain pays en Europe… . Je ne fais pas de différence. Je respecte la vie que D. a mis sur cette Terre.
    Si on vous étranglait avec la tête en bas je suppose que vous seriez stressé. Idem l’animal stress, vous ne pouvez pas parler au non de l’animal => C’est Impossible. Il n’a pas le même langage que nous. Mais on sait qu’il souffre, par des signes. Je suis contre les corridas aussi. Je ne mangerai pas casher car je suis végétarienne.

  17. J’approuve votre total commentaire. Il faut que les communautés Juive et Musulmane fassent un pas vers la non souffrance des animaux. Les Juifs respectent la Vie que D. leur a donné ceci jusqu’au bout. Pourquoi ne pas respecter la souffrance des animaux qui les nourrissent. Personnellement je suis végétarienne pour cette raison là. Je refuserai toujours ce côté inhumain des pratiques religieuses.

  18. A tous les protestataires contre l’abattage rituel ,il s’agit de savoir lequel .
    Le seul abattage rituel qui ne cause pas de souffrance est l’abattage rituel israélite , le couteau doit absolument être effilé comme un rasoir , l’exécutant doit apprendre minutieusement l’affutage de ce couteau spécial dont la taille et la longueur assure , sans appuyer sur la gorge de l’animal un aller et retour qui tranche immédiatement les veines ,artères , trachée et œsophage simultanément, chaque personne qui s’est coupé le doigt avec un rasoir remarque un manque de douleur pendant un assez long moment .Le même phénomène se produit donc pour la bête abattue de cette façon , de plus le cerveau étant sur le champ privé de sang , ne réagit pas , les mouvements convulsifs qui s’en suivent pendant un court instant ne sont que la réaction mécanique des nerfs . Il est vrai que l’abattage musulman n’exige aucune connaissance particulière et le couteau n’est qu’un simple couteau ordinaire ce qui n’offre pas les conditions exigées par l’abattage israélite , qui , si un manquement à toutes les conditions draconiennes citées ci-dessus se produit , l’animal est absolument inconsommable . Il est à préciser que l’étourdissement préalable de la bête est interdit religieusement et la rend inconsommable . Je profite de la présente pour préciser que les moyens d’abattage utilisés dans les abattoirs ordinaires n’assurent certainement pas le minimum de souffrances , surtout l’abattage des porcs , il y a quelques années en France on abattait les malheureux bovins à l’aide d’un marteau tubé nommé ” merlin ” et les chevaux subissaient l’application d’un masque portant un clou sur lequel il fallait frapper avec un lourd ,marteau pour l’enfoncer dans le cerveau . Alors je conseille vivement à tous les intervenants de se renseigner plus précisément et à des sources fiables , car la souffrance inutile des animaux reste effectivement un motif légitime d’indignation , ce qui devrait , dans le cadre des activités de Madame Brigitte Bardot vous engager avec force à mener une grande campagne contre l’ignoble et cruelle tauromachie en Espagne et en France ,les combats de coqs , contre les chasses à courre , et même la chasse tout court au fusil à chevrotines qui tuent en faisant souffrir les animaux en cause . Matière à réfléchir .
    Cordialement .

  19. je suis tout a fait d’accord archaique et barbare je me souviens que dans les années 60 ” L’Express avait fait un article dans ce sens expliquant même que les bêtes sentant l’odeur du sang sous la peur et l’anxiete ( on utilisait pas le terme Stress ) développaient des toxines qui empoisonnaient la viande. aujourd’hui il y a mdes Vétérinaires , des chambres froides etc.. dans les abattoirs ou alors plus de voitures,de frigo, , de vacances, d’eau chaude au robinet, de chauffage central, de radio télé, de cuisinières ,micro onde,doudoune couverture polaire, etc.. fouette cocher pardon tout le monde n’a pas un cheval alors le train 11 c’est à dire vos 2 jambes c’est le propre de l’homme d’évoluer ,réfléchir et de ne pas faire souffrir inutilement , a moins que ce soit pour se sentir fort de pouvoir donner la mort ” légalement sous des arguments qui ne sont plus justifiés aujourd’hui si ce n’est pour tricher. Bien sûr ” l’argent” et la il me semble que c’est un péché aussi.
    Gene

  20. Il ne faut demander l’ avis de personnes, il FAUT UNE LOI qui interdisse cette pratique, pour TOUS les abattages religieux. On ne discute avec personne , on ne transige pas avec des PRINCIPES et on avance au XXIème siècle. On respecte aussi les animaux !!!!!!

  21. L’abattage rituel, qu’il soit cacher ou halal, est une pratique ancestrale et BARBARE. Il n’y a que les imbéciles et les religieux (ces deux catégories se rejoignant souvent) pour vouloir faire croire le contraire en se prévalant du fait que ses détracteurs ont un fondement antisémite ou raciste… Car dans ces 2 rites, l’animal souffre énormément et sa lente agonie est réellement insoutenable pour tout individu censé et responsable. Mais il y a trop d’argent en jeu pour que les intéressés (au propre et au figuré) renoncent à martyriser sciemment les animaux. Cette pratique n’est pas à l’avantage de notre communauté qui, de ce point de vue, rejoint celle des musulmans et détériore son image. Sans oublier le fait qu’au 21eme siècle, l’hygiène alimentaire ne peut pas être évoquée comme étant la raison fondamentale de cette ignoble pratique.

  22. Des personnes mangeant des huitres vivantes, sans bonnes pratiques pour asséner un coup de dents indolore, consommation autorisée par des bouches édentées, ou amputant des grenouilles de leurs membres postérieurs à vif se permettent de combattre la chrita, technique assurant une mort cérébrale immédiate des animaux. Il est ainsi démontré que le but poursuivi n’est pas la protection animale. La protection animale n’est qu’un alibi.
    La profession vétérinaire est régie par un Ordre instauré par Pétain, dont le mode de fonctionnement n’a pas été modifié depuis: l’action de police dirige la justice dans cette institution, ce qui est la définition d’une milice (Paracha Choftim). Elle ne peut donc, en tant qu’institution, être un recteur de conscience ni une garantie de moralité. Sa caution à cette campagne ne peut que dévaloriser les instances de représentation de cette profession.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.